Thomas Tuchel (PSG).
J8

J8 : Toutes les déclas

Publié le 26/10/2020 à 00:15 - AFP

Partager

Retrouvez les déclarations de la 8e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Olympique Lyonnais - AS Monaco : 4-1

Anthony Lopes (gardien de Lyon) : « Tout le monde a fait le travail surtout en première période. Monaco a fait des changements à la mi-temps. Cela leur a été bénéfique sur leur entame de seconde période. Nous avons eu des opportunités pour mettre un cinquième but mais l'essentiel est de retenir une belle victoire. On sait que pour atteindre les places européennes ou la Ligue des Champions, nous avons besoin d'enchaîner une série pour nous installer définitivement sur le podium et continuer sur l'état d'esprit affiché même si tout n'est pas parfait. Nous n'en sommes qu'à deux victoires en espérant gagner à Lille et contre Saint-Etienne. Le contenu m'a bien plu ainsi que l'efficacité que nous avons eue en première période. Il y a eu les opportunités que nous avons concrétisé rapidement même si Monaco a eu des situations. Il ne faut pas se relâcher. La victoire de ce soir vient au bon moment. »

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon) : « Nous avons mené 4-0 à la mi-temps sur nos quatre tirs cadrés. Avant nous n'étions pas en réussite et maintenant, nous sommes plus réalistes. Sur chaque match, hormis à Lorient, nous avons toujours eu des occasions sans la réussite. Je n'oublie pas qu'en première période, Anthony Lopes a fait au moins deux grands arrêts qui nous permettent d'arriver en avance à la pause. J'ai aimé que nous ayons eu plein d'occasions. Nous avons beaucoup mieux défendu après la pause. Et Monaco a eu moins de possibilités de mettre en danger notre gardien. C'est bien de gagner 4-1 contre un concurrent direct. Toko Ekambi a livré un match énorme. Pourvu que ça dure pour lui. Quant à Memphis, on sait le joueur qu'il peut être. Il tire l'équipe vers le haut. Il y a du talent dans cette équipe. Nous ne sommes pas encore là où nous voulons être au classement (6e) et il faudra être capable d'obtenir un bon résultat à Lille. Nous ne sommes pas européens donc ce sera un peu notre Ligue des champions à nous cette saison. »

Niko Kovac (entraîneur de Monaco) : « Félicitations à Lyon qui a joué un très bon match et notamment la première période au cours de laquelle nous avons pris de mauvaises décisions et moi le premier. Nous n'avons pas été assez actifs et nous avons été passifs dans la réaction. C'était une première période assez incroyable. Je n'avais jamais vécu une telle première période. Je leur ai demandé de gagner la seconde en montrant de meilleures choses et je crois que c'est ce que nous avons fait, mais ce n'était pas suffisant. Nous nous attendions à ce que Lyon pratique en contre car ils ont des joueurs de qualité pour cela. J'étais surpris qu'ils aient un bloc aussi bas et nous nous avons joué avec un bloc un peu trop haut. Quatre buts encaissés en première période, c'est trop dur de revenir surtout à l'extérieur. Avec ce score de 4-0 à la mi-temps, forcément mes choix n'étaient pas de bons choix. Il faudra s'appuyer sur les bien meilleures choses constatées après la mi-temps. »

OGC Nice - LOSC : 1-1

Patrick Vieira (entraîneur de Nice) : « C'est un bon point de pris, face à une bonne équipe de Lille. Mais il y a quand même un peu de frustration car nous avons réalisé un match très sérieux, avec beaucoup de personnalité. Je n'ai jamais eu de doute sur l'état d’esprit et la volonté de mes joueurs. Nous avons été touchés par la défaite à Leverkusen en Ligue Europa (NDLR : 6-2). La réaction a été très positive. Il faut continuer à travailler et croire en notre force. On est encore en train de se découvrir. Les joueurs n'imaginent pas encore quelle peut être leur force collective. Pour la réception de Lille, le message était de relever la tête et de jouer avec beaucoup de personnalité. »

