Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

OL : JUNINHO, UN GEANT FACE AUX VERTS

Publié le 10/02/2019 à 15:57

Partager

Invaincu en huit matchs face à l’ASSE en Ligue 1 Conforama, Juninho symbolise l’efficacité de l’OL dans ce derby dans les années 2000.

 

Celui qui a eu les honneurs d’une chanson à son nom à Gerland sur l’air d’un tube des années 80 et d'un tifo au Groupama Stadium en ce début de saison pour son retour au club en tant que Directeur sportif, en plus de marquer l’histoire de l’OL en participant activement au septuplé en Ligue 1 Conforama de 2002 à 2008, a également excellé dans les derbys face aux Verts. Dans l’histoire des derbys et avant son retour dimanche dans le Chaudron, où il est resté invaincu comme joueur, Juninho a davantage marqué que les Anderson, Benzema, Lisandro, Govou, Gomis ou encore Briand. Inscrire cinq buts contre l’ASSE est une performance que seul Alexandre Lacazette s’est permis d’égaler par la suite. De plus, le Brésilien est invaincu en huit derbys disputés en championnat avec même six victoires décrochées.


JUNINHO : UN DOUBLÉ POUR SON 1ER DERBY

Juninho n’a pas eu besoin de beaucoup d’explications pour comprendre l’importance de ces chocs contre l’ASSE. Le jour des présentations dans le Chaudron en octobre 2004, pour sa première contre une AS Saint-Etienne de retour en Ligue 1, le Brésilien claque un doublé qui offre une première victoire aux Gones à Geoffroy-Guichard depuis 12 ans (2-3) ! Rien de tel pour entrer d’un grand pas dans la légende du derby. Tout d’abord après une grosse demi-heure, c’est sur un de ses coups francs magiques que le n°8 de l’OL trompe Janot pour son 30e but en Ligue 1 ; puis ensuite en suivant victorieuse une parade du gardien stéphanois sur son propre pénalty à trois minutes du terme. Une façon d’affirmer la suprématie du triple champion de France en titre qui croisait pour la première fois la route des Verts depuis leur accession sur le trône de la Ligue 1.

 


En avril 2006, un cinquième titre de champion de Ligue 1 déjà en poche à trois journées de la fin, les Lyonnais pénètrent sur leur pelouse de Gerland tout peinturlurés pour une soirée festive. Là encore, « Juni » ne manque pas de participer à la fête et convertit un pénalty (4-0).

JUNINHO L'INVINCIBLE FACE AUX VERTS

Six mois plus tard, pour le compte d’une autre saison (06/07), des Verts surmotivés et quatrièmes après huit journées n’entendent pas revivre la soirée du mois d’avril, celle du couronnement de l’Olympique Lyonnais sur ses terres. Alors après une première période où tout était quasiment à jeter avec une vingtaine de fautes donnant le ton d’une rencontre hachée, Juninho décante la situation.

Après avoir idéalement trouvé Tiago dans la surface pour l’ouverture du score, le stratège brésilien pense certainement être dans un mauvais jour quand il voit Janot partir une nouvelle fois du bon côté face à lui sur pénalty dans les dernières minutes à 1-1. Ce serait bien mal connaître le mental de « Juni » qui à la dernière minute ouvre tranquillement son pied droit au point de penalty pour loger le ballon hors de portée du capitaine stéphanois, en signe de victoire pour l’OL (2-1).

Lors de la 8e et dernière confrontation face aux Verts, le milieu brésilien est resté fidèle à sa réputation ; à savoir celle d’un joueur inspiré dans les grands matchs. Dans sa dernière saison lyonnaise, Juninho offre le point du nul aux Gones à domicile qui maintient l’OL aux commandes devant Bordeaux. Mais surtout, cette égalisation prolonge à la fois la série d’invincibilité du capitaine lyonnais et de l’OL dans les derbys à 19 matchs à l’époque. Une nouvelle preuve que « Juni » avait compris depuis le début toute l’importance de ces derbys. Dimanche, il affrontera pour la première fois les Verts en Ligue 1 Conforama dans le costume de Directeur sportif de l'OL pour tenter de prolonger son invincibilité.

 AS Saint-Etienne

 - 

 Olympique Lyonnais