Actualité

Les fins de saisons marquantes pour le titre

Publié le 07/04/2019 à 23:38 - SAL

Partager

Alors que le PSG peut être sacré dimanche, en cas de résultat favorable lors de la 32e journée de Ligue 1 Conforama, retour sur les fins de saisons marquantes depuis le début du XXIe siècle.

Depuis le premier titre de l’OL en 2002 au terme d'un final palpitant, nombreuses sont les fins de saisons qui ont offert leur lot de spectacle et d’émotion. Alors que le PSG pourrait fêter son 8e sacre dimanche, sur la pelouse du LOSC, focus sur les fins de championnats qui ont marqué la Ligue 1 Conforama ces dernières années.
 

2001/2002, 34e journée : l'OL entame son règne

 
Premier depuis la 11e journée et le mois d’octobre 2001, le RC Lens compte jusqu’à sept points d’avance sur l’OL, son dauphin à partir de la mi-novembre. L’objectif des Lyonnais est clairement affiché par Jean-Michel Aulas : avoir moins de trois points de retard sur le club artésien à l’issue de la 33e et avant-dernière journée pour pouvoir jouer une finale au stade de Gerland face aux Sang et Or, lors du dernier match de la saison. Un objectif tenu par les Gones. Au moment de recevoir les Lensois, les Rhodaniens n’ont qu’un point de retard et une victoire leur offrira à coup sûr le premier titre de champion de Ligue 1 Conforama de l’histoire du club. Survoltés, les joueurs de Jacques Santini mordent à pleines dents dans la rencontre et mènent de deux buts au bout d’un quart d’heure grâce à Sidney Govou (7e) et Philippe Violeau (14e). Jacek Bak offre un espoir aux Lensois à la 27e minute mais Pierre Laigle se charge de redonner deux longueurs d’avance aux Gones en marquant à la 52e minute. Gerland est en liesse et fête avec ses héros un titre récolté au bout du suspense.

2005/2006, 35e journée : l'OL titré avant son match au Parc

Premier depuis la 5e journée, l’Olympique Lyonnais possède une avance confortable en tête de la Ligue 1 Conforama lors de la saison 2005/2006. A quatre rencontres de la fin, les Gones comptent onze points d’avance sur les Girondins de Bordeaux, 2es, et peuvent être titrés dès la 35e journée, au Parc des Princes. Les joueurs de Gérard Houllier n’ont même pas besoin d’attendre leur match contre le PSG pour officialiser ce sacre. Le samedi 15 avril, les Bordelais s’inclinent à Lille (3-2) et laissent le trophée aux Olympiens, qui fêtent ce nouveau succès dans leur hôtel, des images restées dans les mémoires. Le lendemain, ils prouvent qu’ils sont de grands champions en venant malgré tout s’imposer sur la pelouse du PSG (0-1), grâce à un but de Fred, et célébrer comme il se doit le 5e titre de champion de l’histoire du club.

2007/2008, 38e journée : Sept à la suite pour l'OL

A la lutte avec les Girondins de Bordeaux de Laurent Blanc, l’Olympique Lyonnais, leader depuis la 11e journée, voit fondre son matelas de points. Alors qu’il comptait neuf longueurs d’avance sur le club aquitain après 31 journées, l’OL n’a plus que deux unités de plus que son dauphin à une journée de la fin. Pour soulever son 7e trophée consécutif en Ligue 1 Conforama, un record, la formation lyonnaise, dotée d'une différence de buts nettement favorable (+35 contre +27), doit au minimum récolter un match nul à Auxerre lors de la 38e journée. Les hommes d’Alain Perrin ne laissent planer aucun doute et décrochent en patron ce nouveau titre. Dès la première minute, Karim Benzema ouvre le score, imité neuf minutes plus tard par Fred. Kim Källström triple la mise en seconde période (1-3). L’OL ne se contente pas du match nul des Bordelais à Lens (2-2) et accueille en champion un nouveau trophée de Ligue 1 Conforama.

