David Guion (SDR)
Bilan

Reims : David Guion, l’atout maître

Publié le 10/06/2020 à 08h59 - AFP

Partager

Sixième de Ligue 1 Conforama et meilleure défense, le Stade de Reims doit sa réussite à son entraîneur David Guion, l'architecte de cette équipe.

Pour sa troisième saison sur le banc du Stade de Reims, David Guion continue de tirer le maximum de son équipe, 6e du classement de Ligue 1 Conforama à l’issue de la saison 2019/2020 après avoir terminé 8e lors de l’exercice précédent. Dans le club champenois, tout le monde est séduit. Lorsque le natif du Mans (52 ans) a pris les rênes du Stade de Reims en mai 2017, son président Jean-Pierre Caillot imaginait-il de tels résultats ? « Évidemment que non », répondait fin octobre le président rémois. « Mais je n’ai pas découvert l’homme à ce moment-là car l’histoire a débuté en 2012, quand il a pris la tête de notre centre de formation. Depuis, avec le titre de champion de Domino’s Ligue 2, puis son parcours en Ligue 1 Conforama, on ne peut qu’être satisfait ».

A l’aise face aux cadors

Lors de la saison 2018/2019, le promu rémois avait créé la surprise, terrassant notamment l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain pour terminer 8e. Une saison réussie qui avait valu au coach champenois d’être nommé parmi les meilleurs de Ligue 1 Conforama. « Avec ces moyens et cette équipe, il aurait dû remporter le trophée », regrette Caillot. Le principal intéressé ne s’en est jamais plaint. Ce n’est pas son genre. La star du Stade de Reims, c'est l'équipe.

« Chez nous, le collectif passe avant tout », confirme son adjoint Stéphane Dumont. « Ceux qui ne rentrent pas dans le cadre sont vite mis en difficulté, chacun se range donc derrière le collectif ». L’ancien joueur de Lille apprécie « la sérénité, le calme » qu’apporte Guion dans le vestiaire. « Il prend beaucoup de recul. Il est dans l’analyse, le cérébral. Il cherche toujours à agir sur la tête avant le reste ». Et ses joueurs le ressentent.

« Très méticuleux »

Arrivé en 2017, l’expérimenté défenseur Yunis Abdelhamid est rapidement devenu un pilier du club (101 matchs) et un relais précieux, comme Alaixys Romao et Tristan Dingomé, pour son entraîneur. « Il est très méticuleux. Il analyse le moindre détail pour nous faire progresser, explique le défenseur marocain. Il attache aussi beaucoup d’importance à la préparation mentale ». Diplômé dans le domaine, David Guion s’était également appuyé, en Domino’s Ligue 2, sur Joël Trebern, spécialiste en la matière. « Ça a renforcé la cohésion d’équipe et permis d’optimiser nos performances », assure Abdelhamid.

A cela est venue s'ajouter cette saison la révélation Predrag Rajkovic (24 ans) avec ses 12 clean sheets, quatre pénaltys arrêtés et sa 1ère place au classement du meilleur pourcentage de tirs arrêtés de Ligue 1 Conforama (79%).

Des éléments qui expliquent en partie comment le Stade de Reims a bâti l’un des meilleurs collectifs de Ligue 1 Conforama l’an passé, toujours aussi solide cette saison (21 buts encaissés, meilleure défense) et à l’aise face aux grosses cylindrées. L’OM, le PSG ou le LOSC, battus par les Champenois cette saison, peuvent en témoigner. Et comme l'atteste l'incroyable statistique de zéro erreur commise amenant un but adverse cette saison en championnat.