Kylian Mbappé fait parler sa vitesse sur le côté gauche.
J27

A Dijon, les ténors du PSG doivent hausser le ton

Publié le 26/02/2021 à 13:45 - AFP

Partager

Six jours après être tombé dans le piège monégasque au Parc des Princes, le PSG cherchera à vite rebondir, samedi sur la pelouse du Dijon FCO (27e journée), pour éviter d’être distancé dans la course au titre en Ligue 1 Uber Eats.

Après leur fausse note contre l’AS Monaco, les ténors parisiens doivent redonner le la au Paris Saint-Germain, samedi (17h) en Ligue 1 Uber Eats lors de leur déplacement à Dijon, bon dernier du classement. Une mise au point cruciale pour éviter d'être distancé dans la course au titre.

Mbappé intermittent

Quel "Kyky" verra-t-on à Dijon ? Éblouissant à Barcelone (1-4), où son triplé a fait parler toute l'Europe, Kylian Mbappé a été discret lors de la défaite au Parc contre l'ASM (0-2) cinq jours plus tard.

Surexposé depuis ses 17 ans, champion du monde à 19 ans, le prodige connaît la règle du jeu du tourbillon médiatique. En milieu de semaine, lui-même et Erling Haaland (Dortmund) sont les nouveaux Messi et Ronaldo, puis le dimanche, les journaux sportifs lui décernent la pire note de la soirée. Le meilleur buteur de Ligue 1 Uber Eats (16 buts) a déjà maintes fois répondu sur le terrain et pourrait le faire à Gaston-Gérard. Le Dijon FCO reste sur 7 défaites de rang, et n'a battu qu'une fois le PSG en championnat, pour 10 défaites, dont quatre 4-0 et un 8-0. Une bonne occasion pour les buteurs...

Verratti forfait

Et si le plus indispensable de tous était Marco Verratti ? Brillant comme les autres au Camp Nou, il a ensuite peiné à faire oublier contre Monaco les absences d'Angel Di Maria et Neymar, tous deux encore convalescents. Ménagé, entré en seconde période, il n'a pas pesé dans son rôle avancé, redessiné pour lui par Mauricio Pochettino.

Ce poste, « il a les moyens de l'occuper, il est très fort, mais est-ce que sur la durée ce sera son meilleur positionnement ? », s'interroge Dominique Bathenay, ancien capitaine du PSG. L'ex-international « ne pense pas » que Verratti « puisse offensivement faire des différences, mais donner des bons ballons, oui ». « Tirer n'est pas dans son ADN, il aime donner les ballons, les ressortir, les conserver, temporiser... », explique Bathenay.

Pour Luis Fernandez, Verratti « n'a pas besoin de frapper, sa qualité c'est la passe qui casse des lignes ». Cet autre ex-capitaine du PSG aime bien le nouveau rôle de l'Italien : « on le valorise un peu plus dans ce système », dit-il. Mais « il a toutes les qualités pour faire plus et apporter beaucoup plus », ajoute l'ancien Bleu. Malheureusement pour les Parisiens, le Transalpin est forfait pour Dijon, après avoir reçu un coup sur le pied droit à l’entraînement jeudi.

Kimpembe, baisse de tempo

Comme pour Kylian Mbappé, la chute de tension de l'autre champion du monde du club, Presnel Kimpembe, a été notable entre Barcelone et Monaco. A 100.000 volts au Camp Nou, "Presko" était hors circuit contre l’AS Monaco, et même malchanceux sur le second but.

Ce rare match manqué arrive dans une saison où Kimpembe a nettement franchi un palier. Il s'est montré sûr, régulier, explosif et autoritaire, comme sur son fameux tacle désespéré sur Burak Yilmaz à Lille, qui lui a valu une cuisse en vrac. Ce match chez la lanterne rouge est donc pour lui aussi une excellente occasion de se remettre d'aplomb.