2008/2009, 38e journée : Les Girondins mettent fin à l'hégémonie lyonnaise

Devancés par l’OL, le PSG, l’OM et le Toulouse FC au soir de la 27e journée, les Girondins de Bordeaux terminent la saison en trombe et coiffent tout le monde sur le poteau. Les Bordelais terminent le championnat sur une série de 11 victoires, record sur une saison de Ligue 1 Conforama battu ensuite par l’AS Monaco en 2017 (12 victoires de rang) puis le PSG cette saison (14). L’OM est le dernier à résister au club au scapulaire. Au coude-à-coude avec les Marseillais, les joueurs de Laurent Blanc réussissent à prendre la tête au terme de la 36e journée, après leur victoire face au Mans FC (3-2) et la défaite de l’OM face à l’OL (1-3). Les Aquitains gardent trois points d’avance sur les Phocéens après la 37e journée. Avec une différence de buts quasi-similaire, ils doivent prendre au moins un point lors de la 38e journée sur le terrain du SM Caen, qui joue sa survie dans l’élite. Au stade Michel-d’Ornano, les Bordelais ne se contentent pas du minimum et viennent s’imposer avec un coup de tête gagnant de Yoan Gouffran, juste après la mi-temps (0-1). Un but qui, par la même occasion, relègue les Caennais et sauve sur le fil l’AS Saint-Etienne. Avec ce 6e titre de Ligue 1 Conforama, les Girondins de Bordeaux mettent fin à l’incroyable série de l’Olympique Lyonnais, vainqueur des sept derniers championnats.

2009/2010, 36e journée : Deschamps ramène l'OM au sommet

Entraîné par Didier Deschamps depuis le début de la saison, l’Olympique de Marseille prend la tête du championnat fin février après le Classico remporté sur la pelouse du PSG (0-3). Les Phocéens ne quitteront plus le fauteuil de leader, notamment grâce à leur belle série de 7 victoires consécutives réalisée du 21 mars au 25 avril 2010. Lors de la 35e journée, les Olympiens vont prendre un bon point chez le deuxième, l’AJ Auxerre (0-0), et gardent cinq longueurs d’avance sur leur dauphin. Le titre se joue la semaine suivante. Alors que ses adversaires directs, l’AJA et l’OL (3e), ont joué l'un contre l'autre à 19h, l’OM a l’occasion de plier l’affaire à 21h après la victoire des Lyonnais face aux Icaunais (2-1). Les Marseillais ne se manquent pas devant leur public. Heinze, Niang et Lucho Gonzalez font chavirer le Vélodrome en battant le Stade Rennais (3-1). Avec sept points d’avance sur l’OL à deux journées de la fin du championnat, l’Olympique de Marseille peut communier avec son public pour célébrer le 9e titre du club, son premier depuis la saison 1991/1992.

2010/2011, 37e journée : le LOSC, 57 ans après

A la lutte avec l’Olympique de Marseille, le LOSC de Rudi Garcia fait la différence dans le dernier mois du championnat. Lors de la 36e journée, les Dogues s’offrent une avance déterminante en dominant le FC Sochaux-Montbéliard grâce à un but de Gervinho (1-0), alors que l’OM partage les points à Lorient dans le même temps (2-2). Avec six longueurs d’avance à deux journées de la fin, les Lillois n’ont besoin que d’un point pour valider mathématiquement leur premier titre de champion de Ligue 1 Conforama depuis celui de 1954. Ce sera chose faite la semaine suivante, au Parc des Princes. Face au PSG, les Nordistes récoltent le match nul qui leur manquait avec des buts de Ludovic Obraniak et Moussa Sow (2-2) et peuvent fêter le troisième sacre de l’histoire du club dans la célèbre enceinte parisienne.

2011/2012, 38e jounrée : La sensation Montpellier Hérault SC

Le Montpellier Hérault SC de Younes Belhanda et Olivier Giroud surprend tous les observateurs lors de la saison 2011/2012. Le club héraultais offre une adversité coriace au PSG, qui a remplacé Antoine Kombouaré par Carlo Ancelotti en décembre. Leaders depuis la 29e journée, les joueurs de René Girard résistent au retour parisien. Lors de la 37e journée, ils arrachent une victoire capitale dans le temps additionnel contre le LOSC (1-0), grâce à un but de Karim Aït Fana à la 90e+4 minute. A un match de la fin du championnat, ils possèdent toujours trois longueurs d’avance sur le PSG, avec la même différence de buts et une moins bonne attaque que leur dauphin. Le MHSC doit donc prendre un point lors de la 38e journée sur la pelouse de l’AJ Auxerre, 20e et déjà condamné, pour être sûr de décrocher son premier titre en Ligue 1 Conforama. Olivier Kapo ouvre le score pour les Icaunais, mais l’espoir qui naît chez les supporters parisiens est de courte durée. John Utaka renverse finalement l’AJA en signant un doublé (1-2). La victoire du PSG à Lorient (1-2) n’empêche pas Montpellier de réaliser un authentique exploit, sous les yeux de son regretté président, Louis Nicollin.

