Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

5E JOURNÉE : LES DÉCLAS DU MULTI

Publié le 14/09/2019 à 23:36

Partager

Retrouvez les réactions des entraîneurs des huit équipes qui ont joué samedi à 20h pour le compte de la 5e journée de Ligue 1 Conforama.

Montpellier Hérault SC
 - 
 OGC Nice : 2 - 1
 
Michel Der Zakarian (entraîneur du Montpellier HSC) :
« Cela a été un beau match des deux côtés, un match qui aurait pu finir par 4-2. Pour notre part, on a fait une très grosse première période. On aurait mérité de mener plus largement au score même si Nice a eu aussi des occasions. On est très content d'avoir arraché cette victoire. Quand on se crée des occasions et du jeu, je ne suis pas inquiet. Quand on joue comme ça, cela vient, car cela va dans le bon sens. On a fait une très grosse prestation devant une belle équipe de Nice. On a été très bon dans la récupération mais aussi dans l'utilisation du ballon. On a envie de revoir ce genre de match d'autant que le public s'est régalé. »
Patrick Vieira (entraîneur de l'OGC Nice) :
« On est venu avec un plan de jeu pour leur poser des problèmes. On repart de Montpellier avec cette défaite qui nous fait mal. Et pour cause, on s'est créé des situations et on aurait pu égaliser. On aurait pu rentrer à Nice avec au moins un point. Je regrette en particulier que l'on ait pris trop rapidement le but égalisateur lors de la première période. Il nous manque des automatismes, mais aussi de l'expérience. On a été mis en difficulté à des moments importants du match et notamment sur les deux buts encaissés. C'est toutefois un match très encourageant pour la suite. On va grandir avec ce genre de matchs. On repart certes avec une défaite, mais on retient également beaucoup de choses positives. J'avais reconduit les mêmes joueurs sur le plan défensif qu'à Rennes car ils le méritaient. On prend des buts sur un manque d'expérience pour anticiper certaines actions et mieux lire le jeu. En fin de match, on est mené, on essaie de forcer le jeu, de faire la différence d'une manière individuelle malgré la fatigue. (Concernant les recrues Dolberg et Ounas) Ils ont été à l'image de l'équipe, sachant que l'on savait qu'ils seraient un peu en difficulté sur le plan physique. Dolberg a fini très fatigué, Adam Ounas aussi. Il faut leur laisser le temps. Je retiens surtout qu'il y a eu de très, très bonnes choses sur le plan collectif. Je me répète, mais cela est très encourageant. Ma responsabilité est désormais de tirer le maximum des joueurs pour les mettre dans les meilleures dispositions et avoir de bons résultats. Malgré tout, ce match reste positif au niveau de l'état d'esprit et du jeu produit.
 Girondins de Bordeaux
 - 
 FC Metz : 2 - 0
 
Paulo Sousa (entraîneur des Girondins de Bordeaux) :
« La victoire me donne plus de plaisir que la performance. On fait une bonne entame. Mais après vingt minutes, l'équipe a perdu toute son agressivité. On a reculé. On n'a pas mis de pression. On a essayé de jouer seulement en contre-attaques. On a perdu beaucoup de ballons et on a perdu le contrôle du match. On a donné à l'adversaire la possibilité de s'installer dans notre milieu de terrain et de construire des occasions. Pour ça, je ne suis pas content du tout. Ma seule satisfaction, c'est de ne pas avoir encaissé de but. On a parfois permis à notre adversaire d'arriver près de la surface mais l'expérience de Laurent (Koscielny) et des autres défenseurs ont permis de garder l’équilibre. Mais il faut encore beaucoup travailler pour installer une culture (d'agressivité, de volonté) sur tout le match. Trois-quatre mois, ça ne suffit pas pour donner une mentalité forte. Ça prend du temps. »
Vincent Hognon (entraîneur du FC Metz) :
« Il va falloir absolument avancer sur la concentration, la détermination dès le début du match. On ne doit pas se mettre en danger tout seul, comme on a pu le faire. Notre source de progression est claire : c'est commencer les matchs à l'heure. On n'était pas assez concentré, peut-être pas assez conscient de ce que nécessite un match de Ligue 1 Conforama. Il faut grandir rapidement. Ça fait trois matchs (Angers, Paris et Bordeaux, ndlr) qu'on est mené deux à zéro à la mi-temps et il faut avancer là-dessus. On a proposé des choses. On est arrivé près de la surface. On a su leur poser des problèmes. Et je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup d'équipes qui seront capables de faire ce que nous avons fait ici. »
 Stade Brestois 29
 - 
 Stade Rennais FC : 0 - 0
 
Olivier Dall'Oglio (entraîneur du Stade Brestois 29) :
« C'était un derby, avec de l'intensité. Je suis assez fier des joueurs, alors que j'étais en colère à Nîmes (après la défaite 3-0). On a fait une bonne entame de match, on n'a pas tout réussi, mais avec un état d'esprit comme ça, des courses dans la profondeur, il ne nous manque pas grand-chose pour nous améliorer. Physiquement, on était bien, même si un match engagé comme celui-là, ce n'est pas évident. Il s'est passé beaucoup de choses et c'était intéressant à regarder. En face, il y a des bons joueurs, avec de grandes qualités techniques. C'est une grosse équipe, ils sont en haut du classement et je pense qu'ils y resteront. Donc ça reste une très belle performance pour nous. »
Julien Stéphan (entraîneur du Stade Rennais) :
« J'ai un peu de déception sur le résultat final, même s'il y a eu ce premier quart d'heure où on a eu du mal à rentrer dans le match. Notre pressing n'était pas assez agressif au début, puis on est allé les chercher très haut et ils se sont procuré peu d'occasions, sauf quand "Edou" (Mendy) détourne une frappe de Charbonnnier (dans les arrêts de jeu). On a 10 points sur 15, avec le PSG au passage, et on est toujours deuxième. Si on nous avait dit ça en début de saison... Sur le plan comptable, tout va bien. On est un peu frustré, car on a fait le nécessaire pour l'emporter. Les joueurs ont le droit d'être déçus. On doit évacuer tout ça et se projeter sur le match de jeudi (contre le Celtic Glasgow en Ligue Europa, à Rennes). »
 Dijon FCO
 - 
 Nîmes Olympique : 0 - 0
 
Stéphane Jobard (entraîneur du Dijon FCO) :
« Malgré ce point pris, c’est bien évidemment la frustration qui prédomine. Car nous avons eu les occasions pour gagner. Et en Ligue 1 Conforama, il faut marquer. Bien sûr, pour la première fois de la saison, nous n’avons pas encaissé de but. Défensivement, nous avons fait preuve de solidité, même si nous avons connu quelques situations délicates. Je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs au niveau de la débauche d’énergie, surtout en seconde période, car la première a été trop timorée. Il nous a manqué de la justesse, de la finesse, du réalisme dans le dernier geste. »
Bernard Blaquart (entraîneur du Nîmes Olympique) :
« Pour nous, c'est un très bon point. Car nous n'avons pas montré grand-chose offensivement. Derrière, nous avons su résister, car nous avons affiché certaines valeurs morales. Nous n'avons pas réussi à développer notre jeu. Certains joueurs étaient absents, nous en avons des nouveaux qui sont arrivés tardivement. Tout ne va pas se mettre en place en cinq minutes. C'est sûr qu'on espérait autre chose après notre victoire face à Brest (3-0), mais ce résultat, vu ce que nous avons montré, me convient. »