Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

1ÈRE JOURNÉE : LES DÉCLAS DU MULTI

Publié le 10/08/2019 à 10:30

Partager

Retrouvez les réactions des entraîneurs des équipes qui ont joué samedi soir pour le compte de la 1ère journée de Ligue 1 Conforama.

Dijon FCO - AS Saint-Etienne : 1 - 2

GHISLAIN PRINTANT (ENTRAÎNEUR DE L'AS SAINT-ETIENNE) :
« Dans ma causerie d'avant-match, j'avais dit aux joueurs qu'on pouvait s'attendre à un tel scénario. C'est un résultat satisfaisant car on a su s'imposer grâce à 30 très bonnes premières minutes, en faisant preuve d'efficacité. L'équipe a aussi su résister au jeu direct du Dijon FCO. Certains joueurs n'étaient pas prêts physiquement, mais avec le talent, l'expérience, on savait qu'on pouvait rapporter quelque chose. Cette victoire, nous l'avons obtenue grâce aux valeurs habituelles de l'ASSE, le courage et l'abnégation. »
 
STÉPHANE JOBARD (ENTRAÎNEUR DU DIJON FCO) :
« J'espérais un autre baptême du feu... On fait cinq bonnes premières minutes, puis on encaisse deux buts sur des erreurs défensives, une spécialité dijonnaise. C'est rageant. J'ai bien aimé la réaction de mes joueurs, à qui je n'ai pas grand-chose à reprocher au niveau de l'investissement. Mais quand on est rapidement mené au score, avec deux buts de retard, cela pose des problèmes dans la gestion physique du match car on doit davantage s'ouvrir. J'invite aussi mes joueurs à faire preuve de plus de sérénité. »
 
> Le classement de Ligue 1 Conforama
 
 
 Montpellier Hérault SC -  Stade Rennais FC : 0 - 1
 
JULIEN STÉPHAN (ENTRAÎNEUR DU STADE RENNAIS FC) :
« Je vais retenir l'ensemble du match, notamment notre bon début. On a commencé avec de la maîtrise et de la qualité technique. Ensuite, après le but, on a trop reculé et trop laissé faire le Montpellier HSC, qui a mieux sorti le ballon et trouvé les joueurs entre les lignes. On est revenu avec de meilleures intentions après la pause. On a retrouvé des séquences collectives de qualité. Enfin, on a fait preuve de lucidité, de courage et d'abnégation dans les vingt ultimes minutes. Et on a eu de la réussite, avec le tir sur la transversale à la dernière minute. Je retiens tout ça mais surtout le courage et la capacité de surpassement de mes joueurs. Je retiens leur faculté à résister à la pression adverse. On a besoin de s'améliorer dans la fluidité, dans les enchaînements et la maîtrise dans les trente derniers mètres. Mais, on a une équipe en recomposition. Elle est déjà très cohérente et structurée sur le plan tactique. Il nous faut un peu de temps pour avoir plus de maîtrise. On va d'abord savourer cette victoire avant de bien préparer notre match contre le PSG. On va se préparer à souffrir. »
 
MICHEL DER ZAKARIAN (ENTRAÎNEUR DU MONTPELLIER HÉRAULT SC) :
« On aurait mérité de revenir au score, mais on n'a pas été efficace. On a eu des occasions nettes, mais il fallait tirer à côté du gardien. A part les trente premières minutes, où nous avons eu du mal à bien récupérer les ballons, on fait preuve d'un bon état d'esprit. On n'a pas été bien organisé sur le plan collectif en première période On avait toujours un temps de retard face au Stade Rennais, qui a eu une meilleure maîtrise dans la conservation. On a réussi une bonne seconde période dans le jeu et la qualité. On se crée des occasions. Si on marque le pénalty, on aurait pu même gagner le match, d'autant que Rennes était réduit à dix. Avec des si, on ne gagne pas les matchs. »
 
> L’ASSE et Rennes démarrent fort
 
 
 Angers SCO -  Girondins de Bordeaux : 3 - 1
 
STÉPHANE MOULIN (ENTRAÎNEUR D'ANGERS SCO) : 
« Je suis satisfait car ça faisait depuis notre première saison qu’on n'avait pas gagné le premier match. J’ai félicité les joueurs avant le match, pour le sérieux de la préparation, et je les ai de nouveau félicités après. On n’est pas bien rentré dans le match et je ne sais pas pour quelle raison. L'important, c’est d’avoir su inverser le cours des choses. On a retrouvé notre manière de faire, on est allé un peu plus haut, on les a poussés à la faute à la récupération du ballon. On savait qu’on allait se créer des occasions, c’est ce qui s’est passé. Ca aurait pu être le double (de buts). On n’a jamais été mis en difficulté après la pause. (Sur Jeff Reine-Adélaïde) Il est en train d’exprimer son potentiel et encore, je pense qu’il a encore beaucoup de progrès à réaliser. J’ai rarement vu, ici à Angers, le public se lever pour un joueur comme ils l’ont fait pour lui. »
 
PAULO SOUSA (ENTRAÎNEUR DES GIRONDINS DE BORDEAUX) :
« On doit féliciter Stéphane Moulin et ses joueurs, le club d’Angers SCO, parce qu'ils ont été meilleurs que nous et dans tous les domaines. Je suis désolé pour nos supporters qui sont venus ici pour nous aider à gagner. On a bien commencé, on s’est créé deux-trois opportunités. Sur notre but, Angers peut se prendre un carton rouge. Mais notre adversaire a mieux joué que nous. Après avoir passé dix mauvaises minutes, ils se sont repris. Ils nous ont beaucoup pressés au milieu. Nous, on n’a pas été capable de construire. Alors, on a perdu beaucoup de ballons simples, on a fait beaucoup d’erreurs. Je ne regrette pas mes choix car il me manquait beaucoup de joueurs. Notre attaque m’inquiète un peu aussi. Elle devrait être plus efficace car on se crée des opportunités. Ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’après notre bon début de match, on n’a pas su faire le jeu, poser le ballon. »
 
> Focus : Des premières réussies !
 
