Jérémy Doku, l'explosif ailier du Stade Rennais.
Discipline

Discipline : Le fonctionnement du sursis

Publié le 21/07/2021 à 12:25 - LFP

Partager

Découvrez comment s’applique un sursis en Ligue 1 Uber Eats lors d’une décision disciplinaire prise par la Commission de discipline de la LFP.

Le règlement concernant les suspensions de matchs incluant du sursis contient une précision d’importance au sujet du nombre de matchs à prendre en compte. L’erreur est parfois commise d’aller jusqu’à dix matchs à partir de la fin de la suspension ferme reçue par le joueur. Or, ce n’est pas ce qu’indique le règlement disciplinaire.

Selon l’article 20, expliquant le régime du sursis concernant les sanctions disciplinaires de la Commission de discipline de la LFP, « les sanctions à l’encontre des joueurs entraînant un ou plusieurs matchs de suspension avec sursis sont réputées non avenues si, après leur prononcé, le joueur n’est pas exclu, n’a reçu aucun avertissement, ou n’a fait l’objet d’aucune nouvelle sanction par la Commission de Discipline de la LFP pendant une période incluant dix rencontres de compétition officielle – Ligue 1 Uber Eats, Ligue 2 BKT, Trophée des Champions ou Coupe de France – disputées par son club. »

Compter dix matchs à partir du carton rouge

Ainsi, il s’agit ici de comprendre que le décompte des dix rencontres concernées pour le sursis commence à partir du prononcé de la décision. Et non pas seulement une fois que le joueur a purgé le ou les matchs ferme de suspension dont il a écopé devant la Commission de discipline de la LFP.

Donc, pour savoir jusqu’à quand un sursis peut être révoqué (par un carton jaune ou rouge), il faut, dans les 10 matchs, englober le nombre de match(s) ferme purgé(s) par le joueur lors de sa suspension. Par exemple, lorsqu’un joueur écope de 3 matchs de suspension, dont un avec sursis, ce dernier s’applique lors des dix matchs suivants de l’équipe : ce qui signifie en réalité pour le joueur – qui a manqué deux matchs pour suspension - que le sursis ne s’appliquera que lors des 8 matchs suivants de sa formation, dans les compétitions citées au règlement.

Les joueurs de Ligue 1 Uber Eats menacés par une révocation du sursis (au prochain avertissement) :
Jérémy Doku (Stade Rennais, 2 matchs), Jordan Lotomba (OGC Nice, 7 matchs), Islam Slimani (OL, 3 matchs), Tiago Djalo (LOSC, 3 matchs).