Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

Marseille s'est regonflé le moral à Washington

Publié le 25/07/2019 à 10:12

Partager

L'Olympique de Marseille a terminé son stage de préparation à Washington DC par une large victoire face à DC United (8-1).

L'Olympique de Marseille repart des États-Unis avec trois victoires, après avoir battu l'équipe réserve de DC United (8-1) en match amical, mercredi à Washington DC (États-Unis). Déjà vainqueurs des EA Ligue 1 Games, les hommes d'André Villas-Boas ont empilé les buts contre les jeunes Américains. « On repart d'ici avec de la confiance, et très bien du point de vue physique », a souligné l'entraîneur portugais. Finalement, l'ancien du FC Porto n'était pas mécontent que ses joueurs essuient les très grandes chaleurs de l'Est américain. « Nous avons un peu souffert de la chaleur, mais au final pour un grand bénéfice physique », a estimé Villas-Boas. « Nous avons sué, nous avons dû faire des efforts physiques, c'est bien. »
Certes, DC, entre deux journées du Championnat nord-américain, la MLS, jouait sans un seul titulaire, notamment sans sa vedette anglaise Wayne Rooney, mais les satisfactions sont nombreuses à l'OM. Nemanja Radonjic, qui n'avait jamais marqué pour l'OM dans sa première année, a signé un nouveau joli but (48e), Maxime Lopez a réussi un doublé (52e, 57e), dont une jolie volée sur le premier.
PLUS D'UNE HEURE POUR ALVARO GONZALEZ
La nouvelle recrue, Alvaro Gonzalez, a joué plus d'une heure, sans être guère testé par les joueurs de DC United. Villas-Boas a aussi testé ses réserves, avec une équipe nettement rajeunie au coup d'envoi, et étrenné un 3-5-2, avant de repasser en 4-3-3 en seconde période avec huit nouveaux joueurs. Parmi eux, Marley Aké a obtenu le penalty et Florian Chabrolle a signé son premier but en pro, sur un centre de Jordan Amavi. Kevin Strootman l'a transformé (28e s.p.). Isaac Lihadji aussi a marqué son premier but, en déviant légèrement une frappe de Sarr (85e). Enfin Saïf-Eddine Khaoui a clos la marque (89e).
Ce carton est bon pour la confiance. Seul point noir, la sortie ratée sur un corner de Steve Mandanda, alors que l'OM dominait sans partage, qui a permis à Quincy Amarikwa de marquer de la tête (44e). Après la pause, Villas-Boas a fait rentrer les autres cadres, est repassé en 4-3-3, son système depuis le début de la préparation, et l'OM a déroulé. « On a bien joué au foot », a conclu AVB, qui a donné deux jours libres à ses joueurs, qui rentraient le soir même en avion, avec une reprise samedi 17h à La Commanderie, « pour se reposer un peu après 24 jours intenses ». L'Amérique leur a fait du bien.