Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

GOURCUFF : «IL FAUT ÊTRE LUCIDE, ON PEUT ENCORE PROGRESSER »

Publié le 15/09/2019 à 20:01

Partager

Découvrez les réactions des entraîneurs après les rencontres FC Nantes-Stade de Reims et AS Saint-Etienne-Toulouse FC pour le compte de la 5e journée de Ligue 1 Conforama.

FC Nantes
 - 
 Stade de Reims
 : 1 - 0
 
Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes) : « Globalement, il y a eu de l'application et de la rigueur, même si j'aurais souhaité plus de maîtrise dans les dix dernières minutes. On a une bonne organisation dans le secteur défensif. Le problème, c'est la vitesse. On a du mal à peser sur l'adversaire et dans les 30 derniers mètres, on est souvent arrêtés, ce qui lui permet de se dégager. La progression n'est pas linéaire, même si on a assez bien géré ce match. On ne gagne que par 1-0, comme contre Montpellier. On doit encore améliorer la maîtrise, pour à la fois se créer des occasions et éviter des contres. Si on avait pu mener 2-0, cela nous aurait soulagés. C'était un peu tendu en fin de rencontre. C'est plus intéressant d'être dans le haut du championnat, car ça améliore la sérénité et l'ambiance de travail. C'est ce que j'apprécie le plus dans la situation actuelle. Je n'ai pas fait de prévisions précises, il faut rester lucides et je pense qu'on peut encore progresser. On savait que ce serait un match difficile et c'était le cas, à cause de la qualité de l'adversaire, qui est coriace, qui peut être dangereux en contre-attaque et qui va donner du fil à retordre à beaucoup d'autres équipes. A cause aussi des conditions de jeu, de cette chaleur qui ne favorisait pas la vitesse ».
 
David Guion (entraîneur du Stade de Reims) : « Je ne pense pas qu'on puisse dire que mon équipe est irrégulière. Ce n'est pas facile de gagner un match de Ligue 1, et on ne vient pas à Nantes avec la fleur au fusil. Marseille n'a pas marqué non plus ici. J'ai vu deux périodes bien différentes : une première où les deux équipes n'ont pas produit un très beau spectacle, en n'allant pas au bout de leurs actions ; une deuxième où il y a eu plus d'initiatives, plus d'espaces, plus d'actions, des attaques rapides, les joueurs ont beaucoup donné. On a la première occasion par Rémy Oudin, puis c'est l'équipe qui a le mieux défendu qui a gagné. J'ai surtout des regrets de ne pas avoir ouvert le score. Quand ils (les Nantais) l'ont fait, on a alors été plus dangereux et on a eu des occasions ».
 
 
 AS Saint-Etienne
 - 
 Toulouse FC
 : 2 - 2
 
Ghislain Printant (entraîneur de Saint-Etienne) : « En terme d'émotion, le public a été servi. Il y a eu des buts. Il y a de la frustration car nous avions préparé ce match pour l'emporter. Nous avons commis des erreurs qui nous ont donné un lourd handicap mais l'équipe a eu la force de ne pas lâcher pour revenir au score alors que nous sommes passés proches du 3-0. Il aurait fallu débloquer la situation les premiers. Cela n'a pas été le cas. La vidéo assistance a eu une grande importance en étant décisive sur trois buts refusés, un de Toulouse et deux de Saint-Etienne ».
 
Alain Casanova (entraîneur de Toulouse FC) : « Il y a une grosse frustration. On a la possibilité de rentrer à la mi-temps avec pratiquement un score de 3-0, et finalement il y a 2-1 à la pause et ils égalisent après la mi-temps. On peut gagner, car on marque un but mais il est refusé. En fin de match, c'est Saint-Etienne qui peut gagner. Et au final, il y a un soulagement. J'ai pris beaucoup de plaisir à voir mon équipe mettre autant d'intention dans le jeu. J'ai pris du plaisir en voyant Saint-Etienne tout mettre en oeuvre pour revenir et gagner. J'aurais préféré gagner mais on se contentera du point du nul. C'est notre match où il y a eu le plus d'intensité. Nous sommes dans une phase de travail et d'apprentissage pour notre jeune équipe ».