Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

4E JOURNÉE : LES DÉCLAS DU MULTI

Publié le 31/08/2019 à 23:25

Partager

Retrouvez les réactions des entraîneurs des huit équipes qui ont joué samedi à 20h pour le compte de la 4e journée de Ligue 1 Conforama.

 Angers SCO

 - 

 Dijon FCO

 : 2 - 0

Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers SCO : « Ca serait bizarre de pas être satisfait ce soir. C'est quasiment carton plein, même si le match de Lyon est cruel pour nous (défaite 6-0 au Parc OL), c'est aussi la différence entre eux et nous. Pour le reste, on a fait carton plein et c'est satisfaisant. Gagner trois matches à domicile, ce n'est pas simple. On l'a fait, félicitations au groupe. Ils (Dijon) sont venus à cinq derrière, c'est un peu la rançon de la gloire car on avait fait deux matches à domicile en marquant trois buts à chaque fois (contre Angers et Metz, ndlr). Ils sont venus pour nous contenir. On savait qu'il fallait saisir notre chance. On l'a fait, on est resté cohérents. Ce n'est pas notre meilleur match, mais on avait mis la barre tellement haut que ce n'était pas facile de faire aussi bien. A la pause, j'ai demandé de la patience, d'insister dans nos efforts et de profiter de leurs erreurs. Mais tout n'est pas arrivé comme ça, sans effort. Même le premier but, il y a eu une petite pression sur eux. C'est compliqué de dire qu'on allait prendre neuf points en quatre matches. Surtout avec Lyon dans le lot ».

Stéphane Jobard, entraîneur du Dijon FCO : « Je retiens que les erreurs individuelles coûtent toujours aussi cher à notre équipe. Les matches se jouent dans les deux surfaces et on manque de justesse des deux côtés du terrain. On a posé des problèmes à Angers en première période, mais ils ont fini par se créer des occasions à cause de nos erreurs. Il faut vite corriger le tir, et que mes joueurs apprennent vite, pour sauver notre peau en Ligue 1 Conforama. L'animation m'a plu, je nous ai trouvés assez solides. On a affiché une solidité intéressante à l'extérieur mais il faut la faire perdurer pour qu'on puisse faire mal. Malgré tout, j'ai bien aimé notre état d'esprit. On a mis l'ardeur dans les duels, on a réussi à embêter Angers. Et puis nos recrues offensives ne sont pas encore tout à fait prêtes. J'aurai un effectif stable pour la prochaine journée de championnat ».

 FC Nantes

 - 

 Montpellier Hérault SC

 : 1 - 0

Christian Gourcuff, entraîneur du FC Nantes : « Même si on avait fait 0-0, j'aurais été content de l'organisation, de la consistance, de la maîtrise. On y est, même si on a manqué de précision dans les 30 derniers mètres pour faire fructifier cette maitrise. Cela reste fragile, mais ce n'est pas illogique. On n'a pas été déstabilisés par l'organisation de Montpellier. On a dû jouer un peu plus bas, mais ce n'est pas plus mal, car nos ailiers (Simon et Bamba) ont des qualités de percussion face au jeu, alors que s'ils devaient jouer très haut, ils seraient dos au jeu. Il y a une réelle progression dans la compréhension des choses, même si c'est parfois encore un peu chaotique, ou par intermittence, dans le contrôle du ballon. La marge de progression, c'est de sortir le ballon plus vite, être plus rapides et créatifs dans les 30 derniers mètres, pour créer des décalages. Je n'ai pas fait de changement plus tôt car ceux qui étaient sur le terrain étaient bons. (Sur la rentrée de Bonavente) C'est vrai, Imran (Louza) commençait à piocher, mais le désir de nouveauté n'est pas forcément lié à de l'efficacité ».

Michel Der Zakarian, entraîneur du Montpellier Hérault SC : « Il y a le fait d'avoir pris ce but en fin de match. On a eu du mal à être justes dans les 30 derniers mètres, pour les mettre plus en difficulté, à part le face à face d'Andy (Delort) avec Lafont. On a manqué de justesse dans nos choix, on ne mettait pas la bonne passe, le bon centre, même si en deuxième période c'était un peu mieux de notre part. Il y a eu des frappes contrées, mais pas assez à mon goût. C'est possible qu'on était un peu fatigués après le match contre Lyon mardi ».

 Nîmes Olympique

 - 

 Stade Brestois 29

 : 3 - 0

Bernard Blaquart, entraîneur du Nîmes Olympique : « C'est le premier succès de la saison… C'était important de prendre ce succès pour ne pas être largué en championnat. On a eu les ballons pour tuer le match avant la pause, mais on n'a pas su le faire. C'est la seule chose qu'on peut reprocher aux joueurs. On fait une grosse entame avec des occasions, c'est bien. On manque encore de repères et de certitudes, on a besoin de s'évaluer et de progresser et ce qu'on a vu ce soir est rassurant. Il faut rester prudent. Nos recrues sont arrivées tardivement. Le mercato a été difficile à vivre, mais tout le monde ce soir a montré face à Brest du potentiel ».

Olivier Dall'Oglio, entraîneur du Stade Brestois 29 : « On a pris un sacré coup de chaud. On s'est fait bouger physiquement comme mentalement par Nîmes. Je sais qu'on a du mal à entrer dans nos matches… Comme trop souvent, on n'a pas su résoudre notre mauvaise entame de match. On joue trop de matches dans nos petites chaussures. On se fait punir d'entrée, on perd nos duels. Le gros regret reste la première mi-temps au cours de laquelle on n'a pas joué. Il y a du boulot. Ce soir, on a fait petit garçon face à Nîmes. On n'a pas été à l'aise. Il va falloir grandir, arrêter d'être timide et avancer. Un match, c'est deux mi-temps. Actuellement, le mental nous fait largement défaut ».

 Toulouse FC

 - 

 Amiens SC

 : 2 - 0

Alain Casanova, entraîneur du Toulouse FC : « On est tombé sur une très bonne équipe d'Amiens en première mi-temps. Ils nous ont posé de gros soucis tactiques et j'attendais la mi-temps avec impatience pour corriger certaines choses. Cela s'est beaucoup mieux passé par la suite et tout le mérite en revient aux joueurs. C'est important d'avoir affiché cette capacité de réaction. Sur la deuxième mi-temps c'est une victoire méritée. On compte sept points après quatre journées et c'était l'objectif que l'équipe s'était fixé. Il y a encore beaucoup de travail et on va continuer de s'améliorer ».

Luka Elsner, entraîneur de l'Amiens SC : « On a de gros regrets sur la première mi-temps. On aurait du mener au score mais il nous a manqué le dernier geste. On se doutait que Toulouse allait réagir en deuxième mi-temps. Ils ont ouvert le score et on n'a pas eu les ressources physiques et mentales pour revenir. On a trop subi les choses. On aurait besoin de plus haïr la défaite. On a montré trop peu de choses en deuxième mi-temps. On manque également de profondeur sur certains postes, notamment en défense centrale. Pour nous, le mercato n'est pas terminé ».