Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

LA LIGUE 1 CONFORAMA VUE PAR LES FANS AMÉRICAINS

Publié le 22/07/2019 à 03:48

Partager

Alors que les EA Ligue 1 Games se déroulent à l'Audi Field de Washington avec quatre clubs de Ligue 1 Conforama, les fans locaux évoquent leur intérêt pour le championnat français.

C'est au sud de la capitale américaine, sous la canicule qui accable Washington, que se dessine l'Audi Field. Propriété du DC United, le club de football (soccer en VO) local, le stade se situe sur une pointe de terre entre le fleuve Potomac et son affluent, l'Anacostia, à quelques encablûres du Nationals Park, l'antre des Washington Nationals, la franchise de baseball de la ville. Ce dimanche, le premier match des EA Ligue 1 Games approche et les fans commencent à affluer tranquillement. Entre les vendeurs ambulants qui débitent leurs boissons fraîches, on commence à voir des maillots familiers. Il n'y a pas que des tenues des quatre clubs du tournoi, l'OM, l'AS Saint-Etienne, le Montpellier Hérault SC et les Girondins de Bordeaux puisque le PSG est à l'honneur, à l'instar de certains clubs étrangers, des grosses écuries européennes au Deportivo La Corogne en passant par le BATE Borisov et bien sûr DC United. Autant de fans curieux de voir quatre clubs de Ligue 1 Conforama évoluer de près. L'occasion de mesurer la popularité du championnat et du foot français auprès des locaux.
FANS DE PAYET ET MBAPPÉ, MAILLOTS DE NEYMAR
Melvin, 28 ans,  et son père sont originaires du Salvador mais vivent dans la banlieue de Washington depuis six ans. Ils ont appris que les EA Ligue 1 Games se tenaient à l'Audi Field grâce à une publicité sur Facebook. « On suit la Ligue 1 Conforama car le championnat français est dans le top 5 mondial. Il y a beaucoup de bons joueurs comme Mbappé, Neymar, Payet, Verratti, Cavani ou encore Balotelli, qui était là dernièrement », explique le jeune homme, dans son T-shirt jaune fluo. Son père, la cinquantaine, apprécie Griezmann et l'ex-Nancéien Lenglet. « Mais pas Varane, parce qu'il joue au Real Madrid et que moi, je suis plutôt Barça. Ça reste un bon joueur, ce n'est pas pour rien que les Français ont été sacrés champions du monde », blague-t-il.
Quelques rangs plus bas, dans la tribune latérale de l'Audi Field, on trouve un couple et leurs trois filles. La plus grande, Maeve, 21 ans, brune et bouclée, porte un maillot de Liverpool floqué au nom de Virgil van Dijk. « J'ai joué en club de 5 ans à 18 ans mais j'ai malheureusement dû stopper à cause des études », regrette-t-elle. « Il y a un mois, c'était mon anniversaire et on m'a offert des billets pour les deux matchs d'aujourd'hui. Ce n'est pas facile de regarder la Ligue 1 Conforama car il faut s'abonner à des chaînes payantes pour voir les matchs mais je connais quelques clubs : tous ceux du tournoi à part Saint-Etienne mais aussi Nice et bien sûr le PSG. Je connais beaucoup de joueurs du PSG et j'adore Mbappé. Je les ai vus jouer lors des deux matchs contre Liverpool, mon équipe préférée, en Ligue des champions cette saison », avance-t-elle. Sa voisine Molly, 19 ans, a également pratiqué le soccer, à l'époque du lycée. Kylian Mbappé a ses faveurs, comme Pogba et Kanté.
« BEAUCOUP DE JEUNES TALENTS EN LIGUE 1 CONFORAMA »
De nombreux maillots des quatre clubs hexagonaux présents dans la capitale américaine pour les EA Ligue 1 Games sont visibles dans l'enceinte du stade. L'OM est le club le plus représenté mais on trouve également des tenues du PSG. Du haut de ses 12 ans, Ivan en a une avec le nom de Neymar dans le dos. « Je joue en club depuis mes 7 ans et je suis ailier droit », glisse-t-il un peu timidement. « Je connais Monaco et le PSG. J'aime beaucoup Neymar et Mbappé car ils ont beaucoup de talent », continue-t-il. Un rang plus bas, sa mère explique que la famille vient du Maryland voisin pour assister à quelques matchs du DC United, l'équipe locale, tous les ans. Parmi les camarades de classe d'Ivan, le football reste moins populaire que le basket, le foot américain ou le baseball mais que lui préfère le soccer. A côté de lui, le petit Keli, 9 ans, lui aussi Afro-américain, a été marqué par les performances d'Antoine Griezmann lors de la Coupe du monde. Sa mère le pousse à répondre en français, une langue qu'il étudie à l'école, mais Keli, lunettes au bout du nez, préfère assurer.
D'origine turque, Gocan, 45 ans, et son fils Uzai, 8 ans, sont des habitués de l'Audi Field. Il faut dire que le fils aîné de Gocan, 12 ans, fait partie de l'académie de DC United. Il est même ramasseur de balles ce dimanche à l'occasion du match entre le Montpellier Hérault SC et les Girondins de Bordeaux. « On était ici jeudi pour les deux premiers matchs, on est revenus aujourd'hui et mercredi, on sera là pour DC United-OM. On aime beaucoup la Ligue 1 Conforama, on regarde les matchs du PSG et de l'OL le week-end. C'est un des cinq meilleurs championnats du monde et on y voit beaucoup de jeunes talents », détaille Gocan. Avant de poursuivre : « Jeudi, j'ai bien aimé Cabella mais celui qui m'a vraiment tapé dans l'oeil, c'est le petit 18 de Bordeaux, Benrahou. Il joue très intelligemment, dribble bien, se déplace très rapidement ». La vélocité, c'est ce qui a impressionné le jeune Uzai chez Kylian Mbappé. « ll est si rapide et, comme moi, il adore Cristiano Ronaldo. Je sais que lorsqu'il était petit, sa chambre était tapissée de posters de Cristiano Ronaldo », s'émerveille celui qui a le maillot de l'équipe des Etats-Unis sur le dos.
Alors que le match pour la 3e place de ces EA Ligue 1 Games, les tribunes se remplissent peu à peu. De quoi y voir une métaphore du développement du football chez l'Oncle Sam pour Gocan : « Ça prend vraiment. L'intérêt pour le foot ne cesse de grandir. Revenez dans 10 ans et vous verrez. Je suis sûr que l'on peut remporter la Coupe du monde dans une dizaine d'années », conclut-il, optimiste. Pendant ce temps-là, le fan club de l'Olympique de Marseille à Miami installe une bâche géante de l'autre côté du stade.