J34

Éric Roy : « Si un scénariste écrit ça, on le traite de fou »

Éric Roy : « Si un scénariste écrit ça, on le traite de fou »

J34
Publié le 20/05 à 10:34 - AFP

Partager

L’entraîneur Éric Roy n'a pas caché son bonheur à la suite du dénouement incroyable de la saison et de la 3e place historique obtenue par le Stade Brestois 29 en Ligue 1 Uber Eats.

Dimanche, le Stade Brestois 29 a terminé à la troisième place de Ligue 1 Uber Eats après son succès à Toulouse (3-0), profitant dans le même temps du match nul du LOSC face à Nice (2-2).

Quel est votre sentiment à l'issue de cette victoire qui vous envoie directement en Ligue des champions ?
Dans ma causerie d'avant-match, j'avais demandé à mon équipe de respecter nos valeurs et que ce match devait résumer notre saison. On était amoindris mais je suis tellement fier de ces gamins, tellement heureux pour mon staff. Ce sont des émotions difficiles à décrire. Même en tant que joueur je n'avais jamais vécu ce genre d'émotions. C'est pour cela que l'on aime le foot. J'avais déjà félicité les garçons pour leur quatrième place assurée mais on savait qu'il restait une dernière étape à conquérir. C'est largement mérité au vu de notre saison de pouvoir être qualifié directement en Ligue des champions.

« Cette saison défie tous les pronostics »

Comment avez-vous vécu cette fin de match un peu folle à Lille qui vous permet de récupérer cette troisième place ?
Je ne voulais pas regarder. On m'a dit que Nice avait marqué un troisième but puis après qu'il était refusé. Si un scénariste écrit ça, on le traite de fou en lui disant que ça ne peut pas exister (sourire). Le foot c'est souvent comme l'amour : il a ses raisons que la raison ignore et c'est un peu ce que l'on a vécu tout au long de cette saison qui défie tous les pronostics. On l'a fait. C'est assez incroyable.

Que retiendrez-vous de cette saison historique pour votre club ?
Notre état d'esprit. Cette volonté qui nous a animés tout au long de la saison avec nos tripes et notre talent. On est une véritable équipe où chacun se bat pour l'autre, avec un collectif fort. C'est le plus difficile à créer. Félicitations à tout le monde.