Bilan

Téji Savanier a-t-il signé sa meilleure saison ?

Téji Savanier a-t-il signé sa meilleure saison ?

Bilan
Publié le 30/05 à 09:59 -

Partager

Milieu français le plus impliqué sur des buts des 5 grands championnats et milieu le plus décisif de Ligue 1 Uber Eats, Téji Savanier a livré une nouvelle saison de grande qualité avec le Montpellier HSC en battant plusieurs de ses records à la passe.

Cette saison encore Téji Savanier a été une attraction à lui tout seul en Ligue 1 Uber Eats. Sa dernière apparition de la saison a résumé le personnage, capable d’une inspiration somptueuse pour l’un des gestes les plus marquants de 2023/24 et trente minutes plus tard d’un mauvais geste pour hériter de son 8e carton rouge en Ligue 1 Uber Eats.

Icône et capitaine de Montpellier, le meneur de jeu de 32 ans a toutefois plus que jamais tenu la barre du Montpellier HSC en 2023/24, en finissant pour la première fois meilleur buteur (9) et passeur (6) de son équipe. Une « Téji-dépendance » flagrante, preuve de son rôle de guide rassurant pour ses partenaires.

Ses 4 réalisations et 2 passes décisives en 9 journées entre mi-février et mi-avril ont grandement contribué à rassurer l’équipe dans une période tendue, et faire grimper le MHSC de la 15e à la 12e place au classement. Permettant aux Pailladins de comptabiliser 8 points d’avance sur la zone rouge, quand ils n’en comptaient aucun deux mois auparavant…

 

Le milieu français le plus décisif des 5 grands championnats

Cette capacité à se montrer décisif est une habitude avec lui. Téji Savanier est impliqué dans 84 buts en Ligue 1 Uber Eats depuis ses débuts en 2018/19 (46 buts, 38 assists selon Opta), soit au moins 4 de plus que tout autre milieu de terrain français sur la période dans les 5 grands championnats européens.

Sa technique de frappe aussi précise que puissante lui permet de parfaitement maîtriser l’exercice du pénalty, où il excelle avec un immaculé 15/15 en carrière, grâce à ses 7 réussites en 23/24 (record). Mais pas seulement. Le n°11 de la Paillade ne se réduit pas à cela. Sa créativité est permanente.

Depuis qu’il évolue dans l’élite (18/19, 169 matchs), il a également délivré 300 dernières passes avant un tir, dont 37 ont débouché sur un but. Sur la période, seulement deux joueurs en comptent davantage que lui (Bourigeaud et Payet).

Et s’il n’a pas terminé meilleur passeur cette saison – titre qu’il a déjà obtenu en Ligue 1 Uber Eats et en Ligue 2 BKT en carrière – Savanier a cumulé le plus grand nombre d’avant-dernières passes avant un but (7).

Et aussi le milieu le plus décisif de Ligue 1 Uber Eats

Cette saison, l’Héraultais n’a pas baissé de pied, au contraire. Il est le milieu de terrain le plus décisif de Ligue 1 Uber Eats. Sur les 43 buts du MHSC, il a été directement impliqué sur 22 réalisations : 9 buts, 6 passes décisives et 7 avant-dernières passes ! Tous postes confondus, Téji pointe même dans le top 5 (4e), derrière trois buteurs (Mbappé, PEA et David).

Pour y parvenir, le Montpelliérain a signé son record de passes ayant débouché sur un tir (91), avec un total bien supérieur à l’exercice passé (56). Ce qui lui a permis de remporter ce classement pour la 1ère fois en Ligue 1 Uber Eats. Ses précédentes références étaient une 2e place en 18/19 avec Nîmes et 7e en 21/22 avec le MHSC.

Côté créativité toujours, il pointe aussi au 9e rang du classement des joueurs ayant créé le plus de grosses occasions (43) depuis six saisons dans l’élite. Là encore, son total de la saison est en hausse par rapport à 2022/23 (13 vs 9), s’agissant de son record personnel en carrière.

Lié au MHSC jusqu'en 2026, Savanier s’est montré comme étant le milieu de terrain le plus décisif de Ligue 1 Uber Eats. Il a connu une implication directe sur 15 buts en championnat – total atteint pour la 3e saison consécutive. Logique de le retrouver en bonne place parmi les joueurs les plus redoutés…il a subi 80 fautes par ses adversaires, soit le 2e plus grand total dans l’élite.

Avec Savanier, ça casse les lignes !

Premier milieu du MHSC à obtenir le titre de top buteur du club depuis Younes Belhanda il y a 11 ans, Téji Savanier a aussi un coup d’œil remarquable. Cette saison, plus encore que les précédentes, il a affiché une grande efficacité dans ses prises de risque à la passe. Si bien que l’homme de la cité Gély, quartier gitan de son enfance, n’a vu personne délivrer davantage de passes cassant les lignes amenant un tir (44), ou encore réaliser plus de passes entrant dans la surface adverse cette saison (323).

Evidemment, pour le MHSC la présence ou non de Savanier dans son onze est capitale. Uniquement privé de son leader lors des deux dernières journées pour suspension, une fois le maintien en poche, le club de la Paillade a pu constater son importance (1 point pris en deux matchs). Du côté de la Mosson, il ne faut aucun doute que cette saison réalisée par le capitaine de l’équipe restera une référence.