Trophee Hexagoal Ligue 1
Actualité

Ludovic Blas délivre Nantes contre Dijon

Publié le 08/12/2019 à 16:59 - LFP

Partager

Le FC Nantes a longtemps attendu avant de faire céder le Dijon FCO dimanche à l'occasion de la 17e journée de Ligue 1 Conforama (1-0).

Dominateur face au Dijon FCO à La Beaujoire, le FC Nantes a réussi à trouver la faille en fin de match ce dimanche à l'occasion de la 17e journée de Ligue 1 Conforama (1-0). Décisif ces dernières semaines, c'est le jeune milieu Ludovic Blas qui a scoré de loin pour permettre aux Canaris de prendre les 3 points. Les Nantais remontent à la 6e place au classement.

Nantes plus pressant

Les joueurs de Christian Gourcuff prennent le contrôle du match d'entrée. Simon frappe en pivot et Runarsson ne peut bloquer le ballon (16e). Après un relais avec Coulibaly, Touré peut armer à l’entrée de la surface mais le portier dijonnais peut facilement se coucher (27e). La meilleure occasion de la première période est encore nantaise. Trouvé par Touré, Simon réussit un joli contrôle pour se présenter face à Runarsson mais choisit le piqué plutôt que d’ouvrir le pied (34e).

 

 

Encore Blas

Dès le retour des vestiaires, Cadiz est tout proche de tromper son propre gardien en déviant au premier poteau un corner de Louza mais c'est le montant qui sauve Runarsson (47e). C'est encore sur coup de pied arrêté que les Canaris insistent. A 25 mètres, Louza oblige Runarsson à se détendre (51e) puis Bamba dépose depuis l'aile un ballon que vient couper Coulibaly de la tête. Juste à côté (52e). Le danger se rapproche lorsque Simon tente une volée (54e) puis Coulibaly une nouvelle tête, trop centrée (60e).

Les Nantais finissent par trouver l'ouverture lorsque Ludovic Blas repique vers l'axe depuis l'aile gauche s'appuie sur Simon à l'entrée de la surface avant de placer une frappe à ras de terre croisée (1-0, 73e). L'ex-Guingampais inscrit son 3e but de la saison, le 3e en 5 matchs de Ligue 1 Conforama. Sur un centre plongeant depuis la gauche, Cadiz a une dernière opportunité d'égaliser. Il dévie de la tête mais Lafont est vigilant (89e).