J5

Toutes les déclas de la J5

Publié le 28/09/2020 à 00:10 - AFP

Partager

Retrouvez les déclarations de la 5e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Stade de Reims - PSG : 0-2

David Guion (entraîneur de Reims) : « Je ne doutais pas de l'état d'esprit, je souhaitais à travers ce match qu'on joue avec nos valeurs, que mes joueurs aient du panache. Je trouve qu'on a bien répondu à ce que les Parisiens ont proposé. Le regret, c'est ce poteau (de Boulaye Dia juste avant le second but parisien). J'aurais aimé que mes joueurs soient récompensés par un but pour enflammer cette fin de match. Il y avait énormément de place pour jouer car l'équipe parisienne était coupée en deux car ils avaient cinq joueurs offensifs. Malheureusement, on n'a pas eu cette justesse dans le dernier geste. Il manque l'essentiel, marquer des buts. »

Thomas Tuchel (entraîneur du PSG) : « On a commencé avec une structure très offensive pour mettre de l'intensité et jouer agressif, c'était bien, mais il y a des choses à améliorer en général. On a fait une bonne première mi-temps, on a eu beaucoup de possession, on s'est créé beaucoup d'occasions mais on les a ratées presque toutes. Pour notre qualité c'est trop. On doit tuer ce match. Après 20 minutes, ça doit être 3 ou 4-0. Le plus difficile c'est de créer des occasions nettes et on en a eu 7 ou 8. Mais on doit retrouver notre efficacité, l'instinct de tueur. Si on peut mettre 8 buts, on doit mettre 8 buts. Il faut ce sérieux, cette agressivité, je demande cette précision. Je ne suis pas content de la deuxième mi-temps, on n'était pas assez sérieux, intense, agressif. (Sur Neymar) Il a fait trop défensivement. Normalement je veux qu'il joue comme N.10 et il a joué N.6, N.8 et N.10 ! Il a fait une très bonne première mi-temps et un grand match en général. »

FC Lorient - OL : 1-1

Christophe Pélissier (entraîneur de Lorient) : « J'ai retrouvé les valeurs de mon groupe. Des valeurs qui sur les derniers matchs m'avaient un peu chiffonné. Je voulais une réponse collective. Pour moi, le fait de prendre 2 à 3 buts par semaine ce n'était pas acceptable. C'était le match idéal pour retrouver un collectif. On avait besoin de se rassurer défensivement. On savait qu'on n'aurait pas le ballon, et j'ai vu les garçons faire énormément d'efforts et c'est de bon augure. (...) On a instauré un faux rythme, il fallait éviter d'ouvrir le match. Il y a des jours où il faut être plus pragmatique. On a un peu fermé la boutique mais on en avait besoin pour se rassurer. On est content de faire à nouveau tourner le compteur et d'avoir montré de belles valeurs collectives. »

Rudi Garcia (entraîneur de Lyon) : « On ne peut pas se contenter de ce point. On n'a pas fait un bon match même si la 2e période aurait dû nous permettre de gagner. La première a été insignifiante mais je la prends pour moi parce que ce n'était pas le bon système et la bonne équipe. Il y avait trop de monde sur le ballon, pas assez d'aide pour Dembélé, pas assez de profondeur. C'est encore deux points de perdus, et un départ diesel qui ne me plaît pas du tout. On se doutait qu'ils allaient jouer comme ça. C'est une tactique louable, ils ont pris un point, bravo à eux. (...) Ce n'est pas satisfaisant du tout de faire 3 nuls sur les 4 derniers matchs. On va continuer à travailler, à montrer aux joueurs qu'on peut faire plus simple et avec plus de mouvement. Mais on a besoin que le mercato se termine et qu'il se termine avant Marseille pour préparer au mieux le match parce qu'on a fortement besoin de le gagner. On ne peut pas préparer Marseille avec des joueurs et puis au dernier moment ils ne sont pas sur la feuille de match. »

