Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

RONGIER (OM) : « LE CARACTÈRE POUR FRANCHIR CE PALIER »

Publié le 04/09/2019 à 17:01

Partager

L’Olympique de Marseille a présenté ce mercredi midi son nouveau milieu de terrain, Valentin Rongier.

C’est avec un plaisir non dissimulé que Valentin Rongier s’est installé devant la presse pour sa présentation en tant que nouveau joueur de l’OM. A l’aise, posé et déterminé, le milieu de terrain formé au FC Nantes a enfin pu se réjouir de son arrivée à Marseille. « Je savoure car je voulais vraiment venir ici », a reconnu le désormais ex-Canari, avant d'affirmer : « Cet été, j'avais d'autres clubs, oui, mais j'ai choisi l'OM. »

CHANGEMENTS DE RYTHME ET IMPACT

Un désir partagé par le président Jacques-Henri Eyraud : « Valentin est un joueur qu'on suit depuis le début du projet. On avait envie de l'attirer chez nous pour ses qualités de joueur, son caractère et son leadership. » Car avec le départ de Luiz Gustavo, le recrutement de Rongier était devenu encore plus important. Avec cette arrivée, l’OM remplace numériquement le Brésilien et récupère surtout le capitaine du FC Nantes, joueur technique et déjà expérimenté avec ses 119 matchs de Ligue 1 Conforama à 24 ans. Sûr de ses qualités, Rongier est apparu confiant. « Je pense avoir le caractère pour franchir ce palier »a-t-il avancé. « J'espère le démontrer sur le terrain. »

Déjà bien au fait du jeu prôné par son nouvel entraîneur, André Villas Boas, Valentin Rongier a annoncé pouvoir « apporter à l'équipe plus de changements de rythme et d’impact ». Il est vrai que son activité devrait faire du bien à un Olympique de Marseille déjà sur la voie de la guérison après avoir récolté deux victoires sur ses deux derniers matchs.

EXIT LE 4-3-3 ?

Interrogé sur son poste, le néo-Olympien a indiqué pouvoir évoluer milieu relayeur aussi bien dans un 4-3-3 que dans un 4-4-2, affichant toutefois sa préférence : « Je me sens plus à l'aise en numéro 6 dans un 4-4-2 à plat ou milieu relayeur dans un 4-3-3 ». « Le coach a une philosophie de jeu basée sur la conservation du ballon », a-t-il analysé, « c'est pour ça que mon profil a plu. »

Tout en se réjouissant de l’arrivée de son nouveau milieu de terrain, André Villas Boas a reconnu que ce transfert, combiné au départ de Luiz Gustavo, allait l’amener à devoir « réfléchir à d'autres possibilités » concernant son système de jeu. Le coach portugais a annoncé qu’il « faudra peut-être changer de système et passer en 4-2-3-1 » et donc délaisser le 4-3-3 utilisé depuis le début de la saison. « Je pense comme lui qu'il est plus un 8 qu'un 10 », a souligné le technicien, « on va trouver un système pour que chacun puisse donner le meilleur de ses capacités. »

En signant à Marseille, Valentin Rongier réactive l’axe FC Nantes-OM, historiquement prolifique. Le milieu de terrain souhaitera sûrement prendre pour exemple Marcel Desailly ou Didier Deschamps, qui ont explosé dans le Sud de la France après avoir été formés sur les bords de l’Erdre. Claude Makélélé, Reynald Pedros, Jocelyn Gourvennec, Salomon Olembé, ou plus récemment Georges-Kévin Nkoudou sont également des joueurs qui ont emprunté la route menant de Nantes à Marseille sur ces trois dernières décennies. Même s’il n’a pas rejoint l’OM directement après sa formation à l’école nantaise, Dimitri Payet pourra également donner quelques conseils à son nouveau partenaire pour faciliter son adaptation. Leur association dans la construction du jeu marseillais s’annonce prometteuse. Elle pourrait faire des étincelles dans les semaines qui viennent en Ligue 1 Conforama.

 

Les contenus les plus consultés
Pas de contenus.