Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

DACOURT : BALOTELLI EST «UN FOU GÉNIAL», VIEIRA «UN MAGICIEN»

Publié le 08/03/2019 à 10:19

Partager

Olivier Dacourt évoque ses deux anciens coéquipiers, Mario Balotelli et Patrick Vieira, qui se retrouvent à l'occasion du match OM-OGC Nice, dimanche pour la 28e journée de Ligue 1 Conforama.

Olivier, Mario Batolelli a joué avec vous à l'Inter Milan. Que pouvez-vous nous dire sur lui ?
De par son enfance, Mario a besoin d'affection. S'il n'en sent pas, c'est problématique. Mais son talent est indéniable. Il n'a pas toujours fait le maximum dans sa carrière, ni assez de sacrifices et de concessions. Il est à fleur de peau. Humainement, il est extraordinaire. Dans un groupe, si les résultats sont là, c'est une bonne pâte. Après, il a une certaine frustration quand il ne réussit pas, comme cette saison quand il n'a pas mis un seul but avec Nice. On a l'impression qu'il en veut à tout le monde, mais c'est d'abord à lui qu'il en veut. J'ai beaucoup d'affection pour Mario. Je l'ai connu très jeune. Je connais sa vie, ce n'est pas une excuse, mais, parfois, je peux comprendre ses réactions épidermiques. Après, on aime ou on n'aime pas, Mais il ne laisse pas indifférent.
Il fait du bien à l'OM...
Les résultats sont là. Comme par hasard, il marque et l'OM gagne. Certains joueurs sont mieux. Il y a aussi le fait que Germain joue à côté de lui, il n'est pas esseulé. L'environnement et le contexte marseillais sont faits pour lui.  Là-bas, ils aiment le football. Et lui, c'est un fou génial, c'est ce que l'on aime dans le football. Par exemple, le fait d'avoir pensé à faire son selfie face à Saint-Etienne, c'est qu'il était sûr de marquer. Je suis content du fait que ça se passe bien pour lui et pour Marseille.
L'entraîneur stéphanois Jean-Louis Gasset a comparé Balotelli à Ibrahimovic. Que pensez-vous de cette comparaison, vous qui avez évolué avec les deux joueurs à l'Inter ?
Ils ont joué ensemble. Mais, pour moi, ce n'est pas pareil, dans la mesure où Ibrahimovic a été titulaire et a fait gagner des titres partout où il est passé, que dans de grands clubs. Ils ont en commun d'être très exigeants avec les autres. "Ibra" inspire la crainte, alors que Mario rigole sur un terrain. Quand on joue contre Ibrahimovic, on le déteste. Et quand on joue avec lui, c'est pire ! Parfois, c'était tendu à l'entraînement avec lui. Il veut le meilleur de ses coéquipiers, même pendant la semaine. Tous les grands champions sont comme ça, ils montrent l'exemple. Ibra arrive le premier à l'entraînement et repart le dernier, pas Mario... Il faut être derrière Mario pour lui dire comment ça se passe, c'est un enfant. Il a besoin d'affection alors qu'Ibra, plus tu le détestes, plus ça le galvanise. Après, ils ont tous les deux un côté génie, font des choses sur le terrain qu'on ne ferait pas.
 
 
Un autre ancien coéquipier chez les Nerazzuri, Patrick Vieira, est aujourd'hui entraîneur de l'OGC Nice. Quel regard le consultant Canal+ que vous êtes porte sur le coach Vieira ?
A Nice, Patrick Vieira est un magicien : son équipe est 8e en ayant inscrit 20 buts en 27 journées. Devant, il a perdu Balotelli, et sinon, c'est Saint-Maximin et des jeunes. Quand on voit l'effectif, il aurait pu jouer le bas de classement. On pouvait penser que les Niçois allait jouer le maintien, mais ils prennent des points, match après match. De ce que j'ai vu, il y a un vrai travail sur les relations humaines, il est très bon. C'est une belle révélation.
 
Imaginiez-vous, à l'époque, qu'il deviendrait entraîneur ?
Pas du tout. Il regardait à peine les matchs de foot quand on était ensemble à l'Inter (rires) ! Mais, il y a quelques années, il s'est transformé, a commencé à disséquer des vidéos toute la journée. C'est bien de voir de grands joueurs devenir de bons, voire de grands entraîneurs.
 Olympique de Marseille
 - 
 OGC Nice