Dijon FCO - Montpellier Hérault SC : 2-2

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier) : « Nous avons failli perdre mais nous revenons sur un penalty. Nous avons commis trop d'erreurs. Il y a eu trop de déchet technique. Nous n'avons pas bien joué. Nous sentions que nous pouvions faire mieux. On s'est fait planter sur le deuxième but. Nous avons vécu un moment très dur. Nous nous sommes accrochés jusqu'au bout et nous avons le mérite de revenir. Nous avons été menés deux fois et nous sommes revenus deux fois. Nous avons senti que les Dijonnais étaient fébriles et cela nous a aidés pour revenir. C'est vrai que les deux pertes de balle de Vitorino Hilton sont incompréhensibles, et sur la seconde nous l'avons payé. C'est le football. Ce sont des erreurs. Même sur le deuxième but, nous ne sommes pas au marquage. Je suis content d'être revenu au score. Nous avons eu du mal à mettre notre jeu en place et à trouver des décalages pour mettre en danger l'adversaire. Nous avons fait une très bonne semaine dernière avec trois matchs gagnés à domicile. On continue à faire avancer le compteur. C'est une bonne chose avant le derby (dimanche prochain contre le Nîmes Olympique, NDLR). »

Nîmes Olympique - RC Lens : 1-1

Jérôme Arpinon (entraîneur de Nîmes) : « Chaque équipe a eu sa mi-temps. Notre première mi-temps a été la moins aboutie de la saison. On a été dans le dur, mais on a retrouvé nos valeurs après la pause et trouvé des solutions. On s'est mieux organisé. On n'a rien lâché. Je retiens notre réaction. On a gagné plus de duels. On a gêné Lens dans sa relance. Notre égalisation n'est pas un miracle. »

Franck Haise (entraîneur de Lens) : « Il y a de la frustration et de la déception. On était assez proche de remporter ce match. On a eu la maîtrise avant la pause quand on a bien défendu en avançant. On a davantage souffert collectivement quand Nîmes a poussé en seconde mi-temps. Finalement, on perd deux points, mais il y avait aussi un adversaire. Avec davantage d'efficacité, on aurait pu inscrire un autre but, aggraver le score parce que l'on a eu les occasions avant l'égalisation nîmoise et même en toute fin de match, mais on a commis des petites erreurs de lecture ou de concentration qui seront à gommer. Après, on prend dix points sur nos quatre derniers matchs et c'est un très bon premier point de passage après cinq matchs de Ligue 1 Uber Eats. »

Jean-Louis Leca (gardien de Lens) : « Prendre ce but à la fin du match est frustrant. La physionomie du match nous déçoit un peu, mais après la pause, on a commencé à perdre des duels. On a manqué de maîtrise au milieu de terrain. Cela dit, on s'est dépouillé collectivement pour ramener quelque chose à Lens. Prendre un point à Nîmes, c'est positif. »

Angers SCO - Stade Brestois 29 : 3-2

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Brest) : « On se demande comment on peut perdre ce match et ce n'est pas sûr qu'on trouve la réponse. La première mi-temps a été intéressante, on a été efficace et solide. Sur la deuxième, ce fut plus compliqué même si on doit tuer le match. On a mal géré certaines séquences et on prend trop de buts. Il va falloir remédier à ça, car ça devient pénible. Des détails nous coutent la victoire. Il manque souvent le dernier geste, notre défaut en ce début de saison. On va devoir apprendre à être plus efficace dans les deux surfaces. J'ai des joueurs qui vont progresser dans ce domaine. A force de se retrouver dans des situations très favorables, il va falloir apprendre à enfoncer le clou. En fait, on doit apprendre à gagner. C'est un manque de maturité que l'on a. Il faut être compétiteur, apprendre à sentir le match, à fermer et être solide quand il le faut. »

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers) : « On est satisfait de gagner chez nous car ce n'est jamais simple. Sur l'analyse du match, je ne suis dupe de rien. On a fait une entame désastreuse et les Brestois en ont bien profité. On est revenu mais après le deuxième but, on a perdu les pédales. C'est là que le match se joue car ils n'ont pas profité de leurs occasions et parce qu'on a un grand gardien (...). A la mi-temps, il a fallu secouer le cocotier. Car avant la pause, au-delà des manques techniques, il y a eu des manques sur l'investissement. Pour la première fois de la saison, j'ai haussé le ton. Il y a eu un changement de joueurs, de système car il fallait bousculer les choses. (En seconde période) On a montré du caractère et je suis content des entrants. Mais il faut éviter de manquer autant de rigueur comme en première mi-temps, car on n'aura pas toujours la capacité de le faire. »

