Rudi Garcia (entraîneur OL)
J22

J22 : Toutes les déclas

Publié le 01/02/2021 à 00:07 - AFP

Partager

Retrouvez toutes les réactions des différents acteurs après les rencontres de la 22e journée de Ligue 1 Uber Eats.

FC Nantes – AS Monaco : 1-2

Raymond Domenech (entraîneur du FCN) : « On savait que ça allait être compliqué mais le match d'aujourd'hui m'a donné plus d'énergie, plus d'envie. Je ne me sens pas désarmé, cette équipe a des ressources. Bien sûr, dans la position où on est, avec le calendrier qui arrive, ce n'est pas une autoroute qui se présente, c'est plutôt l'Alpe d'Huez. Mais ça ne sert à rien de s'inquiéter, il faut se battre, s'accrocher, continuer à y croire. Cette équipe a besoin de sérénité et de retrouver de la confiance. Si moi je ne l'ai pas, qui va l'avoir ? Ça n'empêche pas que j'ai plein de choses à dire à certains joueurs en particulier. Ils veulent aller trop vite, il y a cette envie de trop bien faire. Le déchet technique est un problème d'équipe qui perd vite les pédales. Le mercato ? Les achats panique, ce n'est pas bon. Je préfère m'appuyer sur les joueurs qui sont là. »

Niko Kovac (entraîneur de l’ASM) : « Nous ne parlons pas du top 3, on a vu le PSG aujourd'hui, chaque match est difficile. Je ne parle pas du podium, mais de creuser l'écart avec les 6e et 7e places. Les premières 75 minutes, l'équipe a très bien joué, on a marqué deux buts, touché la barre deux fois, on a eu une bonne maîtrise générale. Les 15 dernières minutes, je n'étais pas content, on aurait pu marquer ce 3e but et on est devenu nerveux. Parfois, cela peut aider à réveiller l'équipe. Il faut rester concentré pendant 90 minutes. En défense, les automatismes se sont créés, ça va de mieux en mieux. Le but encaissé me déçoit, on aurait pu repartir avec une clean sheet mais on est sur la bonne voie ».

LOSC – Dijon FCO : 1-0

Christophe Galtier (entraîneur du LOSC) : « Je suis content de l’emporter, les matchs sont toujours difficiles, et ça a été un match difficile. Autant je suis content de la première période, au niveau du plan de jeu, de l’organisation, malgré le peu de frappes, mais dans l’ensemble je suis satisfait avec un but d’avance. Mais en seconde période, c’est plus difficile. Il y a l’adversaire, mais il y a nous. Beaucoup d’erreurs techniques, de pertes de balle très dangereuses, on a très mal utilisé le ballon, on a très peu joué, et on s’est procuré peu de situations. On ne peut pas dire que dans le jeu, c’était top, mais chez beaucoup d’équipes, il est très important de gagner. Quand on a l’ambition d’être européen, on doit l’emporter, mais on doit s’améliorer et retrouver de la qualité qui nous fuit depuis la reprise. Maintenant, on est dans la peau des chassés. Il faut l’apprécier et l’assumer. On va voir comment on se comporte. »

David Linarès (entraîneur du DFCO) : « Le but ? Je pense que c’est une action qui résume le manque de réussite et de confiance qu’on peut avoir sur ce genre de situation. Je préfère retenir le positif. Mes joueurs ont fait preuve de ressource mentale après le faux-pas à Lorient. J’ai apprécié le contenu et l’image de mon équipe. Je ne vais pas tomber dans le catastrophisme. Il faut prendre ces éléments en compte, les accepter. Se relever fait partie d’un sportif de haut niveau. On s’était promis de montrer un autre visage après Lorient. Sur ces deux matchs, on a failli sur une période, mais ce soir, j’ai apprécié les ressources mentales. On s’est créé quelques opportunités en seconde période. Mais dans notre volonté de produire du jeu, on était plutôt dans ce qu’on avait défini. »

RC Strasbourg Alsace – Stade de Reims : 0-1

Thierry Laurey (entraîneur du RCSA) : « En première mi-temps, on peut faire la différence mais après, entre pouvoir faire la différence et la faire, il y a un petit delta. On a eu des situations très intéressantes, ça se joue sur pas grand-chose. On se laisse surprendre à dix minutes de la fin sur un petit manque de concentration au départ de l'action et ça suffit pour que les Rémois l'emportent. Je regrette le but car ce n'est pas la plus belle occasion qu'ils ont eue. Contre Reims, c'est toujours acharné, on savait qu'il ne fallait pas commettre la moindre erreur. On a eu plusieurs occasions mais on n'a pas eu la maîtrise du jeu. »

