Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

PRINTANT : «UN GRAND SENTIMENT DE HONTE»

Publié le 22/09/2019 à 20:24

Partager

Après la victoire d'Angers contre Saint-Etienne dimanche lors de la 6e journée de Ligue 1 Conforama (4-1), les deux entraîneurs se sont exprimés.

  Angers SCO
 - 
  AS Saint-Etienne
  : 4 - 1
 
Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers SCO : « C'est historique car cela faisait 43 ans qu’on n'avait pas gagné contre Saint-Etienne en championnat. C’est très agréable et il faut en profiter. On a remis les choses en place à la mi-temps et la réponse a été cinglante. Parfois, on arrive à avoir une réaction mais là, on a dominé Saint-Étienne comme il le fallait. La deuxième période a parfaitement ressemblé à ce qu'on a pu faire depuis le début de saison. Je pense que l'on a des capacités. On le voit et on le sent, c'est assez diversifié. C'est un peu nouveau mais ça correspond à ce que l'on essaye de faire. Je félicite grandement les joueurs. Pour gagner ce match-là, il fallait un bon SCO avec les ingrédients que nous connaissons. Et on l'a fait en seconde période. Casimir (Ninga, auteur d'un triplé en 11 minutes) a fait une entrée tonitruante. Je le félicite vraiment car il a beaucoup travaillé depuis qu'il est arrivé ».
Ghislain Printant, entraîneur de l’AS Saint-Etienne : « Un match dure 90 minutes même si on prend trop rapidement ce premier but. C'est regrettable. J'ai un grand sentiment de honte. Je les avais mis en garde à la pause, pour qu'ils ne fassent pas preuve de suffisance. Je ne peux pas m'expliquer le fait qu'on puisse tomber dans un tel état en seconde période, après l'égalisation. On a perdu beaucoup de ballons et on a permis à Angers de se montrer plus agressif. Au vu de la première période, j'étais à moitié satisfait. Après la seconde, j'ai beaucoup de difficultés à m'expliquer ce qui s'est passé. On a perdu le fil conducteur de ce match, d'entrée de jeu. Avant le match, j'avais dit cette semaine aux joueurs qu'ils avaient la chance de faire un beau métier. Je n'ai eu qu'une demi-réponse, en première période. Ce résultat fait mal. Il faut se pencher sur ce match de Metz, et arrêter de parler pour passer aux actes sur le terrain. Je suis inquiet pour l'AS Saint-Etienne. Peu importe ma situation personnelle ».