AS Monaco - RC Strasbourg Alsace : 3-2

Niko Kovac (entraîneur de Monaco) : « Mes joueurs ont été héroïques ! A neuf, les jeunes qui sont entrés ont montré beaucoup de caractère ! En français, on dit : chapeau ! Mais ce n'est pas mieux de gagner à neuf car lors du prochain match il nous manquera deux joueurs. On a gagné. C'est positif. On continue d'apprendre et grandir petit à petit. On a commis des petites erreurs. Cela fait partie du développement des jeunes joueurs. Quatre du centre de formation ont joué aujourd'hui. C'est notre but. Aujourd'hui, ils ont eu beaucoup de pression. Ils ont bien répondu. Je suis très fier de mes joueurs. Après la défaite contre Rennes, j'avais dit aux joueurs que c'est difficile de jouer contre nous. On l'a encore montré à neuf. Le banc était très jeune. Les jeunes sont là parce qu'ils ont de la qualité. C'était l'opportunité de les lancer dans le grand bain, de nager dans l'océan. Je suis fier. (Sur Ben Yedder) C'est un attaquant de classe mondiale. Il a marqué deux fois et Kevin (Volland) a fait deux passes décisives. »

Wissam Ben Yedder (attaquant et capitaine de Monaco) : « On est une équipe soudée et solidaire. C'est une victoire qui montre qu'on a beaucoup de caractère dans notre équipe. Assis sur le banc (après sa sortie, NDLR), j'observais la détermination des joueurs. On a du caractère. C'est très bien. (Sur son doublé) J'ai toujours confiance en moi. J'essaie de donner le maximum. Après un début de saison où ce n'est pas facile de trouver des repères, on trouve des repères, notamment avec Kevin (Volland). »

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg) : « Les Monégasques ont défendu leur beefsteak (à 9 contre 11, NDLR). Ils ont bien défendu et protégé leur but. On n'a pas été assez patient et précis pour marquer. Mais il y a beaucoup d'autres choses à retenir dans ce match. Le fait qu'on a démarré le match complétement à l'envers, par exemple. On est aussi trop approximatif sur les marquages. J'ai été déçu par notre début de match. On a presque été étouffé. On a été défaillant au niveau technique. Une erreur peut arriver mais il faut être en capacité de la récupérer. On revient à 2-1 mais on fait encore des fautes. C'est plus cette gestion qui me pose un problème. Même à onze contre neuf, on n'a pas fait les meilleurs choix. En 20 minutes, au moins il faut se créer des occasions. Là, on n'en a pas eu, même si on a dominé. »

Lionel Carole (défenseur de Strasbourg) : « Monaco est mieux entré dans le match que nous. On a été en dessous tactiquement en première mi-temps. On a changé les choses à la mi-temps. On a changé de système. On a été plus compact. Ils ont commencé à faire des fautes et ont pris deux cartons rouges. On pensait pouvoir revenir avec mieux. On n'est pas content. Avec la qualité du groupe de Strasbourg, on doit faire mieux. Il faut qu'on ait plus de maîtrise et qu'on soit efficace, surtout à neuf contre onze. On va analyser ça. Les Monégasques se sont battus avec ce qu'ils avaient. Quand on est à neuf contre onze, ce n'est pas l'équipe qui défend qu'on regarde. Mais celle qui attaque. C'était à nous de mettre ce qu'il fallait. C'était à nous de mettre plus d'impact. On peut et on doit faire mieux. On avait une chance de pouvoir faire quelque chose. Si on compare à la saison dernière où on avait trois points après 10 journées, on a encore une petite marge. Mais sur le contenu on doit vraiment mieux faire. »

