Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

A LA DÉCOUVERTE DES MASCOTTES DE LIGUE 1 CONFORAMA

Publié le 05/07/2019 à 15:52

Partager

Découvrez toutes les mascottes de Ligue 1 Conforama en images et en anecdotes originales.

Rares sont les clubs de Ligue 1 Conforama n'ayant pas succombé à la tentation de se doter d'une mascotte. Animaux en peluche, personnages plus ou moins intimidants... Découvrez les mascottes des formations de l'élite avec une anecdote originale pour chaque créature.

 

AMIENS SC

Naissance : décembre 2018
L'info : Ces dernières saisons, une licorne était régulièrement présente aux matchs de l’Amiens SC, notamment lors de la saison 2016/2017, celle de la montée en Ligue 1 Conforama. Une nouvelle mascotte – toujours une licorne – a été inaugurée à l’occasion de la réception de l’AS Monaco, le 4 décembre dernier. Son nom sera choisi par les fans en janvier.

ANGERS SCO : SCOTY

Naissance : 2008
L’info
 : Scoty avait un temps pour habitude de montrer son postérieur aux supporters adverses mais ce n’est plus le cas depuis 2013. « J’ai arrêté depuis un match contre Tours. Les supporters sont devenus fous et se sont battus avec les vigiles », avait expliqué à Ouest France Mathieu, bénévole ayant pris le relais de son père sous le costume de panda.

GIRONDINS DE BORDEAUX : BENGI

Naissance : février 2015
L’info
 : Si l’idendité du fauve a un temps posé question, BenGi serait un puma, en référence à l’équipementier des Girondins depuis 2004. Avec son pelage marine et son maillot floqué du numéro 33 (comme le département de la T-shirt), il manie le canon à T-shirts et n’hésite pas à se lancer dans quelques pas de danse. Au point d’en perdre parfois son short, comme lors de sa première sortie officielle.

 

STADE BRESTOIS 29 : ZEF LE PIRATE

Naissance : 25 janvier 2012
L'info : Zef a un faux jumeau qui vit un peu plus bas sur la côte Atlantique. Il s'agit de Koxka, la mascotte des rugbymen du Biarritz Olympique, née quelques mois après le pirate brestois. Son nom fait référence aux habitants de la ville du Finistère qui ont même leur patois. Lors de la saison 2012/2013, Zef figure parmi les 4 finalistes pour le titre de meilleure mascotte de Ligue 1 Conforama, décerné lors des Trophées UNFP.

DIJON FCO : LOLIE

Naissance : Saison 2013/2014
L’info 
: Le costume de la chouette Lolie a un temps été enfilé par une femme.

LOSC

Plus de mascotte depuis l’entrée au Stade Pierre-Mauroy à l’été 2012. Les saisons précédentes, c’est Doggy Dog qui opérait. Lors des célébrations du titre de champion de France 2011, Adil Rami avait d’ailleurs enfilé le costume pour venir faire le show sur la pelouse avant de se faire sauter dessus par ses coéquipiers.

 

OLYMPIQUE LYONNAIS : LYOU

Naissance : août 2008 (relooking en 2016)
L’info
 : Fin octobre 2012, l’OL reçoit le Stade Brestois 29. Servi par un Steed Malbranque inspiré, Bafetimbi Gomis marque d’un petit lob avant de se précipiter vers LyOu. « J’en avais discuté avec un intendant. A Saint-Etienne, je mimais la panthère. Maintenant que je suis passé à l’OL, j’en ai profité pour piquer la tête de la mascotte pour communier avec le public », racontait-il à l’époque.

OLYMPIQUE DE MARSEILLE

Pas de mascotte.

FC METZ : GRAYOU

Naissance : Eté 2018
L'info : Ce dragon a porté chance au club grenat puisque, pour sa première saison d'existence, le FC Metz a été sacré champion de Domino's Ligue 2. D'après ses différents comptes sur les réseaux sociaux, Grayou serait la progéniture de Daenerys, la mère des dragons de Game of Thrones. Quand il n'enfile pas un costume de fantôme pour Halloween, Grayou menace de se jeter dans la Moselle pendant les trêves ou déclare sa flamme à Emma Watson.

