Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

KHAZRI, DU "NEUF" À SAINT-ETIENNE

Publié le 10/08/2019 à 11:28

Partager

L'attaque de l'AS Saint-Etienne sera une nouvelle fois emmenée par Wahbi Khazri pour cette nouvelle saison de Ligue 1 Conforama, que les Verts entament ce samedi, à Dijon.

Le buteur, c'est Khazri. En l'absence d'un numéro 9 de métier performant, c'est Wahbi Khazri qui devrait occuper la pointe des Verts cette saison pour espérer, enfin, combler un vide récurrent à l'AS Saint-Étienne.
 
Évoluant le plus souvent sur une aile la saison passée, Khazri avait tout de même fini meilleur buteur du club avec 13 buts en Ligue 1 Conforama. Les deux buteurs de métier, Robert Beric et Loïs Diony, avaient eux fini avec moins de 10 réalisations. Un double échec symptomatique d'une atonie générale à la pointe de l'attaque stéphanoise depuis les départs de Pierre-Emerick Aubameyang en 2013 ou de Max-Alain Gradel en 2015, qui avaient réalisé des saisons à plus de 15 buts.
 
Cette année, après avoir recruté Denis Bouanga à Nîmes et Ryad Boudebouz au Betis Séville, l'AS Saint-Étienne va pouvoir pousser Wahbi Khazri d'un cran et le mettre dans les meilleures conditions, alimenté par Romain Hamouma, Boudebouz ou Bouanga pour faire trembler les filets. Transféré il y a un an en provenance de Sunderland (2e div. anglaise), qui l'avait prêté au Stade Rennais (2017/2018), Khazri a livré une première saison plutôt prolifique dans le Forez, même s'il a davantage peiné après la trêve avec seulement 4 buts dont 2 pénaltys.
 
Pour la saison de la confirmation, une des clés pour l'ancien Bastiais sera la maîtrise de ses nerfs, lui qui a accumulé dix cartons jaunes et une exclusion en championnat, pénalisant son club dans la course vers la Ligue des champions, Saint-Étienne se classant finalement 4e.
 
« C'est beaucoup trop (de cartons, NDLR). Il y a parfois des avertissements utiles mais quand on est attaquant, on est averti quand on rouspète après l'arbitre », avait pesté l'ancien entraîneur Jean-Louis Gasset, remplacé depuis par son adjoint Ghislain Printant, qui dirigera son premier match samedi à Dijon pour la reprise du championnat.
 
BERIC EN RECOURS
 
Convoqué dans le groupe stéphanois, le Tunisien de 28 ans ne devrait, sauf surprise, pas être titularisé à Dijon,  ayant repris en retard après sa participation à la Coupe d'Afrique des Nations cet été. En attendant son retour, le vide est bien visible aux avant-postes stéphanois : lors de la préparation, le meilleur buteur des Verts a été, avec 3 buts, Mathieu Debuchy... arrière droit.
 
Le retour tardif de Khazri devrait permettre à Beric de se montrer. Surnommé le "Terminator vert", il n'a pourtant jamais dépassé la barre des 9 buts par saison en Ligue 1 Conforama depuis son arrivée en 2015 en provenance du Rapid Vienne où il marquait souvent. A l'ASSE, le séjour de l'international slovène est pour le moment moins heureux avec notamment une grave blessure à un genou dès l'automne 2015 puis un prêt raté à Anderlecht (août-décembre 2016, 6 matchs, 0 but) après avoir été recalé par l'éphémère entraîneur espagnol de "Sainté", Oscar Garcia.
 
DIONY VERS LA SORTIE ?
 
Beric affiche toutefois un ratio intéressant (0,35 contre 0,40 pour Khazri) de 34 buts pour 95 matchs joués avec les Verts, soit quasiment un but toutes les trois rencontres (souvent à domicile) alors qu'il n'est pas toujours titulaire. Sur la sellette au dernier mercato hivernal, il a finalement été prolongé pour trois ans et devrait donc être le recours numéro 1 derrière Khazri. De quoi peut-être écarter définitivement Loïs Diony, à la recherche d'une porte de sortie à un an de la fin de son contrat ? Au cours de sa première saison, l'ancien Dijonnais n'a inscrit aucun but, ni avec les Verts, ni à Bristol (2e div. anglaise) où il avait été prêté. En 2018/2019, son bilan a été de 5 buts pour 30 matchs de Ligue 1 Conforama. Heureusement, il y a Khazri.