Hassane Kamara (Défenseur de Nice) : « Nous avons un peu redoré le blason après notre défaite en Allemagne. On ne se satisfait pas du nul, il y a de la frustration parce qu'on avait mis tous les ingrédients pour nous imposer. Mais Lille est bien rodé collectivement. Chaque Niçois peut encore faire un peu plus offensivement. Nous sommes encore un peu avec le frein à main. J'ai joué tous les matchs depuis le début de la saison, mais physiquement, je me sens très bien. Je préfère même enchaîner tous les trois jours. »

Christophe Galtier (entraîneur de Lille) : « Parfois, il faut savoir ne pas faire la fine bouche. Nous avons joué face à une très bonne équipe de Nice, qui a fait un match total. Nous avons eu du mal à contrarier leurs premières sorties de balle. Dans ces cas-là, notre adversaire est capable de prendre la profondeur. Vous direz qu'on mérite le point du nul, sur nos efforts, oui. Nous avons été moins bien parce que Nice a été bon et parfois très bon. On peut être frustré bien sûr, mais quelques fois, il faut accepter et ne pas faire la fine bouche. C'est la première fois qu'on est mené, on a bien réagi. »

Montpellier Hérault SC - Stade de Reims : 0-4

Pascal Baills (entraîneur adjoint de Montpellier) : « C’est un naufrage complet. On prend un penalty rapidement. On prend un second but, très vite, ensuite il n’y a plus de match. On est passé totalement à côté. On s’attendait à tout sauf à ça. Il va falloir se relever. Gagner des matchs à onze, c’est compliqué. Alors à neuf... (...) On va préparer le match à Saint-Étienne, sans trois joueurs, suspendus. »

David Guion (entraîneur de Reims) : « J’ai aimé notre début de match. Les joueurs ont été concentrés. On a montré beaucoup d’intentions, on a mis le ballon dans le camp de Montpellier. On a mis de l’agressivité dans les attaques de balles. Ensuite, on a été disciplinés et rigoureux sur la suite du match. Ce n’est qu’une victoire mais on espère que cela va inverser notre dynamique. Elle nous permet de voir les adversaires d’un peu plus près. J’attends une confirmation avant de crier victoire. Boulaye Dia était susceptible de partir. Depuis le mercato, il est soulagé. Il est en train de prendre la dimension de la Ligue 1 Uber Eats. On a besoin d’un grand Dia pour nous sortir de là. »

FC Metz - AS Saint-Étienne : 0-2

Frédéric Antonetti (entraîneur de Metz) : « La première demi-heure est de très bonne facture. On aurait peut-être pu marquer un deuxième but et après on a un peu trop reculé. Ce que je regrette, c'est qu'on a trop laissé l'initiative à Saint-Étienne, qui avait la maîtrise, mais sans être en danger. Malgré tout on a des progrès à faire dans le jeu. On a perdu trop de ballons. Il est trop tôt pour dire si l'équipe a passé un cap, mais défensivement on est en net progrès. On sait s'adapter aux changements de système de l'adversaire et il y a un super état d'esprit, on le voit dans les efforts faits par tous les joueurs. »

Claude Puel (entraîneur de l’AS Saint-Etienne) : « Le FC Metz mérite sa victoire. On fait un cadeau dès les premières minutes et ça nous fragilise. Ce sont des choses difficilement acceptables qui permettent à l'équipe adverse de prendre confiance. C'était pourtant important de bien commencer, de mettre une bonne intensité. On a mis du temps à refaire surface, on a été sur le reculoir et on n'a pas osé, on n'a pas tenté. C'était mieux dans le dernier quart d'heure. En deuxième période on n'a pas su mettre assez d'intensité. On n'a pas concédé beaucoup d'occasions mais ce n'est pas satisfaisant car on n'a pas su se montrer conquérant. C'est une déception mais l'équipe est fragilisée par pas mal de déboires. Il faut faire le dos rond mais il ne faut pas accepter d'être en-dedans sur l'agressivité. On peut excuser certains manques, mais il faut faire beaucoup plus. On doit retrouver ces vertus qui nous permettent d'être beaucoup plus conquérants. »

Stade Brestois 29 - RC Strasbourg Alsace : 0-3

Olivier Dall’Oglio (entraîneur de Brest) : « Je suis forcément déçu, comment ne pas l’être... On perd 3-0 à domicile, on a désormais la pire défense de Ligue 1 Uber Eats (18 buts encaissés). On a été obligé de courir après le score cet après-midi, on a été timide offensivement et défaillant en défense. Il y a un constat à faire : on vraiment manque de solidité. »

