Anthony Racioppi lors de sa première en Ligue 1 Uber Eats.
Actualité

Dijon : Première réussie haut la main pour Racioppi

Publié le 19/11/2020 à 09:08 - VL

Partager

Arrivé au Dijon FCO fin septembre, le jeune gardien suisse Anthony Racioppi a réussi ses débuts en Ligue 1 Uber Eats, en repoussant notamment un pénalty pour son premier match lors de la 10e journée.

Des débuts remarqués. Aligné pour la première fois de sa carrière en Ligue 1 Uber Eats lors de la 10e journée, Anthony Racioppi n’a pas manqué sa première dans l’élite. Sur la pelouse du FC Metz, le gardien du Dijon FCO a contribué au bon match nul récolté par les Bourguignons à l’extérieur. Trois arrêts, un pénalty repoussé, le portier a validé le choix fort de David Linarès et s'affiche en concurrent de Saturnin Allagbé.

Retrouvailles avec Coupet à Dijon

Formé à l’OL mais barré par Anthony Lopes et Julian Pollersbeck, le jeune international Espoirs suisse a choisi l’exil fin septembre pour obtenir du temps de jeu. Direction le Dijon FCO, un choix en partie guidé par la présence de Grégory Coupet, son ancien entraîneur des gardiens à Lyon débarqué à Dijon cet été. Convaincu de pouvoir atteindre le haut niveau sous les ordres de son mentor, Anthony Racciopi a cependant dû patienter avant de pouvoir garder la cage dijonnaise.

Le 8 novembre dernier, il est finalement devenu le troisième gardien à officier dans la cage du DFCO cette saison, après Alfred Gomis (parti ensuite au Stade Rennais F.C.) et Saturnin Allagbé. Une première couronnée de succès… Au-delà de son pénalty repoussé, il a affiché un joli pourcentage d’arrêts (75%) avec ses 3 interventions face aux Grenats.

Dans les pas de Maignan et Landreau

En débutant dans l’élite à 21 ans et 313 jours, il n’a pas battu de record de précocité, se situant plutôt à l’âge médian des gardiens qui évoluent actuellement en Ligue 1 Uber Eats lors de leurs débuts au plus haut niveau français. Un classement dans lequel Alban Lafont sort du lot au niveau de la précocité, ayant débuté avec le Toulouse FC à 16 ans et 309 jours, et où Eiji Kawashima s’affiche en doyen avec une première en Ligue 1 Uber Eats à 34 ans et 29 jours sous les couleurs du FC Metz.

Anthony Racioppi a en revanche signé une performance rare. En stoppant la tentative du Messin Opa Nguette, il est devenu le 1er gardien à repousser un pénalty lors de sa 1ère titularisation en Ligue 1 Uber Eats depuis Mike Maignan (LOSC), le 25 septembre 2015. Depuis la saison 2006/2007, ils ne sont que trois à avoir réussi une telle prouesse, avec également Benoît Benvegnu, le 24 janvier 2007 avec le Toulouse FC face à l’OGC Nice.

Anthony Racioppi a également marché dans les pas d’un gardien historique de notre championnat, Mickaël Landreau, qui avait lui aussi sorti un pénalty pour ses débuts en championnat de France (avec le FC Nantes à Bastia, le 2 octobre 1996). Un bon présage pour le jeune gardien helvète, qui doit maintenant confirmer ce joli départ dans la cage du Dijon FCO.

(Crédit photo : Dijon FCO)