Christophe Galtier (entraîneur du LOSC)
J12

J12 : Toutes les déclas

Publié le 29/11/2020 à 23:53 - AFP

Partager

Retrouvez les déclarations à retenir de cette 12e journée de Ligue 1 Uber Eats.

AS Saint-Étienne - LOSC : 1-1

Christophe Galtier (entraîneur de Lille) : « Notre première période a été plus que moyenne par rapport à ce que nous avions préparé. Il y a eu beaucoup de précipitation, de déchet technique. C'est aussi parce qu'il y avait peu de mouvement dans notre jeu. Après la mi-temps, nous avons eu plus de profondeur. Nous avons trouvé du jeu. Nous avons livré une belle seconde période mais cela ne nous a pas permis de gagner. C'est une contre-performance car nous n'avons pas livré un match complet. »

Claude Puel (entraîneur de Saint-Etienne) : « Notre première période a été de très bon niveau, très cohérente avec beaucoup de qualité, avec beaucoup de maîtrise technique et avec des situations. Il était logique de mener à la mi-temps. En seconde période, nous avons perdu trois à quatre ballons d'entrée qui nous ont fragilisés. C'est dommage car cela a permis à Lille de se mettre vers l'avant. Nous avons reculé et nous avons eu du mal à ressortir. Et leur banc est très fourni avec de la qualité et peut faire la différence à tout moment. Je suis quand même satisfait de la seconde période par rapport à la combativité, au courage affichés et à l'implication des joueurs. Il faut continuer de cette manière. Nous prenons ce point face à une grosse équipe. J'espère que nous allons nous inscrire dans un cycle vertueux en confirmant notamment dès dimanche à Dijon. Maintenant, il nous faut des points. »

OGC Nice - Dijon FCO : 1-3

Patrick Vieira (entraîneur de Nice) : « Dijon a fait un match sérieux et mérite sa victoire. Notre première période a été insuffisante. Il y a eu une petite révolte ensuite mais limitée. A partir de là, c'était difficile d'espérer mieux. Dijon nous a fait courir et a ressorti le ballon trop facilement. Nous étions dépassés dans l'aspect athlétique et la vitesse. Et nous avons manqué de réussite dans des situations devant le but. A 0-0, nous avons une occasion sérieuse qui aurait pu changer le match. Mais le contenu reste insuffisant. L'agressivité qui nous fait défaut, ce n'est pas commettre un attentat. C'est casser les lignes, faire des appels dans la profondeur. Quelles ressources pour relever le groupe ? Je suis là depuis trois ans et nous avons vécu déjà des moments compliqués. Soit on reste soudé (groupe, staff, club), cohérent et on travaille pour rétablir la situation. Soit on se disperse, ce que je n'admettrai pas. »

David Linarès (entraîneur de Dijon) : « C'est une victoire collective. Elle a un goût particulier, car on était malade, condamné par certains. On a retrouvé un souffle de vie et on va le cultiver. Dans un contexte délicat compte tenu des résultats, les joueurs ont répondu présent. On était venu avec un projet de jeu et l'intention de finaliser des séquences de jeu déjà présentes les semaines précédentes. Quand on a cette détermination et cette conviction, c'est plus facile de marquer. On a su se montrer efficace devant le but, chose que l'on n'avait pas faite depuis quelques rencontres. On s'en sortira par le jeu. On n'a pas tout réglé en quinze jours. J'ai vu des visages heureux dans le vestiaire et ressenti un soulagement contenu. La saison est encore longue. On a gagné un match, il faut s'inscrire dans la durée. Maintenant, il faut faire fructifier cela dès la semaine prochaine face à Saint-Etienne. »

Anthony Racioppi (gardien de but de Dijon) : « Ce soir, nous sommes très heureux car nous attendions cette victoire depuis de nombreuses semaines. On n'a jamais rien lâché. Cela a été une petite revanche personnelle après mon erreur devant Lens, lors de la dernière journée. Tous mes coéquipiers m'ont beaucoup aidé et parlé tout au long de la semaine. On a remis les points sur les i également. Maintenant, il faut continuer à travailler pour enchaîner. »

FC Metz - Stade Brestois 29 : (0-2)

