Gelson Martins (AS Monaco) accélère face au FC Nantes.
Bilan

Les performances athlétiques du début de saison

Publié le 12/10/2020 à 09:00 - VL

Partager

Après un mois et demi de compétition, retrouvez les performances athlétiques les plus marquantes de ce début de saison en Ligue 1 Uber Eats.

Après six journées, il est temps de faire un premier bilan des performances athlétiques des clubs et des joueurs de Ligue 1 Uber Eats. Qui court le plus, le plus vite, le plus intensément ? Quels sont les premiers records de la saison ? Réponses à travers différentes catégories statistiques.

Monaco, la palme de la distance

Lors de sa présentation par l’AS Monaco, Niko Kovac s’était dit « partisan d’un jeu offensif », tout en n’oubliant pas d’insister sur la dimension physique. Si la formation monégasque possède pour le moment la 6e attaque du championnat, elle arrive en revanche en tête au nombre de kilomètres parcourus depuis l’ouverture de la saison. En six rencontres, les Asémistes ont déjà avalé 827,7 km, soit 137,9 km par match en moyenne. Ils devancent le LOSC (824,1 km au total ; 137,35 km par match) et l’OGC Nice (817,1 km au total ; 136,18 km par match) dans ce classement.

L’AS Monaco fait carton plein sur la distance puisque le club détient également le record sur un match cette saison. Lors de la 3e journée, face au FC Nantes, les joueurs du Rocher ont avalé 147,9 km. L’OGC Nice talonne son voisin avec ses 144,1 km parcourus à Strasbourg (J2), alors que les Canaris prennent la troisième place avec 143,1 km (face à Monaco).

LOSC, vitesse et endurance

Au LOSC, on possède donc une belle endurance, comme on l'a vu plus haut. Mais là où les Dogues sortent du lot, c’est dans la distance parcourue en sprint et leur capacité à répéter les efforts. Avec 22,4 km, les joueurs de Christophe Galtier sont ceux qui ont avalé la plus longue distance en sprintant en Ligue 1 Uber Eats. Ils arrivent également en tête sur les courses à haute intensité avec 75 km parcourus dans cet exercice.

Concernant la distance effectuée en sprint, l’OM se classe deuxième du championnat avec 18,9 km, alors que le Stade Brestois 29 prend la troisième place avec 18,6 km. Pour les courses à haute intensité, ce sont le Dijon FCO et l’OL qui complètent le podium avec 64,9 km parcourus.

Aguilar pour la distance, deux Nîmois pour les records

A titre individuel, le Monégasque Ruben Aguilar est le joueur qui a parcouru la plus grande distance depuis l’ouverture du championnat. Le latéral droit de l’ASM arrive en tête avec 73,9 km, devant le Stéphanois Mahdi Camara (71,4) et l’Angevin Angelo Fulgini (71,3). Concernant la distance moyenne parcourue par match, Aguilar arrive également en tête avec ses 12,3 km avalés par rencontre. Il partage le fauteuil de leader avec le Bordelais Otavio.

Pour trouver le record sur un match, il faut partir au Nîmes Olympique. En effet, ce sont deux Nîmois qui ont établi les meilleures marques sur un match cette saison. Birger Meling et Lamine Fomba se partagent la palme après avoir parcouru 13,4 km lors de la 5e journée, face au RC Lens. Fomba a également réalisé la deuxième meilleure performance de ce début de saison en Ligue 1 Uber Eats en avalant 13,3 km la journée précédente, à Lyon.

Faivre répète les efforts, Maçon franchit le mur du son

Révélation du début de saison avec le Stade Brestois 29, Romain Faivre est, quant à lui, le joueur qui a effectué le plus grand nombre de sprints (+de 25 km/h). Avec ses 133 accélérations, l’ancien Monégasque arrive devant le Marseillais Hiroki Sakai (129) et le Lillois Jonathan Bamba (125).

Enfin, le joueur le plus rapide de ce début de saison appartient à l’AS Saint-Etienne. Yvann Maçon a affolé les compteurs en étant flashé à 36,4 km/h, face au Stade Rennais (J5). Sur le podium de la grande vitesse, il devance le Monégasque Gelson Martins (36,3 km/h face au FC Nantes, J3) et le Dijonnais Anibal Chala (36,3 km/h également, face à Brest, J3).

Les contenus les plus consultés