David Guion (entraîneur du SDR) : « On a par moments assez bien contrôlé le match. On a eu de la maîtrise. Les Strasbourgeois ont été dangereux sur quelques à-coups mais je trouve qu'on a assez bien contrôlé la partie. On s'impatientait car on ne trouvait pas ce joueur libre pour faire la différence. C'est venu du banc avec ce beau but de Dereck (Kutesa) bien servi par Nathanaël (Mbuku). On avait envie d'imposer tout de suite notre jeu sur les entames de mi-temps. Je veux vraiment que les joueurs fassent preuve de plus de personnalité dans le jeu. Ils ont de la qualité ils peuvent le faire. J'ai vraiment envie de les convaincre de ça, car s’ils veulent ils peuvent faire des belles choses. On a fait un match très cohérent, très homogène mais je n’oublie pas que les Strasbourgeois ont eu des situations. »

Angers SCO – Nîmes Olympique : 3-1

Stéphane Moulin (entraîneur du SCO) : « Cette victoire est importante. Malgré les bons contenus qu'on a pu faire sur les derniers matchs, on restait sur trois défaites. Il était important de gagner à nouveau, chez nous. On l'a fait. C'est bien. Et puis elle est méritée. On a bien travaillé. Ça a peut-être été un peu moins fluide que les matchs précédents, il y a eu des bonnes choses quand même. On est opportunistes, bien sûr. Mais le premier but, c'est quelque chose qu'on avait travaillé cette semaine. Après, quand vous menez, tout paraît plus simple. Ça montre aussi que ce groupe a du caractère, de la qualité et de l'homogénéité. Même quand il manque beaucoup de joueurs de qualité (Cabot, Boufal ou encore Fulgini touché aux ischios dans les premières minutes), on arrive quand même à produire quelque chose de cohérent. Ce n'est pas tous les jours que ça nous arrive, on va savourer ».

Jérôme Arpinon (entraîneur de Nîmes, battu 3-1 à Angers) : « La pluie et l'état du terrain allaient favoriser les erreurs techniques. La première, c'est nous qui l'avons faite. On a fait ce qu'il fallait au début du match mais le premier but nous fait du mal. Ça nous plombe. On donne le bâton pour se faire battre. On a cherché à jouer mais j'ai trouvé qu'on manquait un peu d'agressivité dans nos duels, dans nos seconds ballons... On a joué à la baballe, on a manqué de prendre des espaces dans leur dos, on n'a pas fait assez mal. Quand il n'y a pas de public, c'est toujours compliqué d'avoir les ressources mentales. Maintenant c'est un championnat qui va être long, on est 3/4 équipes à se tenir. On va avoir des matchs difficiles, il va falloir sortir la tête de l'eau rapidement. On va essayer de mettre une autre stratégie en place, peut-être prendre moins de risques derrière, avoir du jeu un peu plus direct... La défaite a fait mal aux garçons mais je sais qu'ils rebondissent vite, qu'ils se remettent vite la tête à l'endroit ».

Stade Brestois 29 – FC Metz : 2-4

Olivier Dall'Oglio (entraîneur du SB29) : « La sortie de Romain Perraud (sur blessure, qui a laissé Brest à dix quelques minutes) nous a déstabilisés, mais ça prouve qu'on a un côté fébrile défensivement. On doit être capables de jouer trois minutes à dix. Dès qu'il y a un souci sur un rouage (de la machine), on a un problème pour réagir. En menant 2-1, on doit faire mieux que ça. On doit avoir plus de force défensive pour aller chercher un résultat. Dès qu'un truc change, on a besoin d'un temps d'adaptation. C'est un petit manque de caractère. »

Frédéric Antonetti (entraîneur du FCM) : « On a raté notre première mi-temps. On était passifs, en place mais loin de l'adversaire durant 50 minutes. Puis on s'est réveillés. Je ne suis pas content des 50 premières minutes. Les entrants ont fait tourner le match. Il y avait de la place. On a alors pris le dessus physiquement. Mais il faut prendre conscience qu'on a encore beaucoup de travail devant nous. Il y a eu beaucoup de bonnes choses, mais en première mi-temps, on a perdu les ballons trop facilement. On est 6e, mais je veille au grain. On est content d'avoir 34 points, que les jeunes progressent, mais on doit garder les pieds sur terre. On a beaucoup de progrès à faire ».

