Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

Mercato d'été 2010 : L'OM et l'OL en animateurs !

Publié le 04/06/2019 à 14:22

Partager

Le champion de France marseillais a connu un mercato d’été 2010 animé, tout comme l’OL. Episode 2 d’histoires de mercato d’été (2/8).

 

 

 

 

 

 

 

« Les périodes de mercato sont agitées, encore plus à l'OM », expliquait Didier Deschamps le 20 août 2010 pendant un mercato d’été à rebondissements du côté de Marseille. Pourtant, la saison 2009/2010 avait consacré l’OM de Didier Deschamps sur les terrains de Ligue 1. Une réussite sportive qui n’a donc pas empêché le club phocéen d’être à nouveau au cœur de l’action lors du marché des transferts.
Car Marseille a vu tardivement partir son capitaine et meilleur buteur de la saison écoulée, Mamadou Niang. Le Sénégalais a rejoint la Turquie mi-août après une défaite à Valenciennes (3-2) et a rapidement été remplacé par une double-arrivée de beaux potentiels. Cinq jours après avoir perdu Niang, et tandis que des rumeurs faisaient état de contacts avec les buteurs Alberto Gilardino et Luis Fabiano, l’OM officialise d’abord l’arrivée de Loïc Rémy (23 ans), en réussite non loin de la cité phocéenne chez les Aiglons, où il venait d’inscrire 14 buts la saison écoulée (6e du classement des buteurs).
DOUBLETTE RÉMY-APG À L’OM
Le lendemain, Marseille donne une conférence de presse pour une double annonce : l’anomalie cardiaque décelée chez la recrue Loïc Rémy (2 sélections) qui devra passer des examens complémentaires et l’arrivée de l’attaquant André-Pierre Gignac. A 25 ans, APG entame une vraie histoire d’amour avec le club marseillais, lui qui avait déjà affiché tout son talent de finisseur en 2008/2009 avec le Toulouse FC (meilleur buteur de Ligue 1 Conforama, 26 buts). « Je dis souvent à mes amis que j’ai le sang blanc et bleu. Je suis vraiment fier d’être aujourd’hui à l’OM » confie Gignac lors de sa présentation. Son nouveau président, Jean-Claude Dassier, dit de son côté être « convaincu que ça va marcher » et d’ajouter « c’est bien que les équipes françaises aient investi. Cela promet un championnat passionnant ».
 
 

Car face à ces recrutements de l'autre Olympique, l’OL n’est pas resté longtemps sans réaction. Alors que les deux premiers mois du mercato avaient vu comme seul renfort celui de Jimmy Briand (3 sélections) pour succéder à une figure du club (Govou), l’OL a répondu en enrôlant la star du moment, Yoann Gourcuff. Pour la venue de l’international tricolore, présenté en grandes pompes aux médias avec une arrivée en jet privé, le président Jean-Michel Aulas parle pour son nouveau n°29 d’un accueil « à la manière de ce qui se fait à Barcelone ou au Real Madrid quand arrive un très grand joueur ». Ils étaient ainsi 15.000 personnes pour venir voir l’ancien Bordelais. Ils étaient encore plus de 500 le lendemain matin à Tola Vologe pour assister au premier entraînement de la star.
Loin de cette effervescence, d’autres clubs ont recruté des joueurs moins connus à l’été 2010, mais aux résultats finalement étonnants ! Tout d’abord le LOSC de Rudi Garcia a ajouté un dernier étage à sa fusée pour atteindre le titre de champion de France, en engageant libre Moussa Sow (24 ans). Moins attendu que certaines autres recrues du championnat, le Sénégalais a toutefois bien été la révélation de la saison à venir avec ses 25 réalisations.
GIROUD ARRIVE EN LIGUE 1…
 
Un peu plus réputé que Sow à l’été 2010, Olivier Giroud (24 ans), recruté par anticipation en hiver puis prêté au Tours FC, se lance dans le grand bain de la Ligue 1 avec le surprenant MHSC (promu et 5e en 2009/10) dans la foulée de son titre de meilleur buteur de Ligue 2.
ET BEN YEDDER AUSSI
 
Club formateur, le Toulouse FC a misé sur le potentiel pour combler le vide laisser par le départ de Gignac. Les Violets ont ainsi jeté leur dévolu dès le mois d’avril sur le profil atypique de Wissam Ben Yedder, ex-international de futsal d’à peine 20 ans et venu d’Alfortville (CFA), dont l’adaptation à la Ligue 1 n’était alors pas évidente. D’ailleurs, le joueur mettra un et demi à s’acclimater au haut niveau, couvé par Alain Casanova. Le président toulousain, Olivier Sadran, avait révélé en 2016 le montant de l’indemnité pour attirer le joueur (25.000 euros) que lui avait conseillé Michel Moulin.
Dans ce mercato d’été, d’autres potentiels talents offensifs ont fait parler d’eux ; tels que Romain Hamouma, brillant avec Laval en Ligue 2, qui s’engage avec le SM Caen, Vincent Aboubakar (18 ans), recrue du VAFC en provenance de son club formateur de Coton Sport (Cameroun) et Anthony Modeste (22 ans), qui a rejoint Bordeaux avec ses 20 unités inscrites en Ligue 2 avec le SCO.