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) : « Aujourd’hui, les garçons ont été rigoureux, ils ont fait un effort au niveau de l'état d’esprit à avoir et ont rendu une copie presque propre. Je suis très satisfait de cet état d’esprit. Que ce soit défensivement ou offensivement, on a été efficace en première mi-temps. Sur l’ensemble de la rencontre, on est resté solide, et on a su concrétiser. On a montré beaucoup de solidité, il y a eu moins d’erreurs, beaucoup moins de sanctions. »

Girondins de Bordeaux - Nîmes Olympique : 2-0

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Bordeaux) : « Sur 90 minutes, quand vous jouez les 30 premières minutes crispés comme on l'a été, nerveux, il faut un laps de temps pour adopter une nouvelle formule et que les joueurs retrouvent leurs qualités. Aujourd'hui, on n'a joué qu'une heure, ça a été un peu plus long. Quand vous sentez que votre équipe n'est pas dans le timing, manque de confiance, il vous faut changer quelque chose. Souvent on nous reproche de trop tarder. Là, c'est le carton jaune d'Otavio qui m'a fait changer tout de suite. On n'avait pas de fluidité, Nîmes arrivait à nous harceler. (...) J'ai un grand problème aujourd'hui, ce sont ces périodes comme à Marseille où on était tétanisé avant le match : 4e minute, but, 10e minute, penalty. On fait des entames catastrophiques, tout ce que l'on travaille la semaine, on ne le retrouve pas. Quand on joue comme en 2e mi-temps, avec de l'allant, de la maîtrise technique, des centres, des occasions, au moins on se régale. On gagne, on perd, mais on se régale et on joue notre football. Mais avant, voir une équipe timide, dans un stade vide, c'est une horreur. » 

Jérôme Arpinon (entraîneur de Nîmes) : « Très déçu. C'est un match qui s'est joué sur des faits de jeu, les deux équipes faisaient jeu égal jusque-là. Je ne peux pas être énervé contre mes joueurs aujourd'hui, ils ont fait un match plein qui s'est joué sur un fait de jeu. Avec huit points en 8 matchs, on est dans les clous. On joue le maintien, on est à notre place. Peut-être que Bordeaux n'est pas à la sienne mais nous on est à notre place. On ne s'affole pas, on a toujours été dans le dur et là, on ne l’est pas. »

PSG - Dijon FCO : 4-0

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : « On peut beaucoup attendre des défaites, et à certains moments c'est peut-être nécessaire pour tout le monde de se sentir mal pendant quelques heures, pendant un ou deux jours, mais après, c'est nécessaire de surmonter, de regarder en avant et aussi d'être actif. Et pour ça, on a retrouvé un "spirit" sur le terrain, on a retrouvé une qualité sur le terrain, et c'était le moment de laisser (la défaite contre Manchester United) derrière nous et de repartir de l'avant. Un résultat comme ça aide beaucoup, maintenant, on ne peut pas oublier (la défaite) mais on ne peut pas toujours penser à ce match-là. »

Stéphane Jobard (entraîneur du Dijon FCO) : « On vient au Parc en espérant apporter quelque chose, après, on savait que c'était difficile de comptabiliser les points ici. Ce qui est important, c'est ce qui va se passer derrière, mais il faut vite enclencher une dynamique positive, enchaîner des résultats probants. Qui dit série dit un début, donc il faut une victoire. On sait qu'on a un match important qui nous attend à domicile la semaine prochaine contre Lorient, donc il va falloir ouvrir le compteur et on est presque dans l'obligation d'ouvrir le compteur. Quant à mon poste, c'est le propre des entraîneurs qui ne gagnent pas, donc pas plus inquiet qu'en temps normal. »