FC Lorient – PSG : 3-2

Christophe Pélissier (entraîneur du FCL) : « Je ressens beaucoup de fierté. Dans la préparation de ce match, on n'avait pratiquement pas parlé de Paris. Je leur avais dit de montrer nos qualités. On a marqué trois buts dans le jeu, c'est important que les joueurs aient cru en notre discours. A la fin, j'ai dit aux garçons que malheureusement, ils ne pouvaient pas en profiter. Il y a un gros match qui nous attend mercredi à Rennes. Contre Dijon et ce soir, la moitié de l'équipe a été changée, ça a été une organisation différente. Le groupe a répondu sur le plan humain et footballistique, c'est très important. Il faut souligner le gros match de Lorient. C'est du 10/10. Je suis persuadé que ce groupe, s'il se met aux exigences de la Ligue 1 Uber Eats, il aura son mot à dire. Le tournant du match, c'est le 3-1 qu'ils n'arrivent pas à marquer. On s'en sortira par le jeu dans la durée. C'est ce que je dis aux joueurs. »

Mauricio Pochettino (entraîneur du PSG) : « C'est le football. Nous ne sommes jamais entrés dans le rythme du match. La deuxième période, à 2-1, nous contrôlions le match, je suis déçu et triste pour le résultat. Sur le but du 3-2 ? Il y a eu un problème de coordination, nous avons essayé de jouer rapide pour marquer, mais il y a eu de la confusion dans notre organisation défensive. On a donné à Lorient la possibilité de contrer. […] Ça peut être un problème physique, c'est clair que nous sommes en train de travailler dessus. C'est un accident, comme cela arrive dans le foot. Je reste optimiste pour l'avenir. Sur les Quatre fantastiques ? Nous perdons tous ensemble, et je suis le principal responsable. Marco Verratti est un joueur important, mais il faut savoir jouer sans certains joueurs. […] Il faut garder les aspects positifs et avancer. Les accidents, ça arrive dans le foot. Il faut continuer à travailler. Cela nous fait prendre conscience que cela peut arriver si on ne joue pas à 100%. »

OGC Nice – AS Saint-Etienne : 0-1

Adrian Ursea (entraîneur de l’OGCN) : « On avait retrouvé des vertus à Lens (victoire 1-0). Nous avons donc conservé le système. On était bien en place en début de partie avec des situations intéressantes ensuite l'équipe a essayé de bloquer les côtés et n'a pas vraiment eu d'attaques placées. Cela nous a pénalisés en termes de jeu. Nous n'avons pas su trouver la profondeur face à un bloc stéphanois bien organisé. Il aurait fallu des appels pour écarter leurs lignes. Et nous n'avons su faire des changements de côté que de trop rares fois. Nous avons trop subi. En ce moment, on avance d'un pas et on recule de deux ».

Claude Puel (entraîneur de l’ASSE) : « C'est une victoire méritée. C'était un match important après le derby (défaite 5-0 devant Lyon). Quand on domine comme cela a été le cas, il faut savoir prendre des points. On l'a fait. Ce succès est pour tout le club et pour nos supporters. Ils ont été constructifs, hier (samedi), dans notre dialogue. Les joueurs leur ont répondu à Nice. Il fallait revenir aux bases avec une récupération collective. On l'avait fait lors de précédents matches mais sans capitaliser. Mais nous jouons toujours le maintien et nous sommes en retard avec peu de marge. Je suis content de la venue de Cissé (Pape Abou). On avait besoin de son potentiel aérien défensif et offensif ».

Montpellier Hérault SC - RC Lens : 1-2

Franck Haise (entraîneur du RC Lens) : « Je suis très satisfait du résultat. Ce n'est pas facile de gagner des matchs en Ligue 1 Uber Eats. Dix victoires après 22 journées, et 34 points, pour un promu, c'est très bien pour nous. Je suis aussi satisfait du match. On a réussi quelques enchaînements. On a également bataillé pour contrer leur jeu long et les coups de pied arrêtés. Les joueurs ont bien répondu à ce que j'avais demandé. Je tire mon chapeau aux joueurs. C'est important de gagner des matchs comme ça. Jean-Louis Leca, qui a été très performant dans ce match, est un joueur essentiel pour notre équipe. On veut continuer à bosser pour finir le plus haut possible. J'ai des joueurs et un staff qui sont ambitieux. »

Florian Sotoca (attaquant du RC Lens) : « C'est énorme d'avoir 34 points pour un promu. On profite de tout ce qui nous arrive. On a réussi le match parfait à l'extérieur. On a fait une belle entame, concrétisée par l'ouverture du score. On a marqué le second but qui nous fait du bien. Puis, on s'est accroché. Et Jean-Louis (Leca, NDLR) a fait de beaux arrêts au bon moment pour rester dans le match. On est costaud depuis pas mal de temps. On concède très peu d'occasions. Dans l'ensemble, notre victoire est méritée face à une équipe de Montpellier que l'on savait en difficulté. Maintenant, on aimerait renouer avec la victoire à Bollaert. Etre à la sixième place après 22 journées est magnifique. On espère réaliser une belle fin de saison. »

