Karl Toko Ekambi (Olympique Lyonnais)
J8

L'OL déroule face à l'AS Monaco

Publié le 25/10/2020 à 22:55 - NM

Partager

Porté par une attaque redoutable, l’Olympique Lyonnais s’est brillamment imposé face à l’AS Monaco (4-1), ce dimanche, en clôture de la 8e journée de Ligue 1 Uber Eats. Les Lyonnais reviennent à deux points de Rennes (3e).

L’Olympique Lyonnais continue d’être imprenable au Groupama Stadium. Opposés à l’AS Monaco dans le cadre de la 8e journée, les hommes de Rudi Garcia ont enchaîné un huitième match sans défaite à domicile en Ligue 1 Uber Eats (4 victoires, 4 nuls), ce dimanche soir.

Pas de round d’observation dans cette affiche. Dès le début de rencontre, sur un centre de Djibril Sidibé, Stevan Jovetić obligeait Anthony Lopes à réaliser sa première intervention (3e). Le ton était donné. Alors que les deux équipes enchaînaient les opportunités, d’un côté par l’intermédiaire de Memphis Depay (7e), de l’autre par Youssouf Fofana (11e), c’est l’Olympique Lyonnais qui ouvrait le score. Servi par Houssem Aouar, Memphis Depay, seul au niveau du point de penalty, trompait Benjamin Lecomte d’une frappe du droit en première intention (1-0, 12e). Si Youssouf Fofana était proche de réduire l’écart d’une frappe flottante (19e), Karl Toko Ekambi ne se privait pas de doubler la mise du pied droit, après avoir pris à revers la défense monégasque sur son contrôle (2-0, 34e).

Le show Karl Toko Ekambi

Pourtant privés de ballon (74,5% de possession pour l’ASM après 30 minutes), les Lyonnais parvenaient sans cesse à sanctionner les visiteurs lors de leurs incursions dans les 30 derniers mètres. La preuve ? Trouvé par Memphis Depay dans la surface, Toko Ekambi était percuté par Djibril Sidibé. Houssem Aouar se chargeait de convertir le penalty, accordé par Jérôme Brisard, en prenant Benjamin Lecomte à contre-pied (3-0, 41e). Puis trois minutes plus tard, Toko Ekambi signait un doublé. Profitant d’une incompréhension entre Florentino Luis et Badiashile, l’international camerounais ajustait Lecomte de l'intérieur du droit (4-0, 44e). A la pause, l'addition était lourde pour les Monégasques qui ont souvent monopolisé le ballon et montré de bonnes intentions sur le plan offensif.

Pour tenter de réduire l’écart, Niko Kavoc effectuait un triple changement au retour des vestiaires : Jovetic, Sidibé et Florentino Luis étaient remplacés par Matsima, Caio Henrique et Fabregas. Mieux entré dans la deuxième période, Wissam Ben Yedder trouvait le chemin des filets d’un penalty en force (4-1, 48e). Aguilar avait été victime d’une poussette de Diomandé. Après ce but, les Monégasques se montraient plus entreprenants et contrôlaient le jeu. Mais cela n’était pas suffisant pour revenir au score contre des locaux attentifs. Des locaux qui auraient même pu corser l’addition par Moussa Dembélé (77e, 88e) ou Mattia De Sciglio (87e). Seul point noir de cette soirée pour les Gones, l’expulsion de Melvin Bard, à peine entré en jeu, pour un pied très haut devant Aguilar (89e). Les Lyonnais reviennent à deux points de Rennes (3e).