Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

BILAN : LES MEILLEURES PERFORMANCES ATHLÉTIQUES

Publié le 03/01/2019 à 13:58

Partager

Equipe qui court le plus, record de sprints, joueur qui totalise le plus de kilomètres... Retrouvez les performances athlétiques marquantes de la première moitié de saison de Ligue 1 Conforama.

La première moitié de saison de Ligue 1 Conforama terminée, l'heure est aux bilans. Quels clubs et quels joueurs ont brillé par leurs performances physiques sur cette phase aller ? La réponse en huit catégories.

LE SCO ET LE DFCO EN SPÉCIALISTES DE LA DISTANCE

Les joueurs du Racing Club Strasbourg Alsace ont déjà parcouru un total de 2048,2 kilomètres au cours de leurs 19 matchs de Ligue 1 Conforama. C'est le meilleur total du championnat. Les Alsaciens comptabilisent 107,8 km par rencontre en moyenne. Derrière le RCSA, on trouve le SM Caen (2035,6) et le LOSC (1987,8). Les Angevins du SCO n'en totalisent que 1875,9 mais sur 17 matchs, de quoi posséder la moyenne la plus élevée avec 110,3 km par rencontre.

Sur un seul match, le record de la saison appartient au Dijon FCO. Lors de la réception du FC Nantes (2-0), à l'occasion de la 2e journée, les joueurs du club encore entraîné par Olivier Dall'Oglio avaient bouclé la rencontre avec un total de 121,96 km.

LE PSG ET LE LOSC SPRINTENT LE PLUS

Qu'en est-il des sprints ? Le LOSC est la formation qui arrive en tête au nombre de kilomètres parcourus en sprint sur cette première moitié de saison (45,9, soit 2,42 km par match). Leader du championnat, le Paris Saint-Germain pointe à la 3e place du classement absolu (42,2) mais se classe premier au calcul des moyennes, avec des joueurs qui avalent 2,48 km en sprintant par match. A noter que sont comptabilisés comme sprints les courses où la vitesse dépasse 25 km/h.

MONTPELLIER-NÎMES, LE DERBY DE L'INTENSITÉ

En ce qui concerne la distance effectuée sur des courses à haute intensité, le Nîmes Olympique et le Stade de Reims totalisent 421,7 km. Auteurs d'une belle entame, les promus gardois ont cependant disputés 18 matchs (contre 19 aux Champenois). Leur moyenne est donc meilleure avec 23,4 km à haute intensité par rencontre. Mais ici aussi, c'est un club à 17 matchs qui affiche la moyenne la plus haute. Le Montpellier Hérault SC parcourt 24,2 km à rythme élevé par rencontre.

FAJR ET NDOYE, LES COUREURS DE FOND

Titularisé 18 fois cette saison, le milieu caennais Fayçal Fajr est celui qui a le plus de kilomètres au compteurs depuis la reprise. L'international marocain a couru 209 km. Il devance le Strasbourgeois Jonas Martin (208,1) et le Rémois Xavier Chavalerin (208,0). Fayçal Fajr est 3e à la distance moyenne par match (11,608 km). Devant lui, on retrouve le Rémois Xavier Chavalerin (12,235 km) et surtout le milieu angevin Cheikh Ndoye (12,279 km). De retour au SCO après une parenthèse anglaise, l'international sénégalais n'a pas encore marqué cette saison mais il se montre toujours aussi précieux par son abattage dans l'entrejeu.

Si Ndoye est le joueur de Ligue 1 Conforama qui court le plus en moyenne, la performance la plus élevée sur une rencontre appartient au Strasbourgeois Adrien Thomasson. Face au Nîmes Olympique (0-1), lors de la 14e journée, il avait avalé 13,20 km. L'ex-Nantais réalise une superbe saison avec déjà 4 buts et 4 passes décisives en 17 rencontres.

PÉPÉ EN DIGNE REPRÉSENTANT DE LA BIP BIP

C'est un trio lillois que l'on trouve sur le podium des joueurs qui ont effectué le plus de sprints. Sans surprise, ce sont trois joueurs de côté. Parmi les révélations de la saison, le jeune latéral droit international turc Zeki Celik a réalisé 508 sprints. Des qualités de vitesse qui lui ont permis de délivrer 4 passes décisives. Le 2e de ce classement est l'ex-Stéphanois Jonathan Bamba, avec 542 sprints. Il réalise, lui aussi, la meilleure saison de sa carrière avec 8 buts inscrits. Mais c'est un autre représentant de la BIP BIP (le trio Bamba-Ikoné-Pépé) qui trône dans ce classement : l'international ivoirien Nicolas Pépé. Il compte 12 buts, 5 passes décisives et 600 sprints. C'est sur l'un d'eux, un rush de plus de 60 mètres, qu'il a notamment signé un but magistral contre le Nîmes Olympique (2-3).