Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

Moulin (SCO) : «On doit avoir envie de rester en haut»

Publié le 23/11/2019 à 11:15 - LFP

Partager

Retrouvez les principales réactions après les matchs du multiplex de la 14e journée, joués samedi soir.

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers SCO) :

« Il fallait être patient, mais je trouve que sur l’ensemble du match, la victoire est méritée. On a manqué de réussite, pas d’adresse. Il suffit de voir le poteau où les arrêts de Bernardoni. L’objectif c’était de rester en haut. Il fallait gagner ce soir mais il ne suffisait pas de le dire. Ce n’est pas nouveau mais c’est un plaisir de voir cette envie collective. Il faut aller chercher ce petit supplément d’âme dans des défis à relever. Il y a cinq matchs, on perdait contre Brest dans les mêmes conditions... On doit avoir envie de rester en haut. Si on retombe petit à petit comme c’est prédit, ce n’est pas très grave, mais la progression de notre club passe par la capacité à gagner les matchs avec une petite étiquette de favori. » 

Thierry Laurey (entraîneur du RC Strasbourg Alsace) :

« On a fait un bon match mais on a surtout été efficace. Ça fait du bien à tout le monde. A Angers (défaite 1-0) on n’avait pas su tuer le match. On avait un petit sentiment d’inquiétude car on n’avait pas marqué à l’extérieur depuis le début de saison. Petit à petit, on retrouve une certaine fraîcheur que nous n’avions pas il y a deux mois. Dans les têtes, ça va beaucoup mieux. On est une équipe avec pas mal de jeunes, il faut toujours être derrière eux. Ce sont de bons garçons, ils forment un bon groupe. Maintenant, on est Strasbourg, pas la Juventus ni le Bayern Munich. Il faut du temps pour les faire progresser. »

Stéphane Jobard (entraîneur du Dijon FCO) :

« C'est une victoire importante, car elle nous permet de remonter au classement. Mais elle vient aussi récompenser la perséverance de mes joueurs. Le non renoncement, cela me plaît. On vient de remporter notre troisième victoire de suite à domicile. Comme face à Reims et au Paris SG, l'équipe a été menée avant de s'imposer. Elle a su aussi produire du jeu. Quand Rennes a mené au score, il y a eu un peu de flottement, mais l'apport des remplaçants, dont Frédéric Sammaritano, buteur et passeur décisif, a été décisif. Cela prouve que tous les joueurs sont impliqués. » 

Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes) :

« Je suis très content de la prestation collective, très probante, dans l'implication de chacun, dans l'organisation très cohérente, avec un pressing très haut. Mais je suis déçu du résultat, car on avait la possibilité de prendre trois points. On avait besoin de réagir, de rompre cette spirale négative, avec une défense centrale recomposée. Le but qu'on prend, c'est un problème individuel. La façon dont on concède l'égalisation, c'est embêtant, même si ça fait partie du foot. Dans la période de jeu plus débridé, on n'a pas su remettre le ballon à terre. Il y a aussi eu des occasions nettes qu'on n'a pas réussi à mettre au fond. Mais globalement, c'était plutôt satisfaisant, rassurant, car il y a encore 24 matchs derrière. »

Vincent Hognon (entraîneur du FC Metz) :

« On n'était vraiment pas au niveau en première période. On prend un but rapidement sur coup de pied arrêté et après on est en perte de confiance. Malgré tout, cette fois-ci, on a réussi à revenir dans le match au niveau du jeu et au niveau du score. On a su revenir et on aurait même pu l'emporter en fin de match avec des situations chaudes. Le positif, c'est qu'en début de saison on aurait perdu ce genre de match. Je suis très satisfait de la manière dont on est revenu après la mi-temps dans la détermination, l'intensité. J'ai vu des joueurs avec du caractère. »