Christophe Galtier
Actualité

LOSC : Galtier savoure «une belle soirée»

Publié le 22/02/2020 à 23h14 - AFP

Partager

Alors que le LOSC s'est relancé grâce à une large victoire sur le Toulouse Football Club ce samedi soir lors de la 26e journée de Ligue 1 Conforama (3-0), le coach des Dogues Christophe Galtier a fait part de sa satisfaction quant à la performance de ses hommes. De son côté, Denis Zanko ne peut que constater l'écart entre les deux formations.

Christophe Galtier (entraîneur du LOSC) : « Il était important de l'emporter pour rester à la lutte avec le haut du tableau. On l'a bien fait d'entrée, c'est ce qui rend plus facile ce genre de match. On a fait une bonne première période, la seconde a été plus poussive, avec un faux rythme qui s'est installé. Mais c'est une belle soirée : on a marqué trois buts, sans en encaisser, et les joueurs ont pris du plaisir à jouer ensemble. (Sur l'écart avec le deuxième, Marseille) Neuf points c'est beaucoup quand il n'y a pas de confrontation directe, c'est très difficile à rattraper. (Sur Loïc Rémy, auteur d'un doublé) Il y a une évolution dans le jeu de l'équipe. Sa présence permet de libérer Victor (Osimhen). Il a le sens du jeu, le sens du but. Ça permet aux autres autour de pouvoir donner des ballons et d'avoir plus de présence dans la surface de réparation. Notre secteur offensif est plus efficace avec lui. (Sur les sifflets à l'encontre de Jonathan Bamba) Je trouve trop injuste les sifflets envers « Jo » car il travaille beaucoup pour l'équipe, il est généreux, c'est un partenaire idéal ».

Denis Zanko (entraîneur du Toulouse FC) : « C'est très compliqué car on se rend compte de la différence de niveau entre les deux équipes, il y a un gouffre entre nos capacités actuelles et le niveau actuel de Lille. Ce qui m'agace c'est qu'on leur donne le bâton pour qu'ils nous tapent dessus. Sur un match comme celui-là, on n'est pas au niveau. On est loin du compte dans tous les domaines, technique, tactique, athlétique, et je ne parle pas du domaine psychologique... L'adversaire n'avait pas besoin de ça pour nous flageller ce soir. Il faut qu'on soit capable d'être beaucoup plus consistant pour exister dans ce genre de match. Chaque semaine nous ramène à des évidences. Il n'y a pas énormément de solutions à part se réfugier dans le travail. Ne pas lâcher est la moindre des choses par rapport à notre professionnalisme, nos supporters et le club qui nous emploie ».