Benzia lors du mach du DFCO face au FC Nantes.
Actualité

A Dijon, Benzia veut prendre son envol

Publié le 11/02/2020 à 15:45 - AFP

Partager

Recruté à la fin du mercato hivernal par le Dijon FCO, Yassine Benzia retrouve la Ligue 1 Conforama pour relancer sa carrière après deux expériences mitigées à l’étranger.

« Je suis venu à Dijon pour me relancer. » Recrue de dernière minute du DFCO, l'ancien attaquant lyonnais et lillois Yassine Benzia, reconverti au milieu de terrain, espère enfin faire décoller sa carrière, à 25 ans.

Le joueur tient, dès mercredi, une belle opportunité pour se lancer : un quart de finale de Coupe de France, face au Paris Saint-Germain. Originaire de Normandie, Benzia a toujours eu du mal à faire son trou, d'abord à l’OL où il a signé ses débuts en pro en 2012, puis au LOSC, qui l'avait recruté en 2015 avant de l'envoyer s'aguerrir ailleurs.

Prêté deux fois par le club nordiste, au Fenerbahçe Istanbul (2018/2019) puis à l'Olympiakos Le Pirée (2019-janvier 2020), il a peu joué (29 matchs toutes compétitions confondues) et n'a pas marqué le moindre but. 

« Je voulais revenir en Ligue 1 Conforama, dans un championnat que je connais bien. Je ne regrette pas ce que j'ai vécu à l'étranger. J'ai pu disputer la Ligue des Champions avec l'Olympiakos mais ma priorité était de revenir en France », affirme Benzia.

Le Dijon FCO s'est montré le plus actif pour rapatrier celui qui était encore lié au LOSC. « Il y avait une volonté, à tous les niveaux, de me faire venir. J'ai accepté car le DFCO est ambitieux, se structure, et jouer le maintien n'a pas été un frein pour moi », assure le joueur qui veut « se relancer ». 

« Je sais que je n'ai pas répondu à toutes les attentes mais je n'ai que 25 ans », rappelle Benzia qui ambitionne aussi de retrouver, à court ou moyen terme, la sélection algérienne. Il compte déjà quatre sélections avec les Fennecs, mais n'a pas participé à la conquête du titre de champion d'Afrique en 2019.

Débuts encourageants

Malgré les doutes à son sujet, Yassine Benzia a tout de même livré des débuts encourageants avec le DFCO. Entré en seconde période à Nîmes, où les Dijonnais ont perdu le 5 février (2-0), il a été titularisé contre le FC Nantes trois jours plus tard (3-3) et Stéphane Jobard, l'entraîneur dijonnais, s'est déclaré plutôt satisfait des premières performances de sa recrue. 

« Il a fait des choses intéressantes, prouvant qu'il est capable de faire le lien entre les lignes, d'être important dans la dernière passe. Techniquement, il est très fort et il a également su s'adapter très rapidement. Sur le terrain, on a vu que c'est un leader », estime le technicien.

A Dijon, le joueur formé comme un avant-centre à l’Olympique Lyonnais, où il marquait beaucoup de buts avec les équipes de jeunes, devrait être utilisé essentiellement en meneur de jeu, derrière l'attaquant de pointe, comme lors de ses deux premières apparitions. 

« C'est le rôle que je préfère. J'ai joué attaquant quand j'étais plus jeune, c'est vrai, mais au fil des années, j'ai reculé », rappelle Benzia qui a aussi joué milieu relayeur, dépannant même quelques fois comme demi défensif au cours de son passage en Grèce. 

Une polyvalence qui plaît à Stéphane Jobard. « Il a toutes les qualités pour évoluer à différents postes, selon les circonstances. Je l'ai juste un peu titillé en lui disant qu'il faudrait qu'il se remette à marquer des buts, je lui ai fixé ce challenge », souligne l'entraîneur. 

A Nîmes, où l'un de ses tirs a heurté les deux poteaux, puis contre Nantes, Benzia a bien failli le relever d'emblée.

(Crédit photo : Dijon FCO)