Actualité

Le Stade Rennais a retrouvé son porte-bonheur

Publié le 26/11/2021 à 08:54 - LFP

Partager

Brillant 3e du classement de Ligue 1 Uber Eats, le Stade Rennais F.C. peut notamment compter sur le retour de son porte-bonheur : un habitué des séries d’invincibilité au club.

Un Rennais accompagne les Parisiens Kehrer (9 matchs), Diallo (8), Draxler (4) et Danilo (4) parmi les joueurs comptant le plus de titularisations cette saison sans avoir connu la défaite en Ligue 1 Uber Eats.

Qui est ce joueur porte-bonheur du Stade Rennais F.C. ? Les prétendants sont nombreux avec l’excellente période traversée par des Bretons à la fois invaincus depuis 8 journées et sur une série de cinq succès à domicile (15 buts marqués contre un seul concédé), une première depuis deux ans.

Aussi décisif soit-il avec son implication sur 7 buts (5 buts et 2 passes) depuis son arrivée, Gaëtan Laborde n’est pas celui-ci, malgré le joli 60% de victoires et 2,1 buts marqués en moyenne du club en sa présence - puisqu’il a débuté son aventure par deux défaites.

Recrue estivale, Lovro Majer aurait aussi pu prétendre à ce titre de joueur porte-bonheur. L’international croate (23 ans) s’est véritablement affirmé avec ses deux premières titularisations marquées par deux nets succès rennais et un premier but inscrit en Ligue 1 Uber Eats face aux Héraultais (2-0). De plus, le SRFC affiche un rutilant 66,7% de succès avec son n°21 dans ses rangs ; un pourcentage qui chute à 37,5% sans lui cette saison. Mais tout comme avec Laborde, Rennes a toutefois connu la défaite avec Majer. Lui aussi dès sa première apparition contre Angers SCO fin août (0-2).

Martin : défaite inconnue en 6 titularisations

Celui qui se présente en talisman pour le Stade Rennais cette saison est bien Jonas Martin. A 31 ans, le milieu a signé contre Montpellier son retour dans le onze de Bruno Genesio avec la même réussite que lors de sa dernière apparition, il y a un mois (1-0 contre Strasbourg). Si bien que Jonas Martin n’a toujours pas goûté à la défaite en 2021/2022 avec un bilan cinq victoires et un nul en six matchs de Ligue 1 Uber Eats. L’ancien Montpelliérain qui avait débuté son aventure bretonne par une série de douze rencontres sans défaite en Ligue 1 Uber Eats. Avec lui dans ses rangs, Rennes fait cette saison le plein (2,7 points par match) quand il n’en a pris que 1,1 sans lui (8 matchs).

S’il n’est pas la première menace offensive de l’équipe, Rennes se révèle bien plus efficace offensivement avec 2,5 buts en moyenne par match quand son n°28 est présent, contre seulement 1,1 en son absence. Lors des six matchs auxquels Martin a pris part, le SRFC s’est montré également davantage performant dans les domaines de la possession (57,2%, +3 points), du nombre de tirs tentés (+8 tirs en moyenne) et subis (-2,5 tirs en moyenne). Pour au final, un vrai effet positif sur l’ensemble du jeu rennais.