AS MONACO : BOUBA

Naissance : dans les années 70
L’info
 : Juste à côté de l’ancien Stade Louis-II (utilisé jusqu’en 1985), Rainier III de Monaco ouvre un jardin animalier en 1954. Parmi les locataires du zoo : l’éléphant Bouba, dont les barrissements pouvaient s’entendre des tribunes les soirs de match. Dans les années 70, un supporter s’en inspire pour créer la mascotte du club. Bouba fait son retour lors de la saison 2015/2016.

 

MONTPELLIER HSC : PAILLADINHO

Naissance : novembre 2016
L’info
 : Pailladinho représente l’enfant qui sommeille en chaque supporter du MHSC. Il est né de l’esprit du dessinateur de bandes dessinées local Dadou. Au début des années 2010, il publie des bandes dessinées dont le héros n’est autre que Louis Nicollin, notamment un opus intitulé Nicollin, poubelle la vie.

FC NANTES : RIRI

Naissance : fin des années 80
L’info : Dix ans après avoir quitté la Beaujoire, Riri le Canari fait son retour fin 2017. Environ 150 dessins ont été envoyés au club avant que les supporters du FC Nantes n’élisent un croquis, plagiat d’un personnage du dessin animé Rio. Quelques heures plus tard, la version d’une supportrice est retenue, remettant au goût du jour une mascotte présente dans les années 80 et 90.

OGC NICE

Pas de mascotte mais un aigle, « Mèfi », qui survole l’Allianz Riviera avant chaque rencontre à domicile des Aiglons.

 

NÎMES OLYMPIQUE : EL CROCO

Naissance : 21 décembre 2010
L’info
 : Des taureaux au croco. Celui qui donne vie à la mascotte du Nîmes Olympique était il y a quelques mois encore le président d’un club taurin de la commune gardoise de Laudun-l’Ardoise. Depuis janvier 2018, il a troqué l’organisation de courses camarguaises pour chauffer l'ambiance du Stade des Costières.

PSG : GERMAIN LE LYNX

Naissance : juillet 2010
L’info 
: Pour la deuxième saison sur le banc d’Antoine Kombouaré, lors de l’été 2010, le PSG recrute Mathieu Bodmer, Siaka Tiéné et Nenê. Mais aussi Germain le Lynx. Une mascotte encore présente aux côtés des Parisiens dernièrement, comme sur la tournée estivale en Asie.

STADE DE REIMS : AUGUSTE

Naissance : 2008
L’info : La mascotte rémoise s’appelle Auguste, comme Auguste Delaune, ce membre du Parti communiste français torturé à mort par la Gestapo en 1943, dont le nom a été donné au stade du club champenois. Ce lion à couronne (le sacre des rois de France avait lieu à Reims) a subi un lifting avant le début de cette saison.

 

STADE RENNAIS : ERMINIG

Naissance : 2011
L’info : Cette hermine au pelage blanc serait apparue dans les années 1200 et aurait grandi dans la forêt mythique de Brocéliande à en croire le club breton. Erminig a même un compte Twitter dédié. L’occasion de suivre ses divers exploits : de la pose en kimono avec Teddy Riner à la chorégraphie avec ses Erminettes au son de Kouign-Amann style, l’adaptation bretonne de Gangnam style, le tube mondial du Sud-Coréen Psy.

AS SAINT-ETIENNE : PANTÉO

Naissance : saison 2014/2015
L’info : A la fin des années 60, les dirigeants stéphanois choisissent la panthère comme emblème. Un hommage à l’attaquant malien Salif Keïta, au club de 1967 à 1972 et surnommé « la panthère noire ». Si le félin ne figure plus sur le blason de l’ASSE, il joue le rôle de mascotte depuis la saison 2014/2015 sous le nom de Pantéo. Les jours de match, elle accueille une centaine de jeunes membres de l’ASSE Kids’ Club.

RC STRASBOURG-ALSACE : STORCKI

Naissance : 2017
L’info
 : Comme d’autres clubs, le RCSA décide de consulter ses supporters lors de l’été 2016. Les fans alsaciens peuvent proposer des ébauches et un nom pour leur future mascotte : une cigogne. Forcément.

TOULOUSE FC

Pas de mascotte.