Michel Der Zakarian (entraîneur du Montpellier HSC) : « On a bien aidé Lens sur le premier but. On n'a pas agi comme il fallait pour dégager le ballon qui amène le but. Lens a fait trois frappes dans le match, dont deux cadrées qui ont fait deux buts. Quand on prend des buts comme ça, c'est souvent dans une période comme on vit en ce moment. Et on paie cash. Nous devons mettre plus de rigueur et d'agressivité. Nous devons gagner nos duels. On a fait une seconde période plus cohérente. On n'a pas lâché. On est revenu à 2-1, on aurait pu égaliser mais leur gardien a fait de beaux arrêts. On doit aller chercher la victoire en s'arrachant. Du jour au lendemain, on n'est pas des pestiférés. On a de bons joueurs, mais on doit se laver la tête pour pouvoir repartir. On doit récupérer nos suspendus, nos malades et nos blessés. Et il faut que notre groupe se batte ensemble. On doit se remettre la tête à l'endroit. On va relever la tête pour aller chercher des victoires. »

Olympique Lyonnais - Girondins de Bordeaux : 2-1

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon) : « L'objectif était de reprendre cette première place et cela met la pression à nos adversaires, Lille et le PSG. Monaco est là aussi. Il est important pour nous de continuer à gagner. Quand on met le but victorieux dans le temps additionnel, c'est toujours énorme en termes d'émotions positives. Nous n'avons rien lâché. Cela montre que nous avons poussé jusqu'au bout pour y parvenir. Ce n'était pas un match facile. Nous sommes montés petit à petit en puissance. Nous marquons après un corner. La seconde période a été délicate. Je n'oublie pas qu'Anthony Lopes est décisif devant Rémi Oudin. Je ne suis pas étonné car Bordeaux est une bonne équipe. Gagner contre un tel adversaire, cela rehausse notre performance. Il faut souligner combien Bordeaux a été bon sur la rencontre et que cette équipe aurait pu prendre un point. Ce sont trois points qui vont beaucoup compter pour nous. Maintenant, il faut faire la passe de trois en allant gagner à Dijon mais nous avons la mauvaise nouvelle de constater la blessure derrière une cuisse de Jason Denayer. »

Marcelo (défenseur de Lyon) : « C'était un match très difficile pour nous mais le plus important est d'avoir gagné. Maintenant, nous allons voir ce que feront Lille et le PSG. Bordeaux a très bien joué, tactiquement notamment sous l'impulsion de Ben Arfa. Nous avons gagné beaucoup de duels et c'était bien pour rester dans le match. Nous avons concédé un but sur lequel nous avons manqué de concentration mais nous n'avons jamais baissé notre combativité avant ce but sur la fin de Léo Dubois. Nous restons avec cet état d'esprit qui nous permet de croire que l'on peut gagner chaque match. Et si on continue ainsi, nous pouvons réaliser de grandes choses. Il faut voir aussi qu'Anthony Lopes a été décisif sur l'action de Oudin. Cela nous a donné confiance pour la fin. »

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Bordeaux) : « Très déçu car les joueurs ne méritaient pas cela. Cela m'ennuie de connaître la défaite en 2021 après un tel match. Nous perdons sur un but venu d'ailleurs. Nous avons joué le match que nous avions décidé de jouer. Nous avons fait trente bonnes minutes et nous prenons un but sur coup de pied arrêté et un coup de billard. A la mi-temps, on s'est dit que c'était possible en jouant bien au football. La seconde période a été de haut niveau face à un adversaire qui n'avait pas trop de situations. Nous pouvions espérer au moins un point. Aucun à la dernière seconde, c'est très dur. Nous avons livré un match cohérent mais nous n'avons pas bien joué quelques situations. Nous prenons du plaisir et si nous pouvons rééditer ce type de performances, nous pouvons espérer de belles choses. C'est toutefois positif, j'ai aimé mon équipe. Quand Hatem (Ben Arfa) prend le ballon, il nous repose. Il a donné une balle de but pour Hwang. Il n'est pas encore au top physiquement. C'est un grand joueur. »

Laurent Koscielny (défenseur de Bordeaux) : « Il y a beaucoup de déception. Nous aurions pu aussi gagner ce match. Nous avons eu des occasions en seconde période qui a été très bonne. Tout le monde a tout donné pour accrocher cette équipe de Lyon. Nous repartons sans point mais il y a du positif à tirer pour la suite. Cela arrive dans le football de perdre des matchs que nous aurions pu gagner. La manière avec laquelle nous avons joué ce soir était très bonne. Nous devons être fiers de notre performance. Nous avons un peu moins de réussite. Nous aurions pu mener 2-1 et nous perdons 2-1. Il faut garder la tête haute et depuis début 2021, nous avions engrangé de la confiance. Cette défaite ne doit pas nous faire baisser la tête. Perdre sur un but venu d'ailleurs, c'est difficile. Le football peut parfois être cruel. »