Le Sud-Coréen Hwang Ui-jo lors de son passage à Bordeaux.
Actualité

Les Sud-Coréens en Ligue 1 Uber Eats

Les Sud-Coréens en Ligue 1 Uber Eats

Actualité
Publié le 19/01 à 09:57 - VL

Partager

Lee Kang-in (PSG), seul Sud-Coréen évoluant cette saison en Ligue 1 Uber Eats, a été convoqué pour la Coupe d'Asie avec sa sélection. L’occasion de revenir sur les parcours des Sud-Coréens passés par le championnat de France.

Elu meilleur joueur du Trophée des Champions, Lee Kang-in a parfaitement démarré l’année 2024. Le milieu offensif du Paris Saint-Germain va cependant faire une pause avec le club de la capitale puisqu’il a été convoqué pour la Coupe d’Asie (12 janvier au 10 février) avec la Corée du Sud. Avant lui, 12 de ses compatriotes ont foulé les pelouses du championnat de France. De Park Chu-young à Hwang Ui-jo en passant par Kwon Chang-hoon, retour sur les Sud-Coréens qui ont évolué en Ligue 1 Uber Eats.

Hwang Ui-jo, le plus capé et le plus prolifique

Arrivé du Japon et du Gamba Osaka en 2019, Hwang Ui-jo n’aura eu besoin que de trois saisons pour battre tous les records sud-coréens en Ligue 1 Uber Eats. Avec ses 92 matchs disputés dans l’élite et ses 29 buts avec les Girondins de Bordeaux, l’attaquant a ainsi dépassé Park Chu-young dans les deux catégories. Il n’aura malheureusement pas pu sauver les Bordelais, tombés en Ligue 2 BKT l’été de son départ.

Sixième Sud-Coréen à tenter sa chance en Ligue 1 Uber Eats, Park Chu-young avait été le premier joueur de son pays à s’imposer en France, lors de son passage à l’AS Monaco entre 2008 et 2011. Auteur de 25 buts en 91 matchs, il a été un joueur important du club du Rocher sur la période – au point de partir ensuite à Arsenal – mais partage un triste point commun avec Hwang Ui-jo, celui d’avoir quitté sa formation sur une descente en Ligue 2 BKT.

Kwon Chang-hoon, la trouvaille dijonnaise

Il a fallu attendre un peu moins de dix ans après le départ de Park pour assister à l’éclosion d’un autre représentant du pays du matin calme en Ligue 1 Uber Eats. Recruté durant le mercato d’hiver 2017 par le Dijon FCO, Kwon Chang-hoon s’impose rapidement en Bourgogne et participe activement au maintien du club lors de la saison 2017/18. Deuxième meilleur buteur de son club avec 11 réalisations, il se blesse gravement au tendon d’Achille lors de la dernière journée, ce qui lui fera manquer la Coupe du Monde en Russie dans la foulée. Revenu en janvier 2019, il sera une nouvelle fois déterminant en marquant face au RC Lens dans le Barrage aller de Ligue 1 Uber Eats, avant de quitter le club pour Fribourg et la Bundesliga.

Avant lui, Ahn Jung-hwan a eu la chance de participer à plusieurs Coupe du Monde. En 2002, il s’était fait connaître du grand public en inscrivant 2 buts lors du beau parcours des Guerriers Taeguk devant leur public, achevé en demi-finales face à l’Allemagne après avoir sorti l’Italie et l’Espagne aux tours précédents. Il avait également participé à l’édition 2006 en Allemagne (1 but), avant de rester sur le banc dans le Mondial 2010 en Afrique du Sud. Lors de son passage au FC Metz, entre 2005 et 2006, il n’avait pas eu le rendement espéré par les dirigeants mosellans, ne restant que six mois (16 matchs, 2 buts).

Lee Kang-in, la belle promesse

Avant l’arrivée de Lee Kang-in l’été dernier, Suk Hyun-jun a également représenté la Corée du Sud en France. Plus souvent utilisé comme un joueur de complément, que ce soit à l’ESTAC ou au Stade de Reims, il a malgré tout signé 10 buts en 70 apparitions dans l’élite.

En un peu plus de cinq mois, Lee Kang-in a su se faire une belle place dans l’effectif du PSG cette saison, malgré une concurrence féroce. A 22 ans, le jeune milieu offensif représente l’avenir du club de la capitale, lui qui est déjà une véritable star dans son pays. Sous les ordres de Luis Enrique, il a évolué aussi bien dans un milieu à trois que sur un côté en attaque. Impliqué sur 3 buts (1 but et 2 passes décisives) en 10 matchs de championnat, il s’est également fait remarquer en Coupe d’Europe et en sélection. C’est là qu’il devrait briller ces prochaines semaines, avant de revenir au PSG pour une fin de saison riche en échéances.

Les 13 Sud-Coréens de Ligue 1 Uber Eats :

Seo Jung-won : Milieu
(RC Strasbourg Alsace, jan. 1998-mars 1999) : 16 matchs – 4 buts

Lee Sang-yoon : Attaquant
(FC Lorient, jan. 1999-1999) : 4 matchs

Ahn Jung-hwan : Attaquant
(FC Metz, 2005-fév. 2006) : 16 matchs – 2 buts

Kang Jin-wook : Défenseur latéral
(FC Metz, 2005/06) : 4 matchs

Ou Kyoung-jun : Attaquant
(FC Metz, 2007-2009) : 1 match

Park Chu-young : Attaquant
(AS Monaco, 2008-2011) : 91 matchs – 25 buts

Nam Tae-hee : Milieu
(Valenciennes FC, 2009-jan. 2012) : 37 matchs

Jung Jo-gook : Attaquant
(AJ Auxerre, jan. 2011-2011 et AS Nancy Lorraine, 2011/12) : 36 matchs – 4 buts

Kwon Chang-hoon : Attaquant
(Dijon FCO, jan. 2017-2019) : 61 matchs – 13 buts

Suk Hyun-jun : Attaquant
(ESTAC Troyes, 2017/18 et jan. 2020-2022 et Stade de Reims 2018-jan. 2020) : 70 matchs – 10 buts

Hwang Ui-jo : Attaquant
(Girondins de Bordeaux, 2019-2022) : 92 matchs – 29 buts

Yun Il-lok : Attaquant
(Montpellier Hérault SC, jan. 2020-2021) : 17 matchs

Lee Kang-in : Milieu
(Paris Saint-Germain, depuis 2023) : 10 matchs - 1 but