Kylian Mbappé - PSG
Ligue des Champions

Mbappé veut «marquer l'histoire de son pays» face au Bayern Munich

Publié le 23/08/2020 à 00:06 - AFP

Partager

L'attaquant-vedette du PSG Kylian Mbappé veut « marquer l'histoire de son pays », tout en voulant rester le plus décontracté possible, a-t-il déclaré samedi en conférence de presse à la veille de la finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich.

Cela fait 27 ans qu'un club français n'a pas remporté la Ligue des Champions, qu'est-ce que ça vous fait de pouvoir à nouveau marquer l'histoire du foot français, deux ans après avoir gagné la Coupe du monde ?

« J'ai toujours dit que je voulais marquer l'histoire de mon pays. Quand je suis arrivé en 2017, on a connu plusieurs désillusions, et voilà, aujourd'hui on est en finale, ça montre qu'on n'a pas lâché, je n’ai pas lâché, et ce serait une super récompense de pouvoir gagner avec un club français. C'était ma mission quand j'ai signé ici. Ce serait une super récompense de pouvoir gagner avec un club français. Et donc gagner demain (dimanche), ce serait à la fois incroyable et un grand accomplissement ».

Est-ce qu'il y a une préparation spéciale avant ce type d’évènement ?

« Je pense qu'il faut rester assez décontracté, bien sûr rester aussi très concentré sur l'objectif, mais il faut aussi rester décontracté, car c'est une finale, et si vous êtes trop concentré dessus avant, vous faites le match en avance, une fois, deux fois, trois fois... A mon avis, il faut rester très décontracté, prendre la journée comme elle vient, ensemble, uni dans le groupe, rigoler, et rentrer doucement dans cette finale, car une fois dedans il ne sera pas question d'en sortir ».

Jouer une finale de Ligue des Champions contre le Bayern, face à Manuel Neuer l'un des meilleurs gardiens du monde, quand on est attaquant comme vous, est-ce que cela ajoute une dimension au rêve que représente cette rencontre ?

« Oui, totalement. Jouer contre lui, c'est affronter peut-être le meilleur gardien du monde. Je me suis entraîné pour ça. Quand tu veux être le meilleur, il faut battre les meilleurs. Demain (dimanche), on aura un gros morceau, il faudra jouer avec une grosse détermination, mais comme on sait jouer, avec notre jeu, car si on en est là, c'est qu'on a joué notre jeu. On verra comment ça va se passer et on espère repartir avec la coupe bien sûr ».

Qu'est-ce que ça fait de jouer une finale de Ligue des Champions avec une ambiance de match de National ?

« Ça reste quand même la plus grande compétition en club, c'est vrai que c'est spécial de jouer à huis clos, on aurait aimé que nos supporters soient là, mais je sais qu'ils nous soutiennent d'où ils sont, mais ça reste quand même la Ligue des Champions, on voit l'intensité des matchs, la tension qui règne, au sein de cette compétition. Tout le monde veut gagner. En plus, c'est un format très spécial, dont on va se souvenir, parce qu'avec le contexte de la tragédie [du Covid-19], on va forcément s'en souvenir et on sait que cette édition est très importante. Elle va rester dans l'Histoire ».