 
 OGC Nice -  Amiens SC : 2 - 1
 
PATRICK VIEIRA (ENTRAÎNEUR DE L'OGC NICE) : 
« La victoire est méritée. On a été au-dessus dans le jeu. On s'est créé des occasions. Certes, on a baissé de rythme mais c'était prévu. (Avant ce match) Je n'étais pas inquiet car l'état d'esprit a toujours été positif, malgré les défaites durant les matchs amicaux, qui servent à effectuer des essais. (Contre l'Amiens SC) L'état d'esprit et l'organisation ont été bons. La manière et la discipline m'ont plu. Mais tant qu'on ne met pas le 2e but, on reste à la merci. Sur le banc, il y avait de la frustration. On sentait venir l'égalisation. Contre une équipe qui joue à 10, on commence à ne plus respecter le jeu, être plus individuel et faire des erreurs. C'est dommage mais on a réagi. Si on n'a pas subi, c'est parce que, collectivement, on a bien travaillé. Dans le milieu, Walter et Tameze ont été très bons, Cyprien a effectué un de ses meilleurs matchs. Dos au but, Micka (Le Bihan) a été bien. Individuellement, les joueurs sont de mieux en mieux. (Concernant le recrutement) Je souhaite un peu plus de créativité offensive et avoir un peu plus de possibilités. La liste des joueurs que j'aimerais recruter a été transmise. On verra. Il faut nous laisser un peu de temps. Il était important de gagner. On l'a fait de belle manière. »
 
LUKA ELSNER (ENTRAÎNEUR DE L'AMIENS SC) :
« C'est trop cruel mais on doit se l'imputer à nous-mêmes. On ne doit pas encaisser ce but après 95 minutes de courage, de travail et d'abnégation. On doit apprendre de ce qui s'est passé et garder une certaine douleur pour la prochaine fois qu'on vivra un tel scénario. On est des compétiteurs. On avait un point dans la main qui aurait été extraordinaire après avoir évolué une heure à dix. Il faut être fier et en même temps garder ce goût amer qui sera important pour notre apprentissage. (Concernant l'exclusion) On est sévèrement puni. Cela a une incidence. Mais ensuite, je nous ai trouvés plus relâchés et meilleurs dans le jeu à dix. Jusqu'à l'expulsion, on a subi par vagues. On a été sous pression. A la mi-temps, j'ai dit qu'il fallait tenir jusqu'à la 75e, puis changer de système et tout donner. On avait réussi à le faire. C'est dommage. (Sur un plan personnel, il est né à Nice et c'est sa première en Ligue 1 Conforama) On est tellement dans la préparation du match qu'on fait abstraction de ce qu'il y a autour. J'ai passé 18 ans ici. Cela compte. A l'époque, c'était le Stade du Ray aussi. Donc pour moi, ça n'a pas la même charge émotionnelle. »
 
 
 Stade Brestois 29 -  Toulouse FC : 1 - 1
 
OLIVIER DALL'OGLIO (ENTRAÎNEUR DU STADE BRESTOIS 29) :
« Il y a beaucoup de frustration et de regrets par rapport au résultat, mais je suis satisfait du comportement et des attitudes. C'est de la Ligue 1 Conforama, donc ça peut basculer rapidement. Il y a eu des tournants, la transversale, le pénalty, et ils ont aussi eu des occasions. Nous devons faire des progrès dans l'utilisation du ballon, il faut savoir le garder, le conserver. On s'est précipité, on a perdu quelques ballons, c'est dû à la pression du premier match, au stress, au public. Il y a une fébrilité sur certains ballons, j'ai senti que ça pesait un peu chez certains. Les deux renforts prévus ont de la maturité, on va en avoir besoin pour encadrer la folie des jeunes, en faisant un mariage intéressant. »
 
ALAIN CASANOVA (ENTRAÎNEUR DU TOULOUSE FC) :
« Le match nul est logique, même s'il y a eu des tournants. Le Stade Brestois 29 aurait pu "breaker" et prendre les trois points. Cela aurait été un peu dur car même s'ils ont eu deux ou trois situations dangereuses, nous avons eu pas mal de possession, nous avons bien varié notre jeu et été dangereux sur les coups de pied arrêtés. On n'a pas accepté la défaite et on est revenu au score. C'est important pour notre équipe et notre buteur (Koulouris). Il a su décrocher et nous apporter de la supériorité. La mauvaise nouvelle, c'est la fracture de la clavicule pour Rogel, son indisponibilité sera assez longue. En fin de match, je voulais apporter du sang frais pour aller presser encore plus haut, avec quatre attaquants. Il fallait prendre des risques. On a besoin de plus de maîtrise individuelle, dans la dernière passe et dans la surface. Mais physiquement, on n'est pas encore à 100% et on a une bonne marge de progression. »