Pedro Miguel Pauleta
Interview

Pauleta : « Kylian Mbappé va grandir avec Lionel Messi »

Publié le 09/09/2021 à 08:48 - N. Maître

Partager

L’ex-international portugais Pedro Miguel Pauleta, légende du PSG et de Bordeaux, analyse la progression de Kylian Mbappé en Ligue 1 Uber Eats et livre son avis sur l’association de l’international français avec Lionel Messi et Neymar.

Pedro Miguel Pauleta, êtes-vous impressionné par l'évolution physique de Kylian Mbappé ?
Cela fait partie de la progression d’un joueur de son talent. C’est vrai qu’il a beaucoup travaillé sa condition physique, qu’il s’est développé musculairement. Si tu es bien physiquement, tu vas faire la différence. Kylian l’a parfaitement compris. C’est un joueur qui va marquer le monde du football. Dans sa manière d’être, on voit qu’il veut gagner beaucoup de trophées, collectivement et individuellement.

En quoi cette évolution a-t-elle un impact ?
Je ne crois pas qu’il ait changé son jeu. Mais en étant meilleur sur le plan physique, il peut davantage profiter de sa vitesse. Par exemple, les appels et les contre-appels, si tu es bien physiquement, tu peux en faire 15-20 dans un match, sinon tu en fais deux fois moins. La différence, elle est là. Aujourd’hui, Kylian est un joueur préparé pour faire 90 minutes au top. Il peut faire la différence à tout moment, alors qu’il n’était pas capable de cela à son arrivée au Paris Saint-Germain. Ce qui était logique au vu de sa précocité. De manière plus générale, quand on regarde tous les grands joueurs, ils sont de mieux en mieux préparés chaque année.

Le fait de prendre de la masse musculaire ne peut-il pas altérer ses qualités naturelles ?
C’est un point qu’il faut surveiller. Certains joueurs doivent faire attention de ne pas trop se développer musculairement, sinon ils vont perdre leur fluidité dans les enchaînements. Ce n’est pas le cas de Kylian. Je pense qu’il surveille cela de très près, avec son entourage et le staff du PSG.

Dans quels secteurs de jeu s’est-il le plus amélioré depuis ses débuts avec l’AS Monaco ?
L'efficacité devant le but. Mais il doit encore mieux faire. Il peut être plus fin dans le dernier geste. Ses courses, sa vitesse, ça, il n'a pas besoin de l'améliorer. Il va plus vite que ses adversaires. Il a également une énorme confiance en lui qu’il doit conserver. C’est fondamental pour un grand joueur.

« Il continue d’avoir une marge de progression énorme »

Quelle est encore sa marge de progression ?
Grâce à l’expérience qu’il va acquérir au fil des années, il va mieux lire les situations et prendre les bonnes décisions. Par exemple, s’il a actuellement besoin de cinq occasions pour mettre trois buts, dans deux ou trois ans, il arrivera à le faire avec une occasion en moins. Au fur et à mesure qu’il va prendre de l’âge, il va être plus fin, plus intelligent dans ses déplacements et va mieux connaître le jeu. Même s’il analyse déjà très bien ses adversaires, il ne peut que s’améliorer. Il continue d’avoir une marge de progression énorme.

Pour devenir plus complet, il doit encore améliorer son jeu de tête…
C’est vrai qu’il préfère attaquer les espaces pour marquer. Même si ce n’est pas un pur numéro 9, il faut qu’il travaille dans ce domaine pour pouvoir marquer plus de buts. Cette saison, il a déjà inscrit deux buts de la tête, ça va le mettre en confiance, il faut qu’il continue de tenter. À sa place, j’essayerais aussi de travailler les coups francs et de marquer les pénaltys, même avec la présence de Messi et Neymar dans l’équipe. Ça compte énormément dans les statistiques d’un attaquant. Ce sont deux situations qu’il ne faut pas négliger. Lionel Messi, Neymar et Cristiano Ronaldo marquent une part importante de leurs buts sur les phases arrêtées.

