M'Baye Niang (Rennes)
J26

Niang remet Rennes sur le podium

Publié le 23/02/2020 à 19h05 - N.M

Partager

Grâce à un doublé de l'attaquant international sénégalais M'Baye Niang, Rennes a renoué avec le succès à la 89e minute contre Nîmes (2-1), réduit à dix après l'expulsion de Briançon (53e). Le club breton est troisième avec un point d'avance sur le LOSC.

En manque d’inspiration depuis trois journées en Ligue 1 Conforama, le Stade Rennais F.C. avait la lourde tâche de recevoir la meilleure équipe de la phase retour : le Nîmes Olympique. Et le moins qu’on puisse, c’est qu’il fallait arriver à l’heure pour cette rencontre (2-1).

Après seulement 33 secondes, Nolan Roux sollicitait le une-deux avec Renaud Ripart et trompait Edouard Mendy, d’un plat du pied du droit (1-0, 1e). Arrivé au mercato hivernal, l’attaquant inscrivait là son deuxième but. Un avantage de courte durée puisque six minutes plus tard, M’Baye Niang profitait d’un mauvais renvoi de la défense nîmoise pour égaliser (1-1, 7e). Le début d’un match fou ? Pas vraiment, après cette égalisation le match perdait en intensité au fil des minutes. Même si Paul Bernardoni a dû s’employer à deux reprises devant Hamari Traoré (31e) puis Niang (40e), pour ne pas voir les Crocos être menés à la pause.

Un coup de tête salvateur

Visiblement en état de grâce sur la pelouse du Roazhon Park, le portier réalisait encore une somptueuse parade sur une tête de Joris Gnagnon, au retour des vestiaires (47e). Avant un tournant dans cette rencontre, l’exclusion d’Anthony Briançon -de retour comme titulaire- pour un mauvais geste sur Eduardo Camavinga (53e). Pour conserver un bloc solide, Bernard Blaquart lançait Florian Miguel à la place de Yassine Benrahou. En supériorité numérique, le Stade Rennais accentuait la pression dans la moitié adverse, sans pour autant parvenir à trouver la faille. Jusque-là excellent dans la cage du Nîmes Olympique, Paul Bernardoni craquait sur une tête croisée de Niang, pour son doublé, en toute fin de match (2-1, 89e). Le Stade Rennais F.C. récupère sa troisième place aux dépens du LOSC. Fin de série pour Nîmes qui reste barragiste.