Wissam Ben Yedder, le buteur de l'AS Monaco.
J37

Monaco : Ben Yedder, une triple ambition à assouvir

Publié le 13/05/2022 à 17:30 - AFP

Partager

A la pointe de l’attaque de l’AS Monaco, Wissam Ben Yedder vit une fin de saison riche avec dans le viseur une qualification en Ligue des Champions, le titre de meilleur buteur de Ligue 1 Uber Eats et une place en équipe de France.

Wissam Ben Yedder, l'attaquant phare de l’AS Monaco, vise une qualification en Ligue des Champions, le titre de meilleur buteur et une place en Bleu, en cette fin de saison où l'ASM, inarrêtable 3e de Ligue 1 Uber Eats, reçoit le Stade Brestois 29 samedi pour la 37e journée (21h).

Si l’AS Monaco vient d'enchaîner huit succès consécutifs, son capitaine y est forcément pour quelque chose. Son duo avec Kevin Volland retrouve même les fastes de la saison dernière. « Avec Kevin, ça fait deux ans qu'on joue ensemble, on a nos automatismes », sourit l'international français, qui fait profiter à son équipe de son efficacité retrouvée.

Car avec 21 buts et 5 passes décisives en Ligue 1 Uber Eats, Ben Yedder a, à 31 ans, déjà battu ses meilleures statistiques sur une saison. Celui qui terminera pour la troisième année consécutive meilleur buteur du club pourrait même titiller Kylian Mbappé (24 buts), dans la course au titre de meilleur buteur du championnat.

« Le collectif avant tout »

« Bien sûr, ce titre de meilleur buteur est un très beau trophée, concède l'avance-centre monégasque. Mais il n'est pas le plus important. C'est le collectif avant tout. Le plus important est de tout faire pour remporter nos deux derniers matchs et nous qualifier en Ligue des Champions. »

Après l'élimination en barrages de la compétition en août dernier contre le Shakhtar Donetsk (0-1, 2-2 a.p.), les Monégasques ont « envie de jouer la Ligue des Champions », assure "WBY". Lui et ses coéquipiers comptent sur leur dynamique actuelle pour distancer l’OGC Nice et le Stade Rennais, voire pour coiffer l’Olympique de Marseille et terminer vice-champion de France, une place directement qualificative pour la C1.

Pour ce faire, l’AS Monaco doit battre Brest, puis l'emporter à Lens. Il faudra aussi que Rennes batte l'OM samedi. Un paramètre sur lequel il est impossible d'influer et pour lequel l'entraîneur Philippe Clement ne veut pas voir ses joueurs perdre de l'énergie. « Il faut rester stable en émotions et tenter d'influer sur ce qu'on peut maîtriser, dit-il. Or, on ne maîtrise pas les résultats des concurrents. »

Ben Yedder, en bon capitaine, relaie le message : « Dans le sprint final, on ne s'occupe pas des autres. On doit rester concentrés sur nous-mêmes et ne pas nous focaliser sur notre belle série actuelle, qui peut être un piège. »

« Wissam a grandi »

Clement influe toutefois sur le travail quotidien des Monégasques. Et selon lui, le Ben Yedder qu'il a rencontré en arrivant en janvier n'est plus celui d'aujourd'hui. « Quand je suis arrivé, il a été touché par la Covid puis blessé, se remémore Clement. Les premiers temps, ce n'était pas top. Mais j'ai vu un joueur avec beaucoup de qualités spécifiques sur le plan technique. Depuis, Wissam a grandi. »

Et Clement de préciser : « Lui qui avait beaucoup de qualités avec ballon, a grandi dans le jeu collectif sans ballon. Il fait beaucoup plus de travail qu'au début et est plus concentré sur ce point. Grâce à ça, notre équilibre est meilleur. On récupère plus vite au milieu. Wissam est aussi très important pour moi avec le ballon. Car il est très performant dans la surface et peut aussi être décisif entre les lignes, par ses passes. »

Clement trouve que Ben Yedder est ainsi devenu « un joueur plus polyvalent » qu'au début de leur collaboration, où « il était plus concentré pour marquer et moins pour le reste ».

Sous contrat avec l’AS Monaco jusqu'en juin 2024, l'international aux 5 buts en 18 sélections se dit « de plus en plus à l'aise pour transmettre (son) expérience ». Dans son jeu comme dans un groupe, il a atteint une maturité, qu'il affine encore. Afin de parvenir à atteindre ses objectifs collectifs et de continuer à séduire Didier Deschamps dans l'optique des quatre rencontres de Ligue des Nations en juin, puis de la Coupe du Monde en fin d'année.