Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

MERCATO : UNE LIGUE 1 CONFORAMA D’ATTAQUE !

Publié le 05/09/2019 à 09:30

Partager

Le bilan de ce mercato d’été 2019 démontre la qualité du recrutement des clubs de Ligue 1 Conforama dans le secteur offensif, notamment en provenance de l’étranger.

Nombreux sont les attaquants à être arrivés en Ligue 1 Conforama depuis l'étranger dans ce mercato d'été. Et pas des moindre, puisque des noms bien connus de la scène européenne ont pris la direction du championnat de France. Le Paris SG, l'OM, l'AS Monaco, le LOSC, Bordeaux, le Stade Rennais ou encore l'OGC Nice ont tous renforcé leur secteur offensif.

MONACO : LE PLUS ACTIF DEVANT
Recrue star de l’été sur le Rocher, Wissam Ben Yedder illustre bien le renouvellement opéré à l’intersaison par les clubs dans le domaine de l’attaque. L’international français (29 ans) a signé son retour en Ligue 1 Conforama à l’AS Monaco avec un tout autre statut que celui dont il disposait à son départ de Toulouse pour la Liga à l’été 2016. Avec Ben Yedder, le club de la Principauté s’est attaché les services d’une valeur sûre du Continent. Celui qui a trouvé le chemin des filets avec le maillot monégasque dès sa deuxième apparition (contre Nîmes) a en effet connu trois belles saisons au FC Séville : 38 buts en 91 matchs de Liga, dix autres en Coupe du Roi ou encore vingt-deux en coupes d’Europe (29 matchs). « J’ai beaucoup appris en Espagne », confiait l’attaquant des Bleus qui n’a pas caché son ambition pour ce retour : « On va tout faire pour retrouver l’Europe ». Le recrutement opéré par Monaco va dans ce sens, notamment offensivement.

Pour le dernier 17e de Ligue 1 Conforama, Ben Yedder est une recrue parfaite pour assurer la succession de Radamel Falcao. « Une fois que nous avions recruté Wissam Ben Yedder, la situation de Falcao a poursuivi son propre développement. Jusqu'à ce qu'il m'ait paru mieux pour le club de le laisser partir », a encore précisé Oleg Petrov (vice-président), mardi lors de la présentation des deux dernières recrues (Bakayoko et Augustin). « C’est un joueur important qui a marqué beaucoup de buts ces dernières années. On peut l’associer à un deuxième attaquant, indiquait Leonardo Jardim mi-août. Son profil va offrir des solutions à l’équipe : notamment plus de présence devant la surface. On a besoin de joueurs qui déstabilisent l’adversaire dans les 30 derniers mètres ».

En Principauté, Ben Yedder n’est donc pas  la seule nouvelle tête en attaque. Il a comme partenaire Islam Slimani, qui à 31 ans, évolue déjà dans son élément dans le championnat avec trois buts en deux rencontres ! Rappelant ainsi ses débuts déjà convaincants à Leicester avec un doublé en Premier League lors de sa première en septembre 2016, et un but victorieux dix jours plus tard en Ligue des Champions face à Porto, club face auquel il avait inscrit le 57e et dernier de ses buts avec le Sporting un mois auparavant... C'est d'ailleurs en partie pour tout ce vécu que l'AS Monaco l'a fait venir : « Islam a prouvé ses qualités aussi bien dans les grands championnats européens qu’au niveau international. Avec son expérience, il va pouvoir aider les jeunes du groupe », expliquait Oleg Petrov.
Outre l’international algérien (61 sélections) qui se révèle énergique et efficace, l’AS Monaco a ramené en Ligue 1 Conforama Jean-Kévin Augustin, formé au Paris SG et prêté par Leipzig. A 22 ans, le Français s’est aguerri en Bundesliga (12 buts en 42 matchs) tout en évoluant régulièrement au niveau européen (7 buts en 22 rencontres).

 


 

BENEDETTO ET ICARDI : LES BUTEURS ARGENTINS

Cette saison, la Ligue 1 Conforama pourrait renouer avec les années 70-80 et les glorieux argentins qui ont martyrisé les défenses : Carlos Bianchi et Delio Onnis totalisant à eux deux pas moins de dix titres de meilleur buteur du championnat de France entre 1974 et 1984. Car l’OM a tout d’abord misé sur Dario Benedetto (29 ans), quand le Paris SG a signé à une heure de la fin du mercato d’été Mauro Icardi (26 ans). Les deux attaquants sont des buteurs. Si « Pipa » a d’abord inquiété les supporters marseillais avec son pénalty raté à Nantes lors de sa première titularisation, il a ensuite séduit tout son monde aussi bien dans le derby contre Nice que face aux Verts avec deux réalisations de finisseur. L’ancien de Boca a ainsi rapidement confirmé ses performances dans le championnat argentin (31 buts en 49 matchs). Après son but décisif face à Saint-Etienne, dimanche (1-0), son premier à l’Orange Vélodrome, Dario Benedetto a forcément reçu les félicitations d’André Villas Boas : « Il a livré une très belle performance en marquant, ce qui est toujours le plus important pour un attaquant », en ajoutant que son buteur sera « totalement prêt après la trêve internationale ». Sans être donc à 100%, Benedetto semble en tous cas assumer son statut à l’OM.

