Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

RULLI DÉJÀ CHEZ LUI À MONTPELLIER

Publié le 24/09/2019 à 18:03

Partager

Arrivé cet été au Montpellier Hérault SC pour pallier le départ de Benjamin Lecomte, Géronimo Rulli effectue des débuts remarqués en Ligue 1 Conforama.

Un mois et cinq rencontres après son arrivée, le gardien argentin Géronimo Rulli est comme chez lui à Montpellier et il s'apprête à vivre un, nouveau, beau duel mercredi face au Nîmes Olympique. Temps d'adaptation accéléré, liens déjà noués : gardien moderne, Géronimo Rulli a conquis tout le monde, du vestiaire aux tribunes de la Mosson, pour assumer la succession de Benjamin Lecomte, dont l'empreinte était profonde après deux ans au club héraultais.
 
« Je ne veux pas me comparer à Lecomte, mais écrire ma propre histoire », expliquait récemment Rulli, prêté avec option d'achat par le club basque de la Real Sociedad pour succéder à l'ancien rempart montpelliérain, transféré à l’AS Monaco.
 
L'Argentin, âgé de 27 ans et appelé à deux reprises en sélection, a éteint les doutes, voire les suspicions, entourant son recrutement tardif, avec de nombreuses rumeurs venues d'Espagne. « Même s'il y a eu beaucoup de choses dans la presse (espagnole) au sujet de mon arrivée, c'est moi seul qui ait pris la décision de venir à Montpellier, où les premiers contacts remontent au début juillet. Je suis très content d'être ici », rectifiait-il.
 
« TOUJOURS LA BANANE »
 
Formé à La Plata, dans la périphérie de Buenos Aires où il est né, Géronimo Rulli a quitté très tôt (2014) le continent sud-américain pour se fixer à la Real Sociedad. Dans l'ancien club de la légende Luis Arconada, il enchaîne cinq saisons et 158 matchs en Liga. « J'ai vécu cinq belles années à la Real Sociedad, mais j'étais à la fin d'un cycle. Ce sont des choses qui arrivent dans une carrière », avouait-il, désireux de tourner la page et de se relancer.
 
Solide athlète (1,89 m pour 84 kg), l'Argentin affiche toutes les caractéristiques du gardien moderne : « Notre priorité était de prendre un gardien expérimenté et de haut niveau. A 27 ans, après quatre à cinq saisons en Espagne, Rulli arrive justement à maturité », estime Teddy Richert, l'entraîneur des gardiens montpelliérains. « Pour réussir un très bon championnat, on sait qu'il faut un très bon gardien. Il confirme par son efficacité, son habileté dans le jeu au pied, son envergure et son placement précis », poursuit-il.
 
L'entraîneur Michel Der Zakarian est, lui aussi, séduit par le joueur et le personnage. « Il possède de très bonnes qualités techniques, de bons réflexes et une bonne lecture du jeu : il a toutes les qualités d'un bon gardien. Ce garçon, calme et serein, a toujours la banane et envie de travailler », assure "Der Zak".
 
ENCENSÉ PAR SES COÉQUIPIERS
 
Le défenseur international camerounais Ambroise Oyongo abonde et adoube la dernière recrue : « Il remplace bien notre gardien Ben (Benjamin Lecomte) et met en confiance l'équipe, notamment la défense. Il fait du bon travail et s'est vite adapté ».
 
Premier gardien étranger de Montpellier, l'Argentin suit des cours intensifs de français et a soigné son intégration en effectuant un tour du propriétaire remarqué : « Il fait beaucoup d'efforts pour apprendre la langue et s'intégrer à l'équipe, mais aussi au club. Il en a fait le tour pour comprendre son fonctionnement », loue Richert. Après avoir affronté Lyon ou Marseille, Géronimo Rulli s'apprête à passer un gros test face à Nîmes dans le derby.
 
 Ferri et Pedro Mendes suspendus, Briançon apte
 
 Montpellier Hérault SC -  Nîmes Olympique
 
Les contenus les plus consultés
Pas de contenus.