Burak Yilmaz a ouvert le score pour le LOSC à Metz.
J32

Le LOSC évite le piège messin

Publié le 09/04/2021 à 22:55 - VL

Partager

Longtemps bousculé sur la pelouse du FC Metz, en ouverture de la 32e journée de Ligue 1 Uber Eats, le LOSC d’un grand Mike Maignan a finalement pris trois nouveaux points vendredi (0-2). Les Lillois s'offrent provisoirement six longueurs d’avance sur le PSG.

Avoir un grand gardien, cela aide. Malmené par le FC Metz, vendredi dans le premier match de la 32e journée, le LOSC s’en est remis à Mike Maignan pour ne pas perdre le fil de sa rencontre. En stoppant un pénalty à la 17e minute puis en réalisant plusieurs parades importantes, le gardien international français a maintenu son club à flot, avant que Burak Yilmaz et Zeki Çelik ne lui offrent les trois points dans la dernière demi-heure. Les Dogues prennent provisoirement six longueurs d’avance sur leur dauphin, le PSG, qui joue samedi à Strasbourg.

Le film du match

Le match des Lillois n’est donc pas loin de très mal démarrer. Après un gros quart d’heure de jeu, les Messins obtiennent un pénalty pour une main de José Fonte dans la surface. Leya Iseka prend ses responsabilités mais il trouve sur son chemin un énorme Mike Maignan. Le gardien se détend sur sa droite et stoppe la tentative de l’attaquant (17e). Malgré cet échec, les Grenats tiennent la dragée haute au leader lillois. Ils ont la possession du ballon et contrecarrent parfaitement les plans des Dogues en première période. Ils se procurent même les occasions les plus franches. Les hommes de Christophe Galtier se montrent un peu plus dans les dix dernières minutes du premier acte, mais Oukidja fait bonne garde face à des adversaires peu inspirés.

Burak Yilmaz retrouve le chemin

Le LOSC veut mettre plus d’impact au retour des vestiaires. Pourtant, ce sont les Grenats qui restent les plus dangereux. Sur un ballon récupéré haut, Boulaya décale Leya Iseka sur la gauche. L’attaquant entre dans la surface et tire, Maignan est une nouvelle fois à la parade (50e). Comme tout bon gardien qui se respecte, l’ancien Parisien a également de la réussite. Quelques secondes plus tard, il est totalement pris à contre-pied sur un tir lointain de Sarr, dévié par Botman. Le ballon termine sa course sur le poteau (52e). Tout réussit décidément au gardien lillois ce vendredi. Sur une frappe du gauche de Boulaya, l’international A maîtrise mal le ballon mais Çelik est là pour devancer l’arrivée de Gueye, dans les 5,50 mètres. Dans la continuité, Maignan tente une louche très risquée pour éliminer le Messin. Ce dernier contre le cuir juste devant le but mais ne peut cadrer son tir par la suite (58e).

En manque d’efficacité, le FC Metz reçoit une leçon de réalisme à l’heure de jeu. Renato Sanches résiste à Boye et lance Burak Yilmaz dans la surface. L’international turc ne se pose pas de question et fusille Oukidja en tirant au premier poteau (0-1, 60e). Il marque ainsi pour la première fois en Ligue 1 Uber Eats depuis le 9 janvier et rattrape Jonathan David en tant que meilleur buteur lillois avec 10 buts. Cette ouverture du score donne confiance aux visiteurs, qui maîtrisent alors mieux leur sujet. Les Messins poussent dans les dernières minutes pour arracher le nul, mais Maignan ne laisse pas filer son 18e clean sheet de la saison. Il observe même de loin un deuxième but de ses équipiers. Zeki Çelik hérite du ballon au coin droit de la surface sur un corner. Le latéral droit tue tout suspense d’un tir croisé tendu qui va se loger dans le petit filet d’Oukidja (0-2, 89e).

La stat : Mike Maignan a arrêté son 8e pénalty (sur 27) depuis ses débuts en Ligue 1 Uber Eats, le 18 septembre 2015 avec le LOSC. Seuls Benoît Costil (10) et Baptiste Reynet (9) font mieux sur la période.