Daniele Rugani et Dalbert (Stade Rennais)
Actualité

Rennes en mission intégration avant l’Europe

Publié le 15/10/2020 à 16:35 - AFP

Partager

En déplacement sur la pelouse du Dijon FCO vendredi en Ligue 1 Uber Eats, le Stade Rennais F.C. va devoir espérer une intégration express de ses recrues face au calendrier chargé qui l’attend.

Le Stade Rennais F.C. entame vendredi au Dijon FCO (19h00) un marathon de sept matchs en trois semaines, avec une alternance Ligue 1 Uber Eats/Ligue des champions infernale et inédite pour le club, ce qui va nécessiter une intégration au pas de charge des recrues... et de quelques anciens.

En bonne voie : Rugani et Dalbert

A 26 ans, Daniele Rugani, prêté pour un an, est venu à Rennes chercher du temps de jeu. « J'avais envie de me sentir en vie, de me sentir important, de me remettre en jeu », a-t-il expliqué. Mais la Ligue 1 Uber Eats est « très difficile, très physique. Il y a beaucoup de vitesse et d'intensité. C'est un championnat coriace, par rapport au championnat italien qui est plus tactique ».

Le défenseur prêté par la Juventus Turin a « suffisamment d'expérience pour pouvoir vite s'intégrer », répète l'entraîneur Julien Stéphan, très satisfait de ce nouveau défenseur central capable de combiner à l'envi avec l'un ou l'autre des deux titulaires du début de saison, Damien Da Silva (suspendu à Dijon) et Nayef Aguerd (incertain). Et s'il est le seul de l'équipe à ne pas encore parler français, il comprend déjà tout, assure son coéquipier Flavien Tait.

De son côté, le latéral brésilien Dalbert, prêté pour un an par l'Inter Milan, assure qu'il est prêt à tenir le côté gauche, après une saison pleine à la Fiorentina. Comme Rugani, il vient de s'entraîner pendant deux semaines avec ses nouveaux équipiers.

Passé par l’OGC Nice (2016-2017), le Brésilien (27 ans) connaît bien la Ligue 1 Uber Eats et correspond parfaitement au modèle de latéral offensif privilégié par Stéphan. « Je suis là pour ça, je suis un joueur qui attaque beaucoup », a-t-il assuré, même s'il s'est montré plutôt prudent en amical contre Lorient la semaine dernière au Roazhon Park (2-0).

Pas immédiat : Gomis et Doku

Pour remplacer au pied levé Edouard Mendy, parti à Chelsea, Rennes a recruté son camarade de sélection sénégalaise Alfred Gomis, au profil assez similaire. « C'est un gardien déjà expérimenté, très bon dans le domaine aérien, très fort sur sa ligne, avec du leadership et de la maturité », salue Stéphan. Le fait qu'il ait grandi et débuté en Italie permettra aussi d'aider à l'intégration de Rugani et Dalbert dans sa défense.

Mais touché à une cuisse lors de son dernier match avec Dijon, Gomis est trop juste pour affronter ses anciens équipiers. De son côté, Jérémy Doku n'a passé que 24h à Rennes, le temps de signer son contrat avant de retrouver la sélection belge.

Aligné plus d'une heure mercredi en Islande (2-1), il sera trop juste pour Dijon et devra ensuite apprendre à marche forcée, puisque l'enchaînement des matchs ces prochaines semaines ne permettra quasiment pas d'entraînement collectif.

Mais si Florian Maurice voit surtout l'ailier de 18 ans comme un investissement sur le long terme, Stéphan compte sur lui très rapidement : « Il a la personnalité, la mentalité pour bien s'intégrer dans cet effectif. Il vient avec beaucoup d'appétit. »

Crédit : Stade Rennais F.C.