Francesco Farioli, le nouvel entraîneur de l'OGC Nice.
Actualité

Farioli veut « maximiser le potentiel humain » de Nice

Farioli veut « maximiser le potentiel humain » de Nice

Actualité
Publié le 04/07 à 10:40 - AFP

Partager

Nouvel entraîneur de l’OGC Nice, le jeune Italien Francesco Farioli a été présenté à la presse ce lundi par le club azuréen.

Nommé entraîneur de l’OGC Nice la semaine dernière à la surprise générale, le jeune Italien Francesco Farioli a été présenté lundi et a dit vouloir « maximiser le potentiel humain présent » dans un club où « le travail a été bien fait ».

« Nice, c'est inattendu pour moi », a reconnu le Toscan de 34 ans, sans club depuis son départ de l'équipe turque d'Alanyaspor en février. « On a commencé les discussions il y a un mois. Elles sont devenues très concrètes lors des deux dernières semaines », a-t-il ajouté.

Pour la reprise programmée ce lundi, le nouveau coach niçois a rencontré les quelques membres de l'effectif présents, notamment le capitaine Dante. « Dans les vestiaires, j'ai dit qu'il n'y avait aucune volonté de mettre tout ce qui s'est passé lors des sept derniers mois à la poubelle », a expliqué le technicien, accompagné de ses parents, de sa femme et de sa fille.

« Les résultats ont montré que le travail a été bien fait, a-t-il poursuivi. Nous sommes ici pour poursuivre le processus en y intégrant nos principes. Une forme de travail a été mise en place. Cela va faciliter le nôtre. »

« Le joueur sera au centre de notre projet. On a un groupe de talents. Il faudra maximiser le potentiel humain présent. Notre rôle sera de fournir une plateforme pour exprimer leurs qualités », a encore développé l'Italien.

« Sur-performer un peu »

Pour le directeur sportif niçois Florent Ghisolfi, Farioli, « jeune, dynamique et moderne », a un « ADN qui correspond à ce que je suis, ce qu'on veut construire, tant dans la personnalité que dans le projet de jeu ».

« On cherchait un entraîneur capable de mettre en place un football attractif, offensif, basé sur la possession, sur la maîtrise. Donc, ça "matche" », a-t-il expliqué.

Le président du club, Jean-Pierre Rivère, a de son côté fixé comme objectif à son nouvel entraîneur de « faire partie des clubs européens ». Mais l'idée selon laquelle l’OGC Nice devrait concurrencer le Paris Saint-Germain, développée l'an dernier par Lucien Favre à son arrivée, « n'est plus d'actualité », a reconnu Rivère.

« On repart sur un projet très identifié, très clair, a poursuivi le président niçois. On reste ambitieux mais on va se mettre un peu moins de pression. Ces quatre dernières années, on a plutôt "sous-performé". On va essayer de "sur-performer" un peu. »

Le Gym, qui jouera notamment contre le LOSC, l’OL, le PSG et l’AS Monaco lors des six premières journées, partira en stage à Gérone en Espagne du 17 au 22 juillet. « Mais à partir de mercredi, on va exploiter chaque seconde, avec un travail précis et rapide parce qu'au final, on n'a pas beaucoup de temps », a conclu Farioli.

(Crédit photo : OGCN)