Quelle est la recette pour qu’un attaquant devienne plus tueur ?
Un buteur naît avec le sens du but. Après, il n’y a pas de secret, c’est le travail. Même si tu enchaînes les bons matchs, il faut répéter les situations devant le but et étudier tes adversaires, notamment le gardien. Cet ensemble additionné ne peut que te faire grandir. Quand tu connais ton point fort, il faut le perfectionner. Kylian, c’est un joueur qui joue plutôt sur le côté, qui prend la profondeur et qui se retrouve régulièrement en face-à-face avec le gardien. C’est ce type de situation qu’il doit répéter à l’entraînement pour bonifier ses prises de balle et sa manière de frapper.

Êtes-vous surpris de sa capacité à résister à toute pression ?
C’est un joueur très, très fort mentalement. Tu ne le verras jamais baisser la tête. Le fait qu’il soit sûr de ses qualités lui permet de ne pas douter. Avoir ce caractère à 22 ans, c’est ce qui fait la différence par rapport aux autres joueurs de sa génération. Avec cette mentalité, en plus de ses qualités physiques, je le répète, il va marquer le football.

Comment jugez-vous son association avec Neymar ?
Si le Paris Saint-Germain avait gagné une Ligue des champions depuis l’arrivée de Neymar et celle de Kylian en 2017, tout le monde dirait que c’est un duo parfait. À partir du moment où ils ne l’ont pas gagnée, c’est normal qu’il y ait quelques critiques. Mais je trouve qu’ils s’entendent bien. Ce sont deux joueurs avec beaucoup de qualités qui aiment avoir le ballon même si leurs profils sont différents. Ils sont complémentaires. J’espère qu’ils vont réussir à former un trio redoutable avec Lionel Messi.

« Il y aura toujours un risque que l’un des trois marque moins »

Justement, à quel poste de l'attaque doit s'installer Kylian Mbappé ?
C’est une question difficile, car il ne s’exprime jamais clairement sur le sujet. Je pense qu’il se sent à l’aise aussi bien sur le côté gauche que dans l’axe. Personnellement, je préfère le voir sur le côté gauche. Il possède plus d'espace pour faire parler sa puissance et sa vitesse. Mais, quand il évolue dans l’axe, l’avantage, c’est qu’il est plus proche du but et qu’il se crée plus d’occasions. Maintenant, avec Lionel Messi, les trois joueurs offensifs vont beaucoup permuter.

Pensez-vous qu’il va devoir faire évoluer son jeu avec l’arrivée de Lionel Messi ?
Il va être obligé de s’adapter. Mais il va beaucoup grandir avec Lionel Messi au Paris Saint-Germain. S’il a l’intelligence de bien se déplacer, en profitant des espaces créés par Messi et Neymar, il va souvent se retrouver en bonne situation grâce à leur qualité de passe et il pourra donc marquer beaucoup de buts. Le fait qu’il puisse jouer sur le côté ou dans l’axe sera un atout. Après, il y aura toujours un risque que l’un des trois marque moins. Si c’est le cas de Kylian, il devra l’accepter.

Pour associer Neymar, Mbappé et Messi, quel est le système idéal ?
Aligner les trois devants (rires). Le 4-3-3 et le 3-5-2, avec Messi légèrement reculé, sont des dispositifs adaptés. Je suis sûr que Mauricio Pochettino va trouver la bonne solution pour les faire jouer ensemble. Il faudra bien évidemment garder un certain équilibre, mais Marco Verratti et Georginio Wijnaldum, deux bons joueurs défensivement avec et sans ballon, seront capables d’apporter de la solidité au milieu. Avec cet effectif, le PSG a beaucoup de solutions. La vérité, c’est qu’avec ce trio offensif, c’est impossible que Paris termine un match sans marquer. J’en suis sûr.

Fraîchement arrivé du Sporting Portugal, Nuno Mendes sera-t-il un atout pour ce trio offensif ?
Sincèrement, c’est un jeune joueur de grande qualité. À 18 ans, il a été énorme la saison passée, où il a montré beaucoup de qualités offensives et fait des différences individuellement dans son couloir gauche. Je l’ai connu avec la sélection Espoirs du Portugal, j’apprécie beaucoup sa mentalité et ses capacités physiques. Même s’il a davantage joué dans un rôle de piston avec le Sporting, il est aussi capable d’évoluer dans une défense à quatre. Il a un profil similaire à celui d’Achraf Hakimi, mais il est moins efficace devant le but. C’est le présent et le futur pour le Paris Saint-Germain.