Recrues ASM
Mercato

Monaco : Majecki, Pavlović et Musaba présentés par leurs ex-coéquipiers

Publié le 03/08/2020 à 11:00 - ADS

Partager

Âgés de 20 ans au plus et précédés d’une belle réputation, Radoslaw Majecki, Strahinja Pavlović et Anthony Musaba ont rejoint l’AS Monaco cet été. Présentation par trois ex-coéquipiers.

Après une petite semaine de stage en Pologne sous la direction de leur nouveau coach Niko Kovac, les joueurs de l’AS Monaco sont rentrés s’entraîner sur le Rocher. Parmi eux : trois nouvelles têtes. Celles de Radoslaw Majecki, Strahinja Pavlović et Anthony Musaba, buteur contre Francfort ce week-end en préparation (1-1). Le plus vieux du trio est âgé de 20 ans. En vue en 2019/2020, ils ont rejoint l’AS Monaco à l’intersaison et comptent bien imiter les promesses que le club de la Principauté s’est fait une spécialité de faire exploser. Si Majecki et Pavlović se sont engagés avec l’AS Monaco dès le dernier mercato hivernal avant d’être prêtés à leur club formateur pour finir la saison, l’arrivée de Musaba a été officialisée fin juin. Mais quel est le profil de ces trois joueurs ? Et surtout, que valent-ils ? Eléments de réponses avec trois de leurs coéquipiers lors de la saison écoulée, de Varsovie à Belgrade en passant par Nimègue !

« Un gardien moderne qui lit bien le jeu »

Radoslaw Majecki
Gardien, 20 ans
Arrive du Legia Varsovie (Pologne)
International polonais (0 sélection)
Bilan 2019/2020 : 41 matchs (33 en D1 polonaise)
Bilan pro : 58 matchs avec le Legia, 33 avec Stal Mielec (D2 polonaise)

Radoslaw Majecki selon Chris Philipps, international luxembourgeois (coéquipier entre 2018 et janvier 2020) : « C’est un gardien moderne qui n’hésite pas à participer à la construction et qui lit bien le jeu. Il anticipe les ballons en profondeur par exemple. Radoslaw donne de la voix. Il parle à sa défense en permanence, ce qui est rare pour un jeune gardien. C’est son principal point fort. Il est également très bon sur sa ligne. Il est un peu moins à l’aise sur les sorties mais, comme il possède une bonne dose de confiance, il n’hésite pas à aller chercher les ballons, même s’il va parfois se trouer. Mais il vaut mieux ça qu’un gardien qui reste collé sur sa ligne. Dans le vestiaire, c’est un fort caractère. Il n’hésite pas à prendre la parole. Jusqu’ici, c’était dans sa langue maternelle donc je suis curieux de voir comment il s’en sortira en français ou en anglais. C’est un garçon intelligent et ambitieux, comme il l’a prouvé en choisissant de partir à l’étranger. »

« Un défenseur puissant, dur sur l’homme »

Strahinja Pavlović
Défenseur central, 19 ans
Arrive du Partizan Belgrade (Serbie)
International Espoirs serbe (4 sélections)
Bilan 2019/2020 : 42 matchs, 2 buts (26 matchs, 1 but en D1 serbe)
Bilan pro : 57 matchs, 2 buts
Strahinja Pavlović selon Seydouba Soumah, international guinéen (coéquipier en 2019/2020) : « Strahinja me fait penser à Gérard Piqué. Même s’il est jeune, il n’a pas peur de monter, de prendre ses responsabilités. C’est un défenseur puissant, qui aime aller au duel, dur sur l’homme. Il est gaucher avec une bonne relance. Strahinja aime monter sur les coups de pied arrêtés pour placer sa tête. Il a marqué comme ça cette saison mais il a également mis un retourné lors de notre dernier match, la finale de la coupe. Un but que je n’ai même pas vu car je venais de rentrer aux vestiaires à cause d’une blessure. Vu sa taille (1m94), la rapidité n’est pas son point fort mais c’est difficile de le prendre à défaut. Et dans la vie, c’est quelqu’un avec un caractère facile, qui rigole beaucoup avec ses coéquipiers ».

« Très rapide, à l’aise des deux pieds »

Anthony Musaba
Ailier droit, 19 ans
Arrive du NEC Nimègue (Pays-Bas)
Néerlandais
Bilan 2019/2020 : 26 matchs, 9 buts (25 matchs, 7 buts en D2 néerlandaise)
Bilan pro : 31 matchs, 9 buts
Anthony Musaba selon Jonathan Okita (coéquipier en 2019/2020) : « C’est un joueur très complet. Il est athlétique, très rapide, avec un gros volume de jeu. Son point fort ? La vitesse mais aussi sa faculté à éliminer en un contre un sur son aile. Il a des facilités pour marquer mais il doit devenir encore plus tueur dans la surface. Je le comparerais à Ousmane Dembélé car il est très à l’aise des deux pieds et base son jeu sur la vitesse. Mais Anthony est plus grand. Dans la vie, c’est un bon gars, vraiment à l’écoute des joueurs plus expérimentés. C’est aussi un petit comique, qui aime bien rigoler ».

(Photos : ASM)

Les contenus les plus consultés
Pas de contenus.