Benjamin André, le milieu de terrain du LOSC.
Ligue des Champions

C1 : Le LOSC doit « hausser le niveau » face à Wolfsburg

Publié le 14/09/2020 à 14:15 - AFP

Partager

Le LOSC va disputer son premier match de Ligue des Champions de la saison ce mardi face à Wolfsburg. L’occasion pour Jocelyn Gourvennec et Benjamin André de faire le point avant le début de cette nouvelle campagne européenne.

A la peine en championnat, le LOSC sait qu'il devra « hausser son niveau » mardi pour espérer faire un bon résultat lors de son entrée en lice en Ligue des Champions contre Wolfsburg, leader de Bundesliga qui arrive en pleine confiance.

Le LOSC doit hausser le niveau

Jocelyn Gourvennec (entraîneur du LOSC) : « C’est un honneur de jouer la C1, il faut être à la hauteur de ça. Il faut stimuler tout le monde pour que chacun hausse son niveau et c’est tout l’enjeu du match de demain (mardi). Il faut se mobiliser, que chacun hausse son niveau d’exigence, c’est surtout de ça dont on a besoin aujourd’hui. Si on hausse notre niveau, on est capable de faire de belles choses. C’est quelque chose de dynamisant, ce n’est pas un poids, il faut croquer dedans et la jouer à 300% sans calcul. »

Benjamin André (milieu du LOSC) : « On a fait des réglages tactiques car si on prend des buts, c’est que tout ne va pas. Je pense que c’est plus individuel : chacun doit élever son niveau physique, mental, sa détermination. On fait tous peut-être un peu moins et ça suffit pour être en difficulté. On doit être plus agressif dans les duels, faire plus dans les replacements. On se doit de switcher et d’élever notre niveau. »

Pas de changement de système

Gourvennec : « Je ne crois pas qu’aujourd’hui les problèmes qu’on peut avoir d’un match à l’autre viennent de l’organisation. A Saint-Etienne (1-1) ou contre Montpellier (2-1), on était cohérent. Il faut qu’on retrouve un meilleur équilibre, qu’on travaille tous à la perte de balle. Il faut faire les choses beaucoup plus ensemble et sur la durée. »

André : « On a été champion de France en 4-4-2, c’est un système qu’on connaît, où on se sent à l’aise. Pour moi, pour l’instant il n’y a pas lieu de changer. »

« Pas de Messi ou Neymar »

André : « Il n’y a pas de pression à avoir. Il faut revenir à nos bases, on ne voit pas un LOSC conquérant comme l’année dernière, on ne voit pas cette cohésion qui a fait notre force, qui est notre force. Ca ne s’est pas évaporé... On n’a pas de Messi, pas de Neymar, nous notre force est collective donc il faut s’appuyer sur ça. La confiance revient vite, des choses ne tournent pas en notre faveur. Jouer un match de C1 à domicile, c’est le bon moment pour inverser les choses. »

Faire mieux qu'en 2019

André : « On a faim de bien faire dans cette compétition. Il y a deux ans, on a fait des bons matchs mais on n’a pris qu’un point. On veut faire mieux et ça passera par de la solidité. Quand on entend la petite musique, la bascule est rapide pour tout le monde ! Ce qui fait la différence, c’est le réalisme dans les deux surfaces. Il faut être tueur, si on a peu d’occasions, il faut savoir scorer, être ultra réaliste et avoir cet esprit tueur. »