Moise Kean (PSG) à Nîmes.
J8

Le PSG au rebond contre Dijon

Publié le 23/10/2020 à 17:44 - AFP

Partager

Surpris à domicile cette semaine en C1, le Paris Saint-Germain voudra rebondir dans le choc des extrêmes de la 8e journée de Ligue 1 Uber Eats, samedi, face au Dijon FCO.

Le championnat pour se relever. Le Paris Saint-Germain, qui a trébuché en Ligue des Champions contre Manchester United (1-2), doit se rassurer samedi (21h00) face au Dijon FCO, actuelle lanterne rouge. En championnat, tout va pour le mieux à Paris : fort de son carton à Nîmes (0-4), le PSG, 15 points, est monté sur le podium de la Ligue 1 Uber Eats à l'issue de la 7e journée, et espère une 6e victoire consécutive contre le DFCO (2 points).

Samedi au Parc des Princes, Thomas Tuchel peut espérer retrouver son capitaine Marquinhos et le milieu Julian Draxler, revenus blessés de la trêve internationale. Le retour du Brésilien ferait du bien à la fois en défense et dans les têtes, car sans lui, les Parisiens ont été « sans agressivité, sans intensité, sans "spirit" » face aux Mancuniens, a résumé Tuchel. Mais les absences de Marco Verratti, Leandro Paredes et Idrissa Gueye, touché aux ischios face aux "Red Devils", appauvrissent le milieu de terrain, secteur clé pour alimenter l'attaque cinq étoiles du PSG. Sans compter la suspension d'Angel di Maria.

Dilemme

L'entraîneur allemand est toujours confronté au même dilemme : faire tourner, au risque de la contre-performance, ou aligner les meilleurs, malgré la fatigue ? Dijon, qui n'a pas encore gagné cette saison et n'a jamais marqué de but au Parc, est l'occasion idéale pour reposer les cadres parisiens. D'autant que certains commencent à accuser le coup. Depuis début octobre, la superstar Kylian Mbappé a déjà joué 483 minutes, soit près de 5 matchs et demi, PSG et équipe de France confondus. Thomas Tuchel pourrait donc être tenté de lancer ses recrues, comme Rafinha et Danilo Pereira, Julian Draxler qui revient tout juste de blessure, ou des jeunes en manque de temps de jeu, Colin Dagba, Kays Ruiz-Atil ou Timothée Pembélé. Avec le risque de se faire surprendre, comme au début de la saison à Lens (défaite 1-0) ?

Les Bourguignons sont aussi un adversaire contre qui les Parisiens veulent reprendre confiance, à quatre jours d'un nouveau rendez-vous déjà crucial en C1, sur la pelouse de l’Istanbul Basaksehir. Contre l'équipe en théorie la plus faible du groupe H, néophyte dans la grande Coupe d'Europe, la victoire sera obligatoire pour se relancer dans la course à la qualification. En 2019, après la défaite -déjà- à domicile contre Manchester United synonyme d'élimination de la C1, les Parisiens s'étaient défoulés sur le DFCO, avec un 4-0 sans bavure. Quel sera le scénario cette fois-ci ?