Girondins de Bordeaux - OGC Nice : 0-0

Jean-Louis Gasset (entraîneur de Bordeaux) : « On aurait pu le gagner. On s'est créé des situations, le gardien a fait un magnifique arrêt sur la frappe de Nicolas De Préville. On a eu trois, quatre situations de contres et en deuxième mi-temps pareil. En football il faut au minimum cadrer pour gagner. A Lens, j'espère que l'on avait touché le fond. Quand on avait émis la thèse de l'accident, je pense que c'était un accident. Là on a joué, on a bien défendu, on a été solide, on a respecté le plan de jeu que l'on avait. Je savais que le plus difficile serait l'animation offensive. Il aurait fallu un peu plus de justesse, soit dans la passe, soit dans la finition. Quand on joue faux, je m'énerve parfois. Cette semaine, ça va bouger, j'espère dans le bon sens. C'est la dernière ligne du mercato dans les deux sens. Tout est possible. En une semaine, on peut recruter trois ou quatre joueurs, ou pas... Tous les entraîneurs sont à la même enseigne, on ne sait pas ce qui va se passer. On va attendre. »

Patrick Vieira (entraîneur de Nice) : « Beaucoup de regrets car on n'a pas réussi à marquer ce but malgré toutes ces occasions. D'un autre côté, je suis satisfait par rapport au contenu de ce match : le fait d’être allé les chercher assez haut, d'avoir été disponible pour le porteur du ballon. On est un peu dans la continuité du match de Paris au niveau du jeu mais il y a ce manque d'efficacité et d'un peu de réussite. Trois poteaux, je ne sais pas si c'est rare. On s'est créé des occasions, on a été dangereux. Cette efficacité, on va travailler pour essayer de l'améliorer. Malheureusement en transition offensive, on n'a pas été assez rapide ou on n'a pas pris les bonnes décisions. On sait les manques qu'il y a et avoir tous les joueurs qui reviennent et qui se sentent mieux physiquement va nous permettre de gagner des matchs. »

OM – FC Metz : 1-1

André Villas-Boas (entraîneur de l’OM) : « Ce n'est pas bon, la victoire à Paris semble déjà loin. On ne peut pas se contenter de 2 points sur 9 à domicile, c'est insuffisant. Mais il reste des matchs, on reste au contact avec le haut du classement, seul Rennes a pris un peu d'avance. Mais je pense qu'à ce moment de la saison, on peut encore se le permettre. Il faut être plus efficace, avoir plus de contrôle. Mais Metz n'a que deux occasions, celle du 2-0 et le but. Dommage pour nous, à ce moment-là on méritait d'être devant. Le nul est un résultat acceptable pour les deux équipes. C'est trop tôt dans la saison pour faire un bilan, là, il n'est pas positif, on a perdu plusieurs points. On doit améliorer l'intensité, et ce soir, on n'a pas assez de tirs cadrés. On a un gros match contre Lyon, je pense qu'on peut montrer un autre visage. »

Vincent Hognon (entraîneur du FCM) : « Il y a de la déception, de la frustration, de l'énervement, mais quand même les joueurs ont réalisé une belle prestation. On m'aurait dit avant le match qu'on prendrait un point, j'aurais été satisfait, mais là, forcément, on l'est beaucoup moins. On a posé des problèmes à cette équipe, on aurait même dû tuer le match. Nos quatre premiers matchs se sont aussi joués dans les dernières minutes, il faut absolument qu'on arrive à s'améliorer là-dessus. On perd à Lille et à Paris et ici on perd deux points, mais on bat Reims à deux minutes de la fin. Contre des grosses équipes, on a tenu longtemps, il faut arrêter de ne voir que des choses négatives. »

AS Saint-Etienne - Stade Rennais F.C. : 0-3

Claude Puel (entraîneur de l’ASSE) : « Nous avons pris une leçon de réalisme que nous n'avons pas su trouver de notre côté car nous avons eu des possibilités en première période, notamment. Nous n'avons pas su être justes dans le dernier geste. C'est dommage. Ils ont ouvert la marque en première période sur phase arrêtée alors que nous n'avions pas été en danger. Nous sommes malheureux sur le but refusé après être bien revenus en deuxième période. Pour rivaliser avec Rennes, nous avons besoin d'être efficace avec nos meilleurs atouts. On essaie d'apprendre dans les victoires mais aussi dans la défaite car ce que nous propose l'adversaire est différent mais je n'ai pas la sensation que l'adversaire nous a mis hors de portée ».