Frédéric Antonetti (entraîneur de Metz) : « On avait bien débuté, on faisait des choses très intéressantes mais il y a eu ce corner sur leur première sortie. Néanmoins, on devait revenir mais on prend ce but en contre. Le scénario nous a été défavorable. Les douze premières minutes étaient de très haute qualité. On n'a pas su revenir même si on avait les moyens. Et on n'était pas à l'abri d'un contre. En deuxième période, on s'est un peu liquéfié, c'est dû au fait que Brest a reculé. Perdre un match cela arrive, il faut repartir de l'avant. Il y a eu des bonnes choses et des moins bonnes, c'est l'apprentissage. On manque un peu d'expérience. Il faut bosser et repartir. Ce genre de match donne beaucoup d'enseignements pour la suite. Il faut repartir du bon pied. Ce n'est pas un problème de système mais d'efficacité. »

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Brest) : « C'était un match très difficile et ça aurait pu être encore plus compliqué. Il y avait une belle équipe face à nous. Je pense qu'on a réalisé un match complet. Avec notre état d'esprit, c'est dur pour l'adversaire de nous manipuler. Une dynamique très positive se dégage. On a eu une période un peu délicate mais je me doutais de cette entame des Messins. On peut faire mieux car on perd beaucoup de ballons. Je sais que les garçons peuvent faire mieux. Cardona pèse sur les défenses, il est très performant sur son jeu de tête mais il peut faire encore mieux. On a eu une période moins faste au niveau des résultats mais cela vient de notre naïveté mais aujourd'hui, on a passé un cap. On est un peu plus compact et discipliné. Il nous faut confirmer. On ne va pas s'emballer comme on ne s'affolait pas auparavant. »

Irvin Cardona (attaquant de Brest) : « Je suis très content de marquer à nouveau. C'est bien pour l'équipe et moi. On a réalisé un match très solide dans l'ensemble. Sur le premier but, ce sont des choses que l'on travaille beaucoup à l'entraînement. Sur le deuxième, je suis un peu surpris sur la sortie du gardien mais je pique le ballon. On a maîtrisé un peu plus la deuxième période, on fait un assez bon match dans l’ensemble. On a passé un cap par rapport à la saison dernière. On a mis d’autres choses en place et cela nous réussit. Mon objectif, c'est d’atteindre les dix buts, comme la saison dernière mais elle a été écourtée et si j'y parviens, je m'en fixerai un autre. »

AS Monaco - Nîmes Olympique : 3-0

Niko Kovac (entraîneur de Monaco) : « C'est une victoire méritée, nous avons eu beaucoup d'occasions. J'étais très satisfait de la première période, mais nous n'avons pas bien démarré deuxième. Après le carton rouge, nous avons mieux joué. Bon, j'aimerais que nous contrôlions un match 90 minutes, mais finalement je suis content de cette victoire. On a trouvé un vrai équilibre, quatre mois et demi après notre arrivée. Sofiane Diop ? Quand il joue simple, c'est encore mieux, trois buts, c'est bien, j'espère qu'il va garder les pieds sur terre ! Je suis sûr que ça va aller encore mieux pour lui. Le titre ? Pas après 12 matchs, nous n'en sommes pas là, non. C'est une bonne période pour nous, il faut continuer à travailler, nous sommes une jeune équipe. Nous perdrons aussi des matchs, mais il faudra apprendre à réagir, comme nous l'avons fait après celle de Lyon. »

Jérôme Arpinon (entraîneur de Nîmes) : « On a fait une bonne entame en début de deuxième mi-temps, le regret est d'avoir trop reculé en première période. On doit pouvoir défendre en avançant, pas subir. Le rouge est un autre temps fort du match, il nous fait mal à la tête. (…) Mais on a pris trois points sur deux matchs à l'extérieur, ça nous a donné un petit peu d'air. Maintenant il faut prendre des points à domicile, et on défendra notre petit bout de gras. »

