J. David (LOSC)
Mercato

A la découverte de Jonathan David, la nouvelle pépite du LOSC

Publié le 11/08/2020 à 20:40 - VL

Partager

Le LOSC a officialisé mardi soir l'arrivée du jeune attaquant canadien Jonathan David (20 ans), auteur d’une superbe saison 2019/2020 avec La Gantoise (BEL).

Il est présenté comme un phénomène par les médias belges. A 20 ans, Jonathan David a affolé les compteurs la saison dernière avec La Gantoise en signant 18 buts et 8 passes décisives en 27 matchs de championnat. C'est désormais sous les couleurs des Dogues qu'il évoluera, le LOSC ayant officialisé sa venue ce mardi soir. Mais qui est donc ce jeune attaquant canadien qui s'est engagé dans le Nord jusqu'en juin 2025 ?

A 17 ans à La Gantoise

Né à Brooklyn (New York) de parents haïtiens, Jonathan David débute le football à Ottawa au Canada, où il a grandi. Repéré très tôt par son agent, il fait rapidement le grand saut en rejoignant l’Europe et La Gantoise à seulement 17 ans. Sa carrière décolle l’année suivante, durant l’été 2018, où il affiche une efficacité redoutable au poste d’attaquant malgré son jeune âge. Pour sa première apparition en pro, lors de la 2e journée de championnat, il offre un point à La Gantoise en égalisant après être entré à la 77e minute de jeu face à Zulte Waregem (1-1).

Les trois rencontres suivantes (1 en championnat, 2 en tour préliminaire de C3) confirment son nouveau statut de joker de luxe. Entré à chaque fois dans les vingt dernières minutes, il marque dans chacune de ses parties (4 buts) et gagne sa place dans la rotation de l’entraîneur Yves Vanderhaeghe. L’arrivée de Jess Thorup sur le banc, en octobre 2018, renforcera sa position. Replacé numéro 10 par le technicien danois, il devient titulaire à partir du mois de décembre de la même année. Le phénomène Jonathan David est lancé…

Numéro 10 ou attaquant

Très polyvalent, Jonathan David est capable d’évoluer sur tout le front de l’attaque. A La Gantoise la saison dernière, il a surtout joué au poste de numéro 10 - positionné un peu plus haut sur le terrain qu’un meneur classique - derrière deux attaquants. Mais il a également évolué au sein d’une attaque à deux, tournant autour d’une pointe. Une situation qui s’est surtout répétée après janvier et la blessure de l'attaquant Roman Yaremchuk. Dans les deux cas, il a conservé le même rendement, se montrant toutefois logiquement un peu plus passeur derrière deux attaquants.

Véloce et bon dribbleur, il peut aussi jouer sur un côté, mais sa préférence penche pour l’axe. « Quand je joue à ce poste, je suis proche du buteur et j’essaie aussi de me projeter dans la surface pour marquer moi aussi. J’ai aussi des tâches défensives, comme un numéro 10 », confiait-il en début d’année.

Un joueur complet et intelligent

Très mobile, le Canadien n’hésite pas à dézoner pour aller offrir des solutions sur les ailes. Avec une préférence pour le côté gauche, ce qui permet à ce droitier de repiquer dans l’axe pour tenter sa chance. Sa propension à multiplier les courses offre également de la profondeur à son équipe. Capable de participer à l’élaboration du jeu, il aime évoluer entre les lignes, faire jouer ses partenaires, combiner, mais aussi percuter sur un côté ou dans l’axe. Joueur très intelligent, il est doué d’une bonne faculté de déplacement et d’une belle lecture du jeu. Il sent bien les coups et sait prendre l’espace. Pour ne rien gâcher, il aime travailler pour l’équipe. Un joueur complet en somme.