Yvan Neyou (milieu de l’ASSE) : « Le score est peut-être un peu sévère alors que nous n'avons pas su concrétiser plusieurs occasions. Rennes a été plus réaliste et mérite certainement sa victoire. Nous avons manqué de rapidité d'exécution dans nos passes. Dès que l'on met du rythme, on voit que les adversaires se mettent en bloc pour bien défendre sur nous. Leur équipe se connaît depuis longtemps, mieux que Mahdi (Camara) et moi. Nous avons vu qu'ils étaient un peu plus prêts et expérimentés ».

Julien Stéphan (entraîneur du SRFC) : « Le classement reste anecdotique mais pas la performance. C'est un match abouti de notre part. Nous avons fait le match que nous voulions. J'ai aimé l'équilibre général de l'équipe, la maîtrise collective, le courage dont nous avons fait preuve, la performance de notre milieu, la faculté à défendre ensemble et à sortir les ballons après récupération. J'ai apprécié le fait que nous ayons marqué des buts et c'est aussi le premier clean sheet de la saison. Quasiment toute la rencontre est maîtrisée. Serhou Guirassy est très généreux et il est récompensé par un joli but. Il a livré un match plein à l'image de l'équipe. Nous avons fait une très bonne préparation au cours de laquelle nous avons fait beaucoup de choses au niveau du jeu. Il faut de l'humilité car chaque week-end est difficile en Ligue 1 Uber Eats. C'est un éternel recommencement. »

Damien Da Silva (défenseur du SRFC) : « Je retiens un match solide de toute l'équipe hormis le début de seconde période. Le résultat est mérité. Nous n'avons pas pris de but alors que nous avons le talent pour marquer. Nous sommes complets à tous les niveaux et c'est intéressant. Nous avons un groupe qui se connaît de mieux en mieux et les recrues apportent un plus dans notre effectif. Nous sommes vigilants, nous gardons la tête sur les épaules et c'est ce qui a fait la différence sur ce match. C'est la mentalité que nous affichons qui fait la différence. Ce sont des signes forts comme ceux qui permettent de revenir au score, à Nîmes par exemple ».

LOSC - FC Nantes : 2-0

Christophe Galtier (entraîneur du LOSC) : « Les deux équipes ont joué. On s'est créé beaucoup de situations favorables mais après une bonne entame, on a souffert dans la deuxième partie de la première période. On a le bonheur d'ouvrir le score avant la mi-temps et c'était important. Le début de notre deuxième période était très poussif. On a eu beaucoup de déchet technique, notamment sur nos latéraux, ce qui n'est pas habituel. Nos déplacements n'ont pas été très bien coordonnés. Est-ce que c'est une victoire méritée ? Je ne sais pas. Il était important de l'emporter et on a su le faire. C'est toujours important de faire un bon début de saison car on aura des moments plus difficiles. »

Christian Gourcuff (entraîneur du FC Nantes): « La prestation est loin d'être ridicule. La première période a été un peu trop timide, notamment dans la tenue du ballon, mais en deuxième période, on avait la maîtrise du jeu, on avait le match en mains. C'est dommage de ne pas concrétiser nos situations. Il faut faire plus dans le jeu, et mieux, certainement. On a manqué de justesse. Le deuxième but est un peu anecdotique. C'est un peu inquiétant car on perd 2-0 sans faire un mauvais match, ce n'est pas rassurant. Mais j'ai vu beaucoup d'application de la part des joueurs. Ce que l'on fait est cohérent mais on doit passer un palier dans la justesse. »

Marcus Coco (milieu du FC Nantes) : « Il y a des regrets parce que je pense qu'on fait une bonne entame de match et qu'on peut mener au score. Puis, ils prennent l'avantage avec de la réussite juste avant la mi-temps. Et on a une belle occasion juste avant leur deuxième but. Il y avait mieux à faire. On est venu avec beaucoup d'envie, mais on n'a pas su garder ça sur toute la durée du match. Lille a très bien défendu et a bien bloqué nos couloirs. »