Aouar (OL) devant Pedro Mendes (MHSC).
Actualité

Télétravail et chômage partiel pour plusieurs clubs

Publié le 19/03/2020 à 17h16 - VL avec AFP

Partager

Plusieurs clubs de Ligue 1 Conforama ont adapté leur mode de fonctionnement à la situation actuelle en ayant recours au télétravail et au chômage partiel.

L'Olympique Lyonnais a annoncé mercredi soir avoir mis, « à l'instar d'autres clubs de Ligue 1 Conforama, l'ensemble de son personnel sportif en chômage partiel jusqu'à nouvel ordre ». Une partie des salariés administratifs a également été mise en chômage partiel.

D'autres ont été placés « en télétravail » pendant que ceux dont la présence physique est nécessaire à la poursuite de leur activité « continuent d'opérer (...) dans le respect des mesures strictes de prévention contre le coronavirus ».

Mardi, l'Olympique lyonnais avait, dans la foulée des mesures prises par le gouvernement, annoncé que les activités sportives de toutes ses équipes professionnelles, féminine et masculine, ainsi que celle de son centre de formation étaient suspendues pour une durée indéterminée.

Montpellier et Amiens en chômage partiel

Comme l’OL, le Montpellier Hérault SC a annoncé des changements dans son fonctionnement. L’ensemble des salariés du club, « joueurs, joueuses, entraîneurs, staff, administratifs et vendeurs », ont été « placés en activité partielle jusqu’à nouvel ordre ». Le président Laurent Nicollin avait expliqué cette mesure mardi dans un entretien accordé au Midi Libre : « Malheureusement, on ne peut pas faire autrement. Il n'y a pas de rentrée financière, donc pas de trésorerie. »

Même décision à l’Amiens SC, où tous les salariés du club ont été mis au chômage partiel, comme l’a confirmé le président Bernard Joannin sur RMC. « Tout le club, que ce soient les joueurs, le service administratif ou les éducateurs, tout le personnel est en chômage partiel », a expliqué l’homme fort du club picard. Le RC Strasbourg Alsace a, de son côté, effectué des aménagements « permettant à l’ensemble des salariés de travailler depuis leur domicile » et fermé son siège au Stade de la Meinau.

Au Stade Brestois 29, Pascal Robert, le Directeur Général du club, a confié à Ouest France que les salariés du centre de formation avaient été mis en chômage partiel. Pour le personnel administratif, certains sont en congés, d’autres en arrêt de travail ou en chômage partiel. Rien n’a encore été tranché pour les joueurs et le staff du groupe professionnel.