Le deuxième buteur argentin à découvrir la Ligue 1 Conforama cette saison sera Mauro Icardi sous les couleurs du Paris SG. Au sein d’une ligne offensive impressionnante (Mbappé-Neymar-Cavani), l’international argentin débarque avec un statut d’attaquant de classe mondiale, illustré par deux titres de Capocannoniere en Serie A (2015 et 2018). De plus, ses prestations en Ligue des Champions la saison passée avec quatre réalisations en six matchs contre Tottenham, Barcelone et le PSV ne font que confirmer le talent de finisseur d’Icardi. En Italie, où il a compilé les buts (135), les louanges ont été nombreuses, comme celle adressée par Zvonimir Boban, pourtant ancien de l’AC Milan, qui déclarait en 2015 qu’Icardi « est né pour marquer des buts. C’est évident et il va continuer à en mettre beaucoup. Si avant il lui arrivait de manquer de concentration, maintenant il bouge plus et démontre une très bonne vision du jeu en plus de sa capacité à marquer. » Illustration faite lors de la saison 2017/2018, où il était devenu le premier buteur de l’Inter à atteindre et dépasser les 26 unités en Serie A depuis 1959 ! Soit mieux que les Ronaldo, Zamonaro, Milito et autre Vieri...

Icardi, un 9 en or pour le Paris SG

LES NOUVEAUX (TRÈS) ATTENDUS

D’autres clubs de Ligue 1 Conforama ont aussi renouvelé les postes offensifs. Ce qui va permettre au championnat de découvrir de nouveaux visages : certains sont particulièrement attendus comme Kasper Dolberg du côté de la Côte d’Azur. Les Aiglons ont misé sur le Danois de 21 ans, dont la meilleure saison en Eredivisie l’a vu inscrire 16 buts en 29 matchs (2016/17), performance récompensée à l'époque par le Trophée Johan Cruyff de « Talent de l’année ». Son entame de saison tonitruante avec notamment un triplé réussi en 18 minutes en championnat face au NEC Nimègue avait conduit son père à se lancer dans une comparaison élogieuse avec Marco van Basten, triple Ballon d’Or et pépite lancée par l’Ajax en 1981 : « Je vois beaucoup de similitudes. Ils ont le même profil, la même vitesse et tous les deux ont le même style de frappes. Peut-être qu'on les logera bientôt à la même enseigne ».

Si sa saison suivante a été marquée par une blessure au pied tenace, puis par une concurrence exacerbée avec Huntelaar, puis avec Tadic pour le poste d’avant-centre, Dolberg demeure incontournable avec sa sélection, comme l’a rappelé son dernier doublé contre la Géorgie en juin dernier.

Autre international arrivé cet été, Ui-jo Hwang (27 ans). L’attaquant sud-coréen (27 sélections et 8 buts) est une des attractions de ce début de saison avec une première réalisation inscrite à Dijon avec les Girondins de Bordeaux. Le buteur asiatique débarque avec un statut de star du championnat japonais, où il a marqué à 20 reprises lors de ses 43 dernières apparitions. Avant de rejoindre la France, Hwang avait été nommé dans le 11-type de la saison du championnat avec le Gamba Osaka. Médaillé d’or des Jeux Asiatiques, le nouvel attaquant bordelais a déjà prouvé quelques qualités.

De même que Victor Osimhen au LOSC, qui lui est même la révélation des quatre premières journées de la saison. Le Nigérian (20 ans) est déjà co-meilleur buteur de Ligue 1 Conforama avec 4 unités et deux doublés. Au-delà de cette position prometteuse, le Lillois impressionne par sa capacité à porter le danger dans la surface adverse avec des prises de balle autoritaire, des enchaînements puissants et une vitesse non négligeable. Nicolas Pépé et Leao partis, le LOSC a rapidement trouvé un nouveau leader d’attaque qui a égalé la performance de Nolan Roux (2012), lui aussi auteur d’un doublé dès sa 1ère lilloise. « Je savais quel était son profil car on l'avait décortiqué avec mon staff, c'était la priorité au poste d'avant-centre », a confié son coach Christophe Galtier après la victoire face à Nantes. « Avant d'être un joueur, c'est un équipier et un buteur. Il aime les espaces mais a aussi la capacité à être très présent dans la surface, ce qu'on n'avait pas l'an dernier 

Ensuite, le Stade Rennais F.C. va aussi lancer un attaquant qui pourrait rapidement se mettre en évidence : le brésilien Raphinha (22 ans), débarqué en Bretagne le dernier jour du mercato. « C'est un joueur d'élimination, de percussion, de dribbles, capable de faire les dernières passes et de marquer des buts, en gagnant des un contre un. Il complète les caractéristiques de nos autres joueurs offensifs et il peut jouer en deuxième attaquant axial », aux côtés de Mbaye Niang, a souligné Julien Stéphan, le tacticien rennais. Raphinha a disputé 93 matchs de Liga NOS (D1 portugaise) et dix d'UEFA Europa League avec le Vitoria Guimaraes et le Sporting CP. Sous le maillot du club lisboète, la saison dernière, il a inscrit 4 buts en 24 rencontres. En 2017/2018, il avait fait trembler les filets à 15 reprises (32 matchs) avec le Vitoria Guimaraes. « Le plus gros transfert de l'histoire moderne du Stade Rennais » comme l’a indiqué Olivier Létang sera sans doute à suivre à Brest lors de la 5e journée en démarrant par un derby.

 




Les contenus les plus consultés
Pas de contenus.