FC Lorient - Montpellier Hérault SC : 0-1

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : « En première période, on a maîtrisé le ballon, on s'est créé les situations, on a manqué d'efficacité. En deuxième période, c'était pareil, on jouait à notre rythme et on a eu un coup d'éclat en contre-attaque. Leur jeu direct nous a mis en difficulté derrière, ils ont eu des situations, mais on a tenu. Je suis très content du contenu de notre match, même si on a manqué d'efficacité. Mais le reste était bon. Je suis satisfait pour Petar (Skuletic) qui travaille bien à l'entraînement. On est sur un bon ratio de deux points par match. Continuons à travailler. On aura un rendez-vous très difficile contre Paris samedi prochain. »

Christophe Pelissier (entraîneur de Lorient) : « On prend le but au moment où on commençait à être un peu mieux offensivement. On voulait être très compact défensivement, car on venait de prendre quatre buts (à Lille). Mais il fallait sortir un peu plus. On sent que les joueurs sont inhibés dans leurs prises de balle ou leur jeu vers l'avant. Le challenge est là : se lâcher offensivement, sinon ça devient dur de gagner des matchs. Cela fait cinq matchs qu'on ne marque pas. On n'a pas eu de situations aujourd'hui, à part à la fin. Les équipes adverses ont ces joueurs-là, qui gagnent les un contre un dans les trente derniers mètres. (...) On est parti pour un long marathon avec quatre ou cinq équipes. Cela sera dur jusqu'à la fin. On est dans une mauvaise passe de la saison. D'autres équipes souffrent aussi. C'est là qu'il faut être costaud, solidaire. Si on l'est, on va s'en sortir. »

RC Lens - Angers : 1-3

Franck Haise (entraîneur de Lens) : « L'adversaire était plus mûr et très solide. Il aurait fallu éviter d'être mené. Notre entame de seconde période a été trop approximative, à l'image du corner où on encaisse ce deuxième but. Après on a essayé de pousser avec les arguments qu'on avait, mais face à un bloc aussi bien en place... On a beaucoup tenté mais on s'est aussi beaucoup ouvert et on se fait logiquement punir sur ce troisième but qui aurait pu arriver plus tôt. On a quand même eu des beaux mouvements, même s'il aurait fallu plus de justesse. Tout n'est pas à jeter, loin de là. C'est à nous de progresser dans les équilibres. On doit être capable d'attaquer sans trop s'ouvrir. On a fait un peu trop d’erreurs face à une bonne équipe qui a gagné logiquement. »

Jonathan Gradit (défenseur de Lens) : « Angers a bien joué le coup en nous attendant bas. Il ne faut pas se cacher derrière l'excuse des matchs à répétition. On a un petit coup de mou dans les résultats. On n'a pas été attentif sur le deuxième but et ça nous met un petit coup derrière la tête. On a eu plus de déchet dans notre jeu, on a manqué de qualité technique même si on a eu des situations. Mais il ne faut pas voir que le négatif. On a des ressources dans cet effectif, on met beaucoup d'envie et il faut retrouver cet équilibre qu'on a un peu moins sur les derniers matchs. Il faut travailler sur cette transition défensive. »

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers) : « C'est une victoire largement méritée. Ce qui me fait plaisir c'est qu'on enchaîne un troisième match avec du bon contenu. On a enfin enchaîné plusieurs contenus de qualité. Le seul bémol c'est qu'on a mis beaucoup de temps à se mettre à l'abri. On avait manqué d'efficacité contre Lyon (0-1 le week-end dernier), on en a encore manqué aujourd'hui mais on a quand même marqué trois buts. C'est vraiment une victoire collective. C'est agréable pour les joueurs de jouer de la sorte et c'est agréable à regarder. Je souhaite maintenant qu'on gagne chez nous, donc rendez-vous au prochain match. Je suis tellement satisfait de ce que je vois, que je n'ai pas envie de me projeter plus loin. Si on reproduit ce genre de prestation, on a encore de bons moments à vivre. »

Olympique Lyonnais - Stade de Reims : 3-0

Maxwel Cornet (défenseur de Lyon) : « Nous avons plutôt livré un bon match, gagné avec la manière. Il y a de nombreux points positifs à tirer de cette rencontre. Nous avons fait preuve de maturité. Bien que les Rémois étaient réduits à dix, nous avons continué à être sérieux. Le podium était un objectif primordial. Le plus dur sera d'y rester. Nous allons continuer à rester humbles comme actuellement. Il faut enchaîner les victoires, c'est le plus important. Tant que l'on peut allier la manière au résultat, c'est génial. Nous savions que Reims était difficile à manœuvrer mais nous nous sommes rendu le match facile en marquant assez rapidement. Nous avons grandi. Nous voyons des joueurs concernés. »

