Actualité

Lens pour la passe de quatre, Clauss pour les bonnes passes

Publié le 25/11/2021 à 17:37 - AFP

Partager

Solide sur ses terres, le RC Lens vise un quatrième succès de rang à Bollaert-Delelis vendredi en ouverture de la 15e journée de Ligue 1 Uber Eats contre Angers SCO (21h00). Pour retrouver le podium, le club artésien pourra compter sur le deuxième meilleur passeur du championnat, Jonathan Clauss.

Il en a délivré deux lors du dernier match à domicile face à l’ESTAC Troyes (4-0) ! Sur le flanc droit, Jonathan Clauss brille, apporte le danger et empile les passes décisives dans cette première partie de saison, six au total avant cette 15e journée. Soit seulement une de moins que Kylian Mbappé. Impliqué dans quatre des cinq derniers buts des Sang et Or, Jonathan Clauss affiche de belles statistiques, sur la durée. En 48 apparitions, le Lensois a délivré treize caviars et s’est mué, à cinq reprises, en buteur.

« Les limites ne sont là que quand on veut s'en créer et je ne pense pas qu'il est dans cet état d'esprit-là », confiait il y a peu l'entraîneur du RCL, Franck Haise. « Il doit toujours rester ce qu'il est, à travers sa générosité, et améliorer les points qui en ont besoin pour avoir des espoirs plus hauts.» confirme son coach.

« Pas la grosse tête »

Plus haut ? Il y a l'Equipe de France. Avec trois défenseurs et deux pistons prenant les ailes, la maison bleue et son nouveau système correspondent au profil de Jonathan Clauss. Une porte que l’Artésien surveille de près, même si le sélectionneur Didier Deschamps ne l’a pas convié aux derniers rassemblements : « Il fait partie des joueurs que l'on suit, avec ses caractéristiques », a souligné Deschamps début novembre. « Jouer en Coupe d'Europe n'est pas un critère en soi, c'est une question de concurrence aussi. J'ai toujours incorporé, à un moment où un autre, des nouveaux joueurs. L'âge ? Jordan Veretout a plus ou moins le même (28 ans) et est arrivé en septembre. Il joue l'Europe, d'accord, mais ça n'empêche pas. Si j'estime que c'est le moment, je le ferai.» 

Reste que dans l'effectif nordiste, tout le monde y croit. A commencer par son coéquipier Seko Fofana : « Il faut continuer à travailler, il a toujours eu la bonne mentalité. Ce n'est pas quelqu'un qui a pris la grosse tête ou qui ne pense qu'à ça. Il mérite mais je ne suis pas sélectionneur. Je lui souhaite d'y aller d'ici la fin de saison. » Une perspective encore lointaine pour l'ancien défenseur d'Avranches, et pour le club lensois qui espère enfin décrocher un sésame européen en mai 2022. Pour affirmer cette ambition, une semaine à trois matchs se présente : Angers SCO dès vendredi, le Clermont Foot 63 mercredi pour le compte de la 16e journée et enfin la réception du leader le Paris Saint-Germain samedi 4 décembre. Un match dans le match pour Jonathan Clauss et Kylian Mbappé, à la lutte pour le trône de leader des passeurs.