2012/2013, 36e journée : le PSG retrouve le Graal

Après avoir longtemps été à la lutte avec l’OL de Rémi Garde et l’OM d’Eli Baup, le Paris Saint-Germain de Carlo Ancelotti s’échappe en tête du classement durant le mois de mars 2013. Comme un symbole, c’est au stade de Gerland, le dimanche 12 mai (36e journée), que les Parisiens viennent décrocher leur premier titre en Ligue 1 Conforama depuis 19 ans. Servi par Thiago Motta, Jérémy Ménez inscrit le but du titre, à la 53e minute, en croisant bien sa frappe face à Anthony Lopes, alors âgé de 22 ans. Cette victoire par un but d’écart offre au PSG son premier trophée sous l’ère QSI, son troisième titre de champion en Ligue 1 Conforama.




2015/2016, 30e journée : le PSG en démonstration

C’est avec une victoire historique que le Paris Saint-Germain assure son 6e titre en Ligue 1 Conforama. Leader incontesté du championnat, en tête depuis la 2e journée, le PSG de Laurent Blanc s’offre le sacre le plus rapide de l’histoire de la Ligue 1 Conforama en étant titré dès le 13 mars 2016, à l’occasion de la 30e journée. Ce jour-là, les Parisiens en font voir de toutes les couleurs à l’ESTAC Troyes, au stade de l’Aube, et décrochent la plus large victoire à l’extérieur de l’histoire du club (0-9). Zlatan Ibrahimovic impressionne avec 4 buts et 1 passe décisive. Le record de l’OL, titré après 33 journées en 2006/2007, ne pouvait pas résister à l’ogre PSG, qui termine la saison avec 96 points et 31 longueurs d’avance sur son dauphin lyonnais.
 




2016/2017, 31e journée (match en retard) : l'AS Monaco met fin à la série parisienne

A la lutte pour le titre avec le PSG, les Monégasques occupent le fauteuil de leader depuis le début de l’année 2017. Après la défaite du club de la capitale lors de la 36e journée à Nice (3-1), l’AS Monaco a repris trois points d’avance sur son poursuivant direct, avec un match en moins. Demi-finaliste de l’UEFA Champions League, le club de la Principauté doit jouer sa rencontre de la 31e journée, reportée en raison de sa présence en Finale de la Coupe de la Ligue BKT, le mercredi 17 mai 2017 entre la 37e et la 38e journée. Au stade Louis-II, les hommes de Leonardo Jardim finissent le travail en s’imposant face à l’AS Saint-Etienne (2-0). Comme un symbole, c’est Kylian Mbappé, révélation de la saison, qui place l’ASM devant, avant un but de Valère Germain dans le temps additionnel de la seconde période. A une journée de la fin, l’AS Monaco peut fêter son 8e sacre en Ligue 1 Conforama, championnat qu’il bouclera avec 95 points au compteur.
 




2017/2018, 33e journée : Le PSG reprend la couronne à Monaco

Avec 14 points d’avance sur l’AS Monaco avant la 33e journée, le Paris Saint-Germain n’a besoin que d’un succès sur son dauphin monégasque pour officialiser son 7e titre en Ligue 1 Conforama. Au Parc des Princes, les Parisiens ne font pas les choses à moitié et s’offrent la plus large victoire de l’histoire du club face aux Monégasques (7-1) grâce à deux doublés de Lo Celso et Di Maria, ainsi que des buts de Cavani, Falcao (c.s.c.) et Draxler. Avec 17 points d’avance sur l’ASM à cinq journées de la fin, le PSG est titré en ce dimanche 15 avril 2018 et reprend sa couronne, laissée le temps d’une saison au club de la Principauté.