Des stats impressionnantes

En seulement deux saisons avec les pro, et à à peine 20 ans, Jonathan David s’est imposé comme l’un des meilleurs joueurs de Jupiler League. Auteur de 30 buts et 12 passes décisives en 60 matchs de championnat, le Canadien a été le joueur le plus décisif de son équipe. La saison passée a été celle de l’explosion pour celui qui a terminé co-meilleur buteur du championnat belge, à égalité avec Dieumerci Mbokani (18 buts), et troisième meilleur passeur (8 passes décisives). Il a été alors le joueur le plus prolifique de Jupiler League (impliqué sur 26 buts), décisif toutes les 84 minutes en moyenne. Sur le plan continental, il a ajouté 3 buts en 7 rencontres de Ligue Europa à ses lignes de stats, dont un doublé face à l’AS Saint-Etienne. De quoi affoler tous les recruteurs européens…

Très efficace devant le but, Jonathan David est doté d’une belle frappe de balle. Stéphane Ruffier peut en témoigner, lui qui a pris une mine terrible sous sa barre lors du doublé du prodige face aux Verts. Puissant et précis, car David attrape très régulièrement le cadre. La saison dernière, il a cadré 66,1% de ses tirs en championnat, 60% en Ligue Europa. Conscient de cette qualité, il n’hésite donc pas à frapper, de près comme de loin. L’an dernier, il tentait 2,6 tirs par match de championnat en moyenne.

Adroit des deux pieds, David est un joueur offensif très complet. En deux ans en Belgique, il a montré qu’il était capable de marquer en force, en finesse et même de la tête. Il est rapide et technique, ce qui lui offre la possibilité de faire la différence balle au pied. En 2019/2020, il tentait 2,7 dribbles par match de championnat en moyenne, avec un bon pourcentage de réussite (54,1%). Lorsqu’il est aligné un peu plus bas sur le terrain, il est aussi capable de distribuer le jeu et de faire briller ses partenaires grâce à un haut pourcentage de passes réussies et de belles qualités dans la dernière passe. Il doit cependant encore un peu travailler son jeu long, moins régulier que son jeu court.

Déjà un record avec le Canada

Avec la sélection du Canada, où il évolue au poste d'ailier ou d'attaquant de pointe, il collectionne également les buts, même s’il a surtout affronté des nations mineures (11 buts en 12 sélections). Auteur d’un doublé et d’une passe décisive pour sa première cape, le 9 septembre 2018, il est le plus jeune joueur à avoir marqué pour sa première apparition avec le Canada (18 ans, 7 mois et 16 jours), dans la victoire record 8-0 face aux Îles Vierges. Avec le Munichois Alphonso Davies, il est l’avenir des Rouges.

Son utilisation au LOSC

La polyvalence et les multiples talents de Jonathan David offrent plusieurs solutions à Christophe Galtier. Son passage à La Gantoise montre qu’il peut rentrer à merveille dans les deux systèmes privilégiés par l’entraîneur lillois la saison dernière : le 4-2-3-1 et le 4-4-2.

Dans le 4-2-3-1, il pourra être en concurrence avec Yusuf Yazici pour le poste de numéro 10. Si Galtier souhaite l’associer au milieu turc, il pourra aussi l’aligner sur un côté ou en pointe. Avec un bémol pour cette dernière position : le Canadien n’a pas encore prouvé qu’il avait toutes les qualités requises pour évoluer seul devant au plus haut niveau. Dans le 4-4-2, il sera en concurrence avec Burak Yilmaz, Timothy Weah, voire Luiz Araujo pour une place dans le duo d’attaque. Il pourra aussi dépanner sur un côté selon les plans de son coach. Impressionnant durant son passage en Belgique, Jonathan David arrive en Ligue 1 Uber Eats pour confirmer son énorme potentiel sous les couleurs du LOSC. Les supporters des Dogues ont déjà hâte de le voir à l’œuvre.

(Photo : LOSC)

Les mouvements annoncés depuis le vendredi 10 juillet 2020 seront homologués par la LFP à partir de l’ouverture de la deuxième période des transferts.

Les contenus les plus consultés
Pas de contenus.