Caleta-Car (OM), Subasic (AS Monaco) et Lovren (OL)
Légendes

Les Croates passés par la Ligue 1 Uber Eats

Publié le 14/10/2020 à 10:31 - NM

Partager

L’équipe de France rencontre la Croatie, au Stade Maksimir à Zagreb, ce mercredi (20h45) dans le cadre de la 4e journée de la Ligue des nations. L’occasion de se pencher sur les joueurs croates qui ont marqué l’histoire de la Ligue 1 Uber Eats.

32

Les vagues de transferts qui emportent les footballeurs croates et les essaiment un peu partout dans les championnats européens ne s’échouent pas vraiment jusqu’en France. Depuis 1992, seulement 32 joueurs croates ont évolué en Ligue 1 Uber Eats. À l'exception du gardien monégasque Danijel Subasic, aucun ressortissant de notre championnat ne figurait parmi les vingt-trois porteurs du maillot à damier expédiés en Russie. Et, au-delà de la sphère des internationaux, lors de la saison 2017/18, seuls l'attaquant du SM Caen Ivan Santini (désormais en Chine) et le défenseur d’Angers SCO Mateo Pavlovic appartenaient à l'élite hexagonale. Mais la tendance a légèrement changé depuis la Coupe du monde 2018. La preuve ? En plus des joueurs, la Ligue 1 Uber Eats compte désormais un entraîneur croate avec l’arrivée de Niko Kovac à l’AS Monaco.

Les actuels

Cette saison, la Ligue 1 Uber Eats possède quatre joueurs croates dans ses rangs : Duje Caleta-Car, Domagoj Bradaric, Toma Basic et Mateo Pavlovic. Certainement le plus connu actuellement, Duje Caleta-Car (23 ans) compte huit sélections avec son équipe nationale, dont une apparition lors de la Coupe du monde 2018. En grande progression depuis son arrivée à Marseille après le Mondial, le défenseur central, qui compte 49 matchs de Ligue 1 Uber Eats, a été sélectionné par Zlatko Dalik pour défier les Bleus ce mardi.

Du côté des Girondins de Bordeaux, Toma Basic est arrivé le même été que son compatriote de l’OM. International Espoirs croate, le milieu de terrain de 23 ans a vu son statut en Gironde prendre de l’ampleur après l’hiver 2019/20 (40 matchs de Ligue 1 Uber Eats depuis son arrivée). Titulaire lors des six premiers matchs sous les ordres de Jean-Louis Gasset, il est bien parti pour être l’une des belles surprises de la saison, et pourrait pourquoi pas découvrir la sélection.

Au SCO depuis 2016, Mateo Pavlovic, doté des nationalités croate et bosnienne, est le plus expérimenté de l’Hexagone avec 81 apparitions en championnat. Défenseur central (ou attaquant), il a récemment prolongé jusqu’en 2023 avec la formation de Stéphane Moulin. Enfin, dans le nord, Domagoj Bradaric est arrivé au LOSC l’été dernier. Après un exercice mitigé (20 matchs), ce jeune latéral gauche de 20 ans pourrait franchir un cap cette saison.

Les plus célèbres

Joueur croate le plus capé dans le championnat de France, Danijel Subasic a tout connu sous les couleurs de l’AS Monaco. Arrivé en Principauté en janvier 2012, le porter international croate a remporté le titre de champion de Ligue 2 BKT (2013), puis le titre de champion de Ligue 1 Uber Eats quatre ans plus tard. Apparu à 192 reprises dans l’élite, celui qui était en fin de contrat en juin avec l’ASM a notamment signé 76 cleans sheets ou encore été élu meilleur gardien du championnat lors des trophées UNFP la saison du sacre. De quoi être bien ancré dans l’histoire de l’AS Monaco.

Sur le Rocher, il n’est pas le seul Croate à avoir brillé. D’abord prêté à l’AC Ajaccio, c’est à Monaco que Dado Prso se révèle au début des années 2000. Champion de France avec Claude Puel (2000), l’attaquant de pivot connaît son heure de gloire en 2004, lors de l’épopée du club en Ligue des champions, sous la houlette de Didier Deschamps. Un soir de victoire fleuve (8-3), le grand Croate avait signé un quadruplé au Deportivo Corogne en novembre 2003. Devenant ainsi le troisième joueur à réaliser une telle performance dans cette compétition, après Marco van Basten et Simone Inzaghi.

Parmi les joueurs de l’équipe au damier passés par la France, on ne peut pas oublier Aljosa Asanovic. Le milieu offensif fait ses débuts dans le championnat de France en 1990 sous les couleurs du FC Metz. Le club lorrain est alors rapidement bluffé par ses qualités. Le natif de Split était un meneur complet : physique, technique et bon des deux pieds avec une qualité de passe et de frappe précise. Le tout, en plus d’être particulièrement redoutable sur coup franc. Il passe ensuite par l’AS Cannes puis le Montpellier Hérault SC, pour un total de 107 matchs dans le championnat de France, avant de retourner en Croatie.

Du côté de l'Olympique de Marseille, un joueur croate a également marqué l'histoire du club en la personne d'Alen Boksic. Arrivé sur la Canebière en 1991, le buteur était immédiatement prêté à l'AS Cannes avant d'effectuer un retour tonitruant à l'OM. Il s’impose en attaque et devient le buteur du club qui reste sur quatre titres de champion de France consécutifs. A l’issue de cette saison 1992/93, il sera élu meilleur buteur du championnat (22 buts) et remportera la Ligue des champions - une compétition où il inscrit six buts et dispute l’intégralité de la finale.

Les plus capés en Ligue 1 Uber Eats*

1. Danijel Subasic (AS Monaco) : 192 matchs
2. Vedran Runje (RC Lens, OM) : 187 matchs
3. Aljosa Asanovic (FC Metz, Montpellier HSC, Cannes) : 107 matchs
4. Dado Prso (AS Monaco) : 101 matchs
5. Ardian Kozniku (AS Cannes, Le Havre, Bastia) : 98 matchs

Les meilleurs buteurs en Ligue 1 Uber Eats

1. Ardian Kozniku (AS Cannes, Le Havre, Bastia) : 31 buts en 98 matchs
2. Aljosa Asanovic (FC Metz, Montpellier HSC, Cannes) : 30 buts en 107 matchs
3. Dado Prso (AS Monaco) : 28 buts en 101 matchs
4. Ivan Santini (SM Caen) : 26 buts en 66 matchs
5. Alen Boksic (OM, AS Cannes) : 25 buts en 50 matchs

* (Depuis la saison 1992/93 à l’exception d’Aljosa Asanovic depuis 1990/91)

SuggestedContentTitle
SuggestedContentEmpty