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon) : « C'est un match bien maîtrisé. Déjà, à onze contre onze, nous avions marqué et trouvé les montants. On ne peut pas parler de match référence en jouant une heure à onze contre dix. Hormis l'occasion de Cafaro au début de la rencontre, nous avons maîtrisé. Tous nos attaquants ont participé au score qui aurait pu ou dû être plus large. Offensivement, tout a été positif mais c’est aussi la deuxième fois que nous ne concédons pas de but. Tout le monde est concerné et donne le meilleur pour le collectif. Chacun a été bien dans son rôle pour bâtir la victoire. Et pour une fois, nous avons marqué vite. Cela a permis de préserver les joueurs avertis et sous la menace d'une suspension. Je suis content pour Dembélé qui a marqué son premier but. Il faut continuer sur cette dynamique et regarder vers le haut. Il faut enchaîner les victoires. C'est la première fois que nous gagnons trois fois de suite. Comme à Angers, nous avions une opportunité de (remonter au) classement. Nous l'avons saisie. »

David Guion (entraîneur de Reims) : « Nous avons bien débuté le match avec une première occasion dès la 11e minute. Malheureusement, il y a eu l'exclusion de Cassama. On ne peut pas se permettre de se mettre des handicaps car ce n'est pas la première fois pour nous cette saison. Nous sommes la plus jeune équipe du championnat avec Nice et cela se voit sur ce genre d'action. Nous étions à dix contre onze contre un adversaire en pleine confiance. C'était trop difficile pour nous cet après-midi d'autant qu'il nous manquait quelques joueurs. Il aurait fallu au moins rester à onze. Dans cette configuration, nous étions capables de trouver des espaces. Face à Nîmes, c'était très frustrant et nous aurions mérité de prendre des points mais Lyon n'est pas l'endroit idéal pour se refaire. Il faut que nous puissions reprendre des points, c'est ce qui est important dans notre situation mais il faut apprendre vite. »

Paris Saint-Germain Girondins de Bordeaux : 2-2

Thomas Tuchel (entraîneur du Paris Saint-Germain) : « On a maîtrisé la première période, en jouant bien parce qu'on a suivi le plan. On a été discipliné, concentré. Cela nous a permis de nous créer des occasions. Mais on a oublié de tuer ce match en première période. On a manqué de sérieux dans la dernière touche, d'efficacité aussi. En seconde période, on a manqué d'attitude, d'effort, de discipline. Je ne sais pas pourquoi il y a une telle différence. On ne doit pas jouer comme ça. On a eu du temps pour récupérer après Leipzig, et on en aura avant Manchester. C'est difficile d'accepter ce résultat, on doit en parler entre nous. Je suis très déçu. Je ne veux pas accepter notre seconde période. Le jeu demande à ce que l'on donne tout. On a mérité de ne pas gagner. C'est trop facile (de dire que la Ligue des Champions occupe trop les esprits). A Monaco et contre Bordeaux, on a bien commencé, fort. C'est notre responsabilité. (sur Mbappé) Il peut gérer cette pression, parce que c'est une pression positive. C'est une question de temps. »

Jean-Louis Gasset (entraîneur des Girondins de Bordeaux) : « Je suis heureux de l'état d'esprit des joueurs. Ils n'ont pas été abattus par le deuxième but, alors qu'on avait lâché à Monaco. Revenir dans le match, et se créer des occasions en fin de match... ça me va bien. On a essayé d'être équilibré. Ils ont fini avec cinq attaquants d'un grand niveau. On a bien maîtrisé tactiquement les balles de contre, mais sans la finition. C'est un autre travail. Nous sommes en train de créer un groupe. Il y a eu une prise de conscience durant la première trêve internationale, sur le fait que ce groupe avait des qualités. Mais il avait du mal à se transcender. Rennes et Paris, c'était des bons endroits pour montrer qu'on avait compris. On a fait ce qu'il fallait. Contre Brest dimanche, il faut bonifier ces résultats. »

