J31

L’AS Monaco envoie un message face à Metz

Publié le 03/04/2021 à 14:52 - LFP

Partager

L’AS Monaco s’est largement imposé sur sa pelouse du Stade-Louis-II, face au FC Metz (4-0), ce samedi lors de la 31e journée de Ligue 1 Uber Eats. Le club de la Principauté se rapproche des équipes en tête du championnat.

L’AS Monaco frappe fort pour la reprise après la trêve internationale en décrochant une belle victoire face au FC Metz (4-0), au Stade Louis-II, ce samedi après-midi lors de la 31e journée de Ligue 1 Uber Eats. Un succès important pour les Monégasques, qui viennent ainsi mettre la pression sur le trio de tête, composé de l’Olympique Lyonnais, du LOSC et du Paris Saint-Germain, qui jouent tous les trois plus tard ce samedi.

Solide comme un roc

Malgré quelques contre-attaques, les Messins ont du mal à exister en début de match et Monaco en profite pour monopoliser le cuir et gagner du terrain. Stevan Jovetic décoche un premier tir qui passe à droite du but lorrain avant d’être signalé en position de hors-jeu (8e), puis force Marc-Aurèle Caillard à se coucher sur une frappe lointaine (13e). Avec Kevin Volland en appui, les Monégasques pressent, obtiennent des coups de pied arrêtés, mais ne parviennent pas à inquiéter Metz comme Niko Kovac le voudrait.

Monaco insiste, enchaîne les assauts et se crée une nouvelle franche occasion avec Kevin Volland : l’attaquant allemand passe devant Kiki Kouyaté et plonge pour reprendre un centre d’Aleksandr Golovin de la tête, mais le ballon rebondit sur le poteau droit de Caillard, qui était battu (33e). Alors que les Monégasques font preuve de maîtrise, les Grenats décident de répondre. Farid Boulaya prend le côté gauche et centre en retrait pour Lamine Gueye, qui reprend la balle avec une frappe croisée et oblige Benjamin Lecomte à plonger pour la repousser (41e). Solide défensivement, Metz exploite les errements du club du Rocher. Juste avant la mi-temps, Papa Ndiaga Yade profite d’un large espace devant lui, rentre dans la surface adverse, fixe Axel Disasi avec un crochet et enchaîne avec une frappe, contrée par Guillermo Maripan (45e).

Armada monégasque

Dès le retour des vestiaires, l'ASM se montre aussi entreprenant qu’en première période et la rencontre bascule. Jovetic réalise un grand pont sur Kouyaté et manque son tir en piqué, mais obtient un pénalty après une faute de Caillard sur sa sortie dans les pieds de l’attaquant monténégrin (47e). Cesc Fabregas se présente face au gardien messin et donne l’avantage aux Monégasques avec un tir plein axe, juste sous la barre (1-0, 50e). Alors que le FC Metz accuse encore le coup, Eliot Matazo récupère la balle devant la surface lorraine, s’infiltre entre les défenseurs et sert Kevin Volland dans la profondeur, qui trouve les filets de Caillard avec sa frappe croisée du pied gauche et permet à Monaco d’aussitôt faire le break (2-0, 52e).

Les Grenats tentent de se remettre et de repartir à l’attaque, mais le club de la Principauté maîtrise son avance et poursuit ses assauts sur la surface messine. Servi juste devant le but par Caio Henrique, Wissam Ben Yedder réalise un magnifique enchaînement avec un contrôle, un crochet et une frappe sous la barre du but de Caillard (3-0, 77e). En toute fin de match, lancé dans la surface, Gelson Martins obtient un autre pénalty (88e), que Ben Yedder vient transformer (4-0, 89e), s’offrant ainsi un doublé et scellant un peu plus la victoire monégasque.