FC Lorient - Olympique de Marseille : 0-1

André Villas-Boas (entraîneur de l’OM) : « C'est un très bon match de notre part, je suis très content. Dans un stade comme ça, avec le vent et la pluie, cela donne un petit avantage à ceux qui jouent à domicile. Mais on a maîtrisé le jeu. C'est une très bonne prestation collective, offensivement et défensivement. Il nous a manqué d'être un peu plus incisifs pour marquer plus tôt. C'est une très bonne victoire pour nous, une victoire méritée. Ca nous met à une place correcte dans le championnat, et nos adversaires directs ont un calendrier difficile dans les prochaines semaines. J'espère qu'on peut en profiter un peu pour avancer face à eux. (Le but de Balerdi) : Il a un peu de chance parce que le gardien laisse le ballon passer mais c'est plein d'opportunisme de sa part. Il a fait un très bon match, il va être l'un des meilleurs défenseurs d'Europe dans quelques années. Malheureusement, Dario a raté sa grosse occasion de la tête mais c'est un match réussi pour lui aussi. »

Christophe Pélissier (entraîneur du FC Lorient) : « Mon sentiment est mitigé. Il y a la frustration, la déception de perdre ce match sur un coup du sort. Mais aussi le plaisir d'avoir vu mon équipe à l'œuvre. On a voulu poser des problèmes à Marseille et je pense qu'on l'a fait. On n'a malheureusement pas été assez juste techniquement sur certaines situations, et puis dans un match comme ça, il faut des fois le petit soupçon de réussite, qui est allé de l'autre côté (...). C'est le groupe qui commence à monter en puissance. Ce soir, c'est certes une défaite mais je vois des choses positives dans l'évolution de mon groupe. Il y a beaucoup de déception et de frustration dans le vestiaire, c'est à moi de leur faire comprendre qu'on est sur la bonne voie. Si on arrive à enchaîner ça, les résultats vont suivre. On a deux matchs aboutis, la semaine dernière c'était une victoire, aujourd'hui c'est une défaite, mais c'est Marseille en face. On a pu les mettre en difficulté mais ce n'est pas suffisant pour gagner, donc à nous de travailler plus pour que ces matchs tournent en notre faveur. »

Stade Rennais F.C. - Angers SCO : 1-2

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers SCO) : « Pour nous, c'est un exploit. A chaque fois que je suis venu ici, je suis rarement reparti heureux. Ce soir, c'est le cas (...). On n'oublie pas qu'ils ont laissé beaucoup d'énergie mardi soir. C'était pour nous le bon moment, mais il fallait le saisir (...). Nos deux dernières sorties, on avait pris 10 buts, 4 à Montpellier et 6 à Paris. Il fallait fermer les vannes et j'ai aimé la manière dont on l'a fait. Quand on prépare des choses et que ça marche, on est encore plus content (...). Rennes est une équipe qui joue très haut, qui veut la possession du ballon et qui se retrouve très vite en danger quand elle le perd (...). J'ai trouvé que les garçons qui revenaient de blessure et ceux qui venaient d'arriver étaient bien plus en jambes que la semaine dernière. Ce soir, ça donne un ensemble plutôt cohérent, bien équilibré. Le plus important maintenant, ça sera de rééditer la performance. »

Julien Stéphan (entraîneur du Stade Rennais F.C.) : « Je suis déçu de notre match, des deux visages qu'on a montrés : une bonne entame de match jusqu'au but, et puis malheureusement, comme mardi, on est rejoint beaucoup trop vite. Après, il y a beaucoup trop de manques, on s'est coupé en deux, on n'a pas réussi à être bon en possession. Ils ont réussi à nous contrer, là où ils excellent (...). On est tombé sur une bonne équipe d'Angers et on a montré deux visages et le 2e trop longtemps par rapport au premier (...). En première mi-temps, on a déséquilibré 23 fois l'adversaire pour trois frappes. Ce n'est pas suffisant. C'est un match raté, ou deux-tiers de match raté, dans tous les compartiments du jeu (...). On a un groupe de qualité mais on a perdu de l'intensité et de la qualité dans la récupération du ballon, on concède trop d'occasions (...). On sait que c'est difficile de jouer tous les trois jours mais on s'est battu comme des acharnés la saison dernière pour avoir la chance d'enchaîner ces matchs. Et je ne pense pas que ce soit physique, sinon on n'aurait pas pu pousser autant en fin de match (...). Maintenant, on a un match mercredi qui arrive, qui va être un match très difficile mais peut-être aussi un très bon endroit pour se ressouder. »