Olympique de Marseille FC Nantes : 3-1

André Villas-Boas (entraîneur de l’Olympique de Marseille) : « C'est une très bonne performance de l'équipe, une victoire personnelle de chaque joueur. Ils ont eu le bon état d'esprit, la bonne envie, on a bien trouvé des combinaisons, on est entré dans la surface, j'espère que ce match peut être une référence pour la suite. Il nous fallait une victoire comme ça pour voir si on peut faire la même chose contre l’Olympiakos (mardi en C1, ndlr). Un déclic ? J'espère, j'espère... On a fait un bon match aussi contre Bordeaux (3-1) et après, en Grèce (défaite 1-0 à l'Olympiakos, ndlr), on a fait un match plutôt... dur. Je ne peux pas promettre, mais j'espère. Est-ce notre plus beau match cette saison ? On n'en a pas trop... Il y a quand même Bordeaux, Brest (2-3) et le PSG (0-1), compte tenu de l'adversaire. Et Porto, ici à la maison (défaite 2-0). Mais ce soir, ce 4-2-3-1 avec des ailiers et Cuisance entre les lignes a bien fonctionné. »

Boubacar Kamara (milieu de l’Olympique de Marseille) : « Cette victoire, elle fait du bien. Il y a longtemps qu'on n'avait pas joué en championnat, avec nos deux matchs en retard. Sur le plan comptable, on n'est pas largué. "Pipa" Benedetto, on est super content pour lui qu'il marque aujourd'hui, c'est pour ça qu'on a tous célébré avec lui. »

Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes) : « C'est un coup d'arrêt, on ne se voile pas la face. Il n'y a pas eu de match. Il était déjà plombé par le premier but venu très facilement. La première période confirme toutes nos difficultés défensives. Il y a trop d'espaces entre nos lignes, on n'est pas cohérent dans les déplacements, on permettait aux Marseillais de prendre de la vitesse constamment. On peut être heureux de n'être mené que 2-0 à la pause. A 3-0, l'OM a géré, on a pu montrer des velléités, on sauve la face, mais je n'ai pas l'impression qu'il y ait eu vraiment un match. Il faut qu'on retrouve cette sérénité, cette assise défensive pour pouvoir jouer, c'est une condition pour gagner des matchs, mais déjà pour pouvoir jouer. »

Alban Lafont (gardien du FC Nantes) : « Vu la physionomie du match et ce qu'on a proposé ce soir, on ne méritait pas mieux. On a manqué de concentration, d'agressivité, mais bien défendre, c'est toute l'équipe, ce n'est pas que les défenseurs, c'est un esprit de groupe. Sur certains matchs, on arrive à le faire, mais on n'est pas régulier. C'est sûrement mental, un état d'esprit... On ne joue pas des matchs entiers. C'est un non-match de notre part ce soir, en première période, on n'y était pas du tout, on pouvait même en prendre plus que ça. Personnellement, je suis très déçu. »

RC Strasbourg Alsace – Stade Rennais F.C. : 1-1

Adrien Thomasson (milieu du RCSA) : « C'est un bon point de pris. On a su s'accrocher, être solidaire. On a fait preuve d'un état d'esprit retrouvé. On a prouvé qu'on était tous unis dans cette mauvaise période. Il va falloir confirmer à Nantes la semaine prochaine. On est dans une situation tellement précaire que trois points nous auraient fait beaucoup de bien. Mais on ne va pas cracher sur ce point face à une équipe qui joue la Ligue des champions. On est sur la bonne voie. Ce sont des situations difficiles pour les joueurs et le staff, il faut rester uni et positif et j'espère qu'avoir accroché ce point permettra au coach de souffler un peu et lui montrer qu'on est tous derrière lui. »

Adrien Hunou (attaquant du SRFC) : « En première période, on n'a pas su être acteur de nos phases, être dynamique, mettre plus de rythme et appuyer sur leurs faiblesses, sur les côtés. On sait qu'on traverse une situation compliquée mais on sait que ça va finir par tourner. L'an dernier on avait déjà connu une mauvaise période et on s'est relevé. Tout n'est pas à jeter ce soir même si on peut monter de plusieurs crans. C'est frustrant au vu de la physionomie du